Google+

Liberty Stories - Forum de Libre RPG


 

Partagez | 
 

 Corpse Party. [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Emploi/loisirs : Être fou
Humeur : Fou et tout simplement fou
Messages : 1674
Âge : 17

MessageSujet: Corpse Party. [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 9 Avr - 15:37

Corpse Party




Informations Principales

Titre de votre RPG : Corpse Party
Créateur(s) : Haruka

Genre principal : FanFiction/Horreur
Sous genres : Gore, angoisse, amour/amitié.

Tags : Malédiction, école élémentaire, lycéens, sang, folie, trahison, peur.

Scénario
Bon, on verra que je ne mets presque que des explications dans ces espaces. Et ça sera la même chose ici. Pourquoi ? Car l'histoire de Corpse Party est horriblement compliquée. Et même si je ne veux pas refaire Corpse Party à la lettre, (mis à part les raisons d'être d'Heavenly Host et les caractères de certains perso's que j'affectionne)  bonne chance et bonne lecture ! =D Ça va faire deux km... ARG >.< (Lisez tout j'ai trimé comme je ne sais quoi pour vous faire ça.)

I) Règles
- Tous les élèves sont arrivés à cause du charme "Sachiko à jamais"

- L'histoire se déroule au Japon. :3

- Ce RP doit d'abord avoir une atmosphère assez pesante. Donc les fous rires, on oublie... Enfin, en partie. Il peut y avoir des petits moments d'amour/amitié entre certains personnages, où ils se rassurent l'un l'autre. Seulement, même dans ces moments, il faut faire en sorte que l'on sente l’atmosphère horrifique du lieu.

- Nous jouons des humains, ils ont donc des besoins naturels... Ce qui peut être gênant car tu peux crever rien qu'en fermant les yeux 2 min ou en allant pisser.

- Il n'y a pas d'issues. Les fenêtres sont fermées, la porte principale aussi. Bien sûr, toutes les pièces de l'école ne sont pas ouvertes. Mais si certaines sont fermées à quelqu'un, elle peuvent être ouvertes à un autre. (Explications en-dessous.)

- Heavenly Host a un espace-temps assez particulier. Une heure dans l'école équivaut peut-être à une heure comme à une seconde dans le monde réel. Aussi, elle a plusieurs plans dimensionnels, des sortes d'univers parallèles. Exemple : Seiko et Naomi rentrent dans l'infirmerie où se trouvent déjà Yuka et Satoshi. Ils ne se voient pas. Pourquoi ? Car ils ne sont pas sur le même plan. C'est aussi pour cela qu'un passage bloqué pour l'un peut être praticable pour l'autre, car une fissure présente sur le plan A peut ne jamais avoir existé sur le plan B. (Je vous demanderais d’ailleurs de mettre au début de vos messages sur quel plan vous vous trouvez.)

- Il est impossible de changer de plan par sa simple volonté. Cela ne se produit que lors des tremblements de terre.

- Il doit y avoir des morts (de persos joués ou non). Les joueurs ont le droit de se blesser mais ont l’interdiction de tuer sans l'accord de la victime (voir ça par MP). Vous pouvez bien sûr devenir fou si vous le souhaitez (Edit Momo : tu penses à Sheogorath hein, tu t'es dit qu'il était en manque d'esprit fou, merci.) c: :hinhin: Et bien entendu, vous pouvez aussi être possédé par l'école quand votre esprit craque. (En revenant à la raison plus tard bien sûr... #Naomi )

- Il y a beaucoup de possibilités de mourir. Noyé par le sang qui sort des toilettes, écrasé contre un mur par des fantômes, pendu par sa meilleure amie possédée (Clin d'oeil Seiko/Naomi >3<)... Libre cours à votre imagination ! =D

- Quand l'ont meurt dans Heavenly Host, votre esprit reste prisonnier. Il revit en boucle sa mort, ses sentiment et sa douleur intensifiés. Ce sont d'ailleurs ces esprits qui tuent les personnes vivantes qui rentrent dans l'école, par jalousie.

II Personnages.

Il y a plusieurs écoles coincées dans Heavenly Host. Tout d'abord, Kisaragi Academy qui est construite sur les ruines de l'ancienne école primaire, puis Byakudan Senior High School et Paulownia Academy High School .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (classe 2-9/ Responsable de classe/ A jouer en partie comme dans le jeu me MP/ Jouée par Kao)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (classe 2-9 / A jouer en partie comme dans le jeu me MP)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-9)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-9/ A jouer en partie comme dans le jeu me MP/ Jouée par Plume Noire)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-9/ A jouer en partie comme dans le jeu me MP/ jouée par Plume Noire)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](class 2-9)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-9)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-3/Collégienne 14 ans)

Paulownia Academy High School
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-1)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-1)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-1/ A jouer comme dans le jeu me MP/ Réservé par Kao/ Fiche perso disponible [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien].)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-1/ réservée Haruka)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-4)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](clases 2-4)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-4)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-4)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-4)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-4)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-4)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-4)
- [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien](classe 2-4/ Réservé Plume Noire. )

AUTRE.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ( A jouer en partie comme dans le jeu, me mp. )
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[ Dite-moi et je rajouterai Donnez moi bien le nom de l'école aussi, vous pouvez en inventer un ou bien prendre l'une qui se trouve plus haut, mais avec une autre classe. Inventer au moins 2 persos dans ce cas la ( car il faut être deux pour le charme )
Précisions

Particularités à précisées pour le déroulement du RPG ? Voir sur le scénario.
Précisions ajoutées par l'auteur : Merci d'ajouter avant chaque message votre plan et la pièce dans laquelle vous êtes. Ex : PLAN C, COULOIR 1 Ah et aussi ! Corpse party ayant la possibilité de ne pas vraiment avoir de "temps", vous pourrez rejoindre Heanvenly Host à n'importe quel moment... Sauf si le RP est terminé bien sûr. //MUR//
IMPORTANT : Le dénaturage de RP est INTERDIT. Des personnages aux pouvoirs délirant, capable de battre les fantômes par exemple, la surpuissance, des dieux ou toute autre chose n'ayant aucun rapport de près ou de loin avec Corpse Party se verra IGNORE, voire SUPPRIME. Je rappelle également que les personnages devront à un moment ou à un autre être confonté à un danger et/ou être blessés ( ceci n'étant bien sûr pas obligatoire... Et que les meurtres de personnages appartenant à d'autres joueurs sont, sans leur autorisation, interdit.

Personnages cités dans le scénario : Voir sur le scénario.
Lesquels peuvent être joué ? Tous, sauf Role Player indiqués sur la liste du scénario.

Source d'inspiration : Du jeu Corpse Party Blood Covered


Codé par Kao ©

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
     La vie est dure, nous avons beau cherché à la rendre meilleure, il suffit d'un instant d'inattention, un seul moment où nous n'agissons plus pour qu'une flamme s'éteigne.
     Le temps file, parfois lentement d'autre fois rapidement. Mais pourquoi doit-il en plus de ça tout détruire sur son chemin. Tout est éphémère malgré les dires des autres. Une amitié finie toujours par mourir sans aucune raison apparente.
     Nous sommes nos propres démons, mais se combattre est inutile, le seul moyen de vaincre l'ennemi est de le connaître ainsi que de le comprendre. Connaissez-vous, écoutez-vous, respectez-vous, comprenez-vous mais surtout, ne vous blessez pas, une plaie béante et irréparable ferait son apparition au fond de vous.
     Tu cours, tu cours pour échapper à ton destin. Retourne-toi et affronte-le. La meilleur façon de vivre est de survivre.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1202
Âge : 17

MessageSujet: Re: Corpse Party. [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 4 Mar - 21:30

Je ne sais pas où je suis. J'ai l'impression d'être tombée de très haut, je suis un peu sonnée. Comment en suis-je arrivée là ?

•◘♦○•◘♦○

- Sayaka, ma chérie, ton amie Naho t'attend !
- Oui maman, j'arrive !

Je me dépêche de fixer ma dernière pince à cheveux et remonte légèrement ma jupe en la roulant au niveau de la taille. Je descends les marche à toute vitesse, attrape une tartine de pain grillé au passage et me rue dans l'entrée.

- J'y vais, à ce soir ! crie-je à ma mère tandis que je mets mes chaussures pour sortir.
- Fais attention à toi !

Je sors en fermant la porte le plus silencieusement possible derrière moi et avise Naho, me tournant le dos, en train de trifouiller son téléphone. Sans doute en train d'écrire un autre article sur son blog d'étude du paranormal, ou de parler avec son très cher "Kibiki-sensei". Je m'approche à pas de loup, et me jette sur elle, passant mes bras autour de son cou et la bousculant légèrement.

- Na~ho~chan !
- Que...?!

Elle se dégage et me lance un regard noir, avant de reporter quelques instants son attention sur son portable, de tapoter un peu dessus puis de le ranger dans sa poche.

- Sayaka, combien de fois vais-je devoir te dire de ne pas faire ça ?!


- Excuse-moi Naho-chan. Mais en même temps tu ne serais pas aussi prise dans ta discussion avec ton Kibiki-sensei, tu m'aurais peut-être entendue approcher...
- C-comment...? , bégaye-t-elle en rougissant légèrement.
- Oh, alors j'avais vu juste ? Vous parlez de plus en plus en ce moment... Bientôt le mariage !
- Tu es insupportable, grogne-t-elle. J'essaie juste de le convaincre de ne pas faire la plus grosse bêtise de sa vie.
- C'est-à-dire ?

Un silence s'installe entre nous. Elle semble hésiter à m'en parler. Je hausse les épaules et me mets en marche, grignotant ma tartine de pain. Naho marche à mes côtés, ayant ressortie son portable et l'observant fiévreusement. Poussée par la curiosité et ne supportant plus silence, je lui lance :

- Oh aller Naho-chan, tu peux tout me dire ! C'est encore une histoire de trucs surnaturels, non ?
- Hum-hum. Elle fait une pause. Kibiki-sensei veut aller à Heavenly Host sans moi. Il m'a dit qu'il comprenait et m'attendrait mais... j'ai un mauvais pressentiment.
- Elle est si dangereuse que ça cette école ?
- Oh oui ! Tu ne peux même pas imaginer...

Le reste du chemin se fait dans le mutisme. Nous rentrons en classe ensemble, nous nous installons à nos places respectives, et suivons les cours. Enfin, elle suit. Moi je regarde distraitement par la fenêtre en repensant à la discussion que nous avons eu sur le chemin du lycée.

•◘~◘•

- Naho-chan, on rentre ensemble ?
- Je suis désolée Sayaka... Je dois rejoindre Kibiki-sensei maintenant.
- Oh, soupire-je déçue.
- Ne fais pas cette tête. Je t'appelle quand j'ai fini, d'accord ?
- Roger.

Je m'éloigne en direction de ma maison, le regard plongé dans le ciel aux teintes orangées. C'est une belle journée aujourd'hui, chaude et sans trop de vent. Je marche tranquillement sur le bord de la route, arrive devant le porche de ma maison, m'arrête, hésite. Je n'ai aucune envie de rentrer maintenant. Peut-être que je pourrais aller passer un peu de temps dans un café ? En plus, celui que j'ai en tête est assez près de la maison de Naho. Je pourrais aller lui passer un petit coucou en rentrant chez moi. L'idée me semblant judicieuse, je me mets donc en route pour ce café, qui n'est qu'à vingt petites minutes à pied de chez moi. J'y pénètre, commande une boisson en m'attablant à l'une des tables près de la baie vitrée qui donne sur la rue, puis attends. C'est le genre de journée tranquille que j'affectionne, bien qu'elle serait sans doute mieux si Naho était ici. Toute seule, on s'ennuie quand même un peu. Très vite le soir arrive, et quelques étoiles commencent à peupler le ciel. Je m'étire, laisse un billet de cinq sur la table et me prépare à sortir quand mon téléphone sonne. C'est Naho.

- Allo ?
- Sayaka ? Sayaka, par pitié, dis-moi que tu peux venir chez moi. S'il te plait.
- Hein ? Oui bien sûr. Qu'est-ce qu'il se passe Naho-chan ? Tu sembles paniquée...
- Il est parti !
- Qui ?
- Kibiki-sensei bien sûr ! Il est parti sans moi ! Là-bas ! Qu'est-ce qu'il avait en tête... S'il lui arrive quelque chose, je.... Oh Sayaka, il pourrait mourir ! Il faut que m'aides !
- Calme-toi Naho-chan. J'arrive, je ne suis pas loin.
- Dépêche-toi, je t'en supplie...

Sur ces mots je raccroche, sors du café et me presse jusque chez mon amie. Elle m'attend devant chez elle, en pleurs, tremblante et les cheveux en bataille. Quand elle m’aperçoit elle me saute quasiment dessus. Je lui dis de se calmer, et nous entrons chez elle. Ses parents ne sont pas là, comme souvent. Jamais présents quand leur fille en a besoin... Au bout de plusieurs minutes Naho reprend ses esprits, et c'est dans sa chambre qu'elle m’explique tout en détails.

- Il est parti peu après m'avoir rassurée sur le fait qu'il n'irait pas sans moi. Et cet idiot de Taguchi l'a suivi bien évidement... Je dois aller le chercher, mais il faut être deux personnes minimum pour faire le Sachiko Ever After Charm. Ça me rend malade de te demander ça mais, Sayaka, il faut que m'aides. Je ne peux pas laisser Kibiki-sensei là-bas, sans moi... Il ne sait même pas comment revenir ! Il pourrait mourir ...!

Je la dévisage un long moment. Je ne sais pas vraiment ce qu'est Heavenly Host, mais de la façon dont elle en parle, je devine que ce ne doit pas être une promenade de santé. Elle veut risquer sa vie, et la mienne, pour sauver un homme trop idiot pour écouter ce que son amie avait à lui dire.

- Je ne sais pas Naho-chan...
- Sayaka... S'il te plait. Je te promets de te protéger. Je te promets de te ramener ici saine et sauve. Elle prend mes mains entre les siennes. Elle tremble. Sayaka... j'ai besoin de toi. S'il te plait.

Je réfléchis un long moment. Pesant le pour et le contre. Que ferais-je pour Naho ? Beaucoup de choses. Mais... risquer ma vie ? Suis-je prête à le faire ? Je l'observe de nouveau. Ses yeux humides. La détresse dans son regard. Elle aime vraiment cet homme, souhaite plus que tout au monde le sauver. Qui suis-je pour l'en empêcher...?

- Très bien, soupire-je.
- Oh... Merci. Merci milles fois...

Je ne dis rien, hoche simplement la tête. Je la regarde se diriger vers son bureau, et en sortir un petit un bonhomme en papier. Elle revient s’asseoir en face de moi.

- Prends un morceau entre tes doigts. Ne lâche sous aucun prétexte. Maintenant écoute bien ce que je vais dire, et fais tout exactement comme je te le dirais.

Elle m'explique le rituel le plus en détail possible. Je hoche la tête, demande des éclaircissements quand j'en ai besoin. Finalement, il est temps de passer à la pratique.

- Prête ? me demande mon amie.
- Oui.

Je prends une grande inspiration. Puis en cœur, nous récitons :

- Sachiko, onegai shimasu. Sachiko, onegai shimasu.

Puis, chacune tirant sur le papier, nous nous retrouvons avec deux morceaux. Et le sol s'ouvre sous nos pieds.

•◘♦○•◘♦○

•◘PLAN A, BIBLIOTHÈQUE◘♦○

Quand je rouvre les yeux, je ne suis plus dans la chambre de Naho. Sous mes doigts je sens un vieux plancher en bois, pourri par endroits, comportant de nombreux trous. Le plafond est lui aussi en bois, comportant des néons brisés et clignotant à intervalles réguliers. Quand je me relève je vois des étagères débordantes de livres poussiéreux et en mauvais état. J'ai un mauvais pressentiment. Je regarde plus attentivement la pièce, les traces de moisissure, les trous dans le sol irrégulier. La peur me tord le ventre. C'est donc ceci, Heavenly Host ? Je m'approche d'une fenêtre à la vitre opaque, tente de l'ouvrir. Elle ne bouge pas. Je commence vraiment à avoir peur. Je me retourne. Les ténèbres sont là, partout autour de moi. Je fais un dernier tour de la pièce, cherchant, dans ma terreur, frénétiquement quelque chose sans trop savoir quoi. Puis la source de mon malaise me saute au visage : Naho n'est plus là.

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto ♥♥


Dernière édition par Haruka le Dim 12 Avr - 17:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1987
Âge : 19

MessageSujet: Re: Corpse Party. [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Sam 21 Mar - 16:12

Vendredi soir. 18h30. La veille des vacances  scolaires. Nous devrions tous être chez nous déjà, mais Tohko Kirisaki a insisté pour que nous restions. Elle avait quelque chose à nous montrer selon elle. C’est comme cela que nous nous sommes retrouvés tous les neuf en cercle, à l’écouter nous présenter le Sachiko Ever Charm, comme elle l’introduit. Pourquoi aujourd’hui, pourquoi maintenant ? C’est une personne qui s’attache très vite, et elle ne voudrait pas qu’il nous arrive quelque chose de mal pendant ces quelques jours. Quelle petite attachante…
Elle regarde tout le monde pour nous demander si nous sommes prêts. J’acquiesce, comme la plupart. Après tout si cela peut lui faire plaisir et l’éviter de l’inquiéter pendant les vacances, je veux bien entrer dans son petit jeu. Il fait appeler Mitsuki et Kensuke un peu plus fort pour qu’ils daignent quitter le regard de l’autre et nous prêter un peu d’attention. Ces deux-là… Si amoureux que le monde pourrait s’écrouler, ils ne s’apercevraient de rien…
Nous attrapons le bout de papier et récitons l’invocation, puis tirons. Kai range en soupirant le papier dans sa poche, et s’apprête à se lever pour partir. A ce moment une secousse le jette au sol, et nous tombons dans les antres de la Terre.

PLAN B :


J’ouvre les yeux et me relève. Tout est sens dessus-dessous. Mais surtout, ce n’est pas notre salle de classe… J’entends un gémissement à mes pieds et baisse les yeux. Tohko. Je lui tends la main pour l’aider à se relever.
« Que… que s’est-il passé ?
-Je n’en sais rien. Il semblerait que nous ne soyons plus à l’école. Et séparés des autres. »
Elle se met à pleurer contre moi.
« Oh non, je suis désolée. Pardon Yuuya, pardon tout le monde !
-Hein ?
-Eh bien je m’y suis mal prise… Pourtant tout s’est déroulé correctement… En fait si le charme est mal exécuté, il y aurait des conséquences désastreuses pour les personnes, mais pourtant... Qu'est-ce qui a mal tourné ? Où sommes-nous ?
-Ce sont des bêtises tout cela.
-Yuuya…
-Le sol s’est ouvert sous nos pieds, nous sommes sûrement dans une salle souterraine de l’école, et non ailleurs.
-Mais… il n’y a pas de trou au plafond…
-Eh bien peut-être que nous avons glissé entre notre lieu de chute et ici… Allez, cesse de pleurer. Tu as des idées effrontées, mais tu n’es pas très courageuse hein… »
Elle n’ajoute rien et me lâche, rougissant légèrement. Je vais à l’une des fenêtres et regarde à l’extérieur. Il n’y a rien, hormis du noir. Je fronce les sourcils en réfléchissant.
« Deux options s’offrent à nous : rester ici ou explorer les environs. Et dans le deuxième cas, soit ensemble, soit séparément.
-Oh non, Yuuya, restons ensemble, je t’en prie ! Les autres finiront sûrement par venir ici ?
-Tu sais bien que je déteste à rester sans rien faire. L’accès à la salle est peut-être bloqué ou caché, et certains sont peut-être blessés, ou penseront comme toi. Il faut y aller. Et ce n’est pas tous les jours non plus que l’occasion de visiter les sous-sols cachés de l’école se présente à nous…
-Mais puisque je te dis que nous sommes prisonniers ici, et non dans notre école !
-Raison supplémentaire pour explorer et ne pas rester les bras croisés.
-Alors ne me quitte pas Yuuya !
-…
-S’il te plait !!!
-Ne crie pas comme ça, c’est bon, nous allons faire quelques pièces tous les deux, mais après ~
-Oh merci ! »
Elle s’accroche à mon bras en souriant. Je soupire.
« Après, chacun de son côté pour plus d’efficacité d’accord ?
-Oui, si tu veux. Du moment que je suis avec toi je me sens mieux, plus en sécurité. Comme avec un grand frère qui me protégerait… »
Je n’ajoute rien et nous sortons de la pièce, arrivant dans un couloir. Tout est délabré, laissé à l’abandon depuis des dizaines d’années il semblerait. Des grincements résonnent. Tohko se serre un peu plus contre moi.
« Yuuya, tout ceci me fait peur…
-Il n’y a pas de raison, vraiment.
-Je ne sais pas comment tu fais pour rester aussi calme et sûr de toi… Mais merci de rester avec moi et ne pas me rejeter.»
Je ne la comprends pas. Comment peut-elle être aussi affolée alors qu’il n’y a aucune raison ? Nous avançons et visitons quelques salles de classes, toutes sans intérêt. Je me demande où sont les autres, et leur manière de réagir. J’aimerais avancer seul, à mon rythme, mais je sais que Tohko ne me laissera pas partir. Au mieux elle me suivra. Je suis au fond curieux et excité de découvrir ce nouvel endroit. Oui, qu’elle soit avec moi me frustre un peu. Pourvu que nous trouvions vite quelqu'un pour que je puisse lui dire d’aller avec, et poursuivre mon investigation de mon côté, par des passages que peu oseraient emprunter.

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... ♥
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1202
Âge : 17

MessageSujet: Re: Corpse Party. [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Jeu 9 Avr - 20:10

Sayaka, Pan A, Bibliothèque




Cela fait des heures que j’attends, et pourtant, rien ne semble bouger derrière les fenêtres opaques. Aucune trace de lumière, les ténèbres froides et profondes sont tout ce que j’arrive à distinguer, quand bien même le soleil aurait dû inonder la salle de ses rayons depuis une éternité maintenant. C’est comme si cette veille bicoque grinçante flottait dans une sorte de néant, de puits noir caché dans les parties les plus sombre de la Terre. Ce qui est surement le cas, en y repensant. Après nous ne sommes pas dans n’importe quelle « bicoque grinçante ». Bien que rien ne s’éclaircisse, il me semble que les ténèbres se frayent un chemin à travers les vitres parfois brisées, pour se répandre lentement dans l’établissement, le rendant plus sombre et inhospitalier qu’il ne l’est déjà. Je me renfonce dans le coin de la pièce, serrant mes genoux contre ma poitrine. La peur m’étreint avec une telle force que je suffoque presque. J’ai entendu les histoires que Naho racontait sur cet endroit, et bien que n’y ai jamais vraiment crut, à cette histoire de fantôme je veux dire, mon instinct me souffle que je ne suis pas en sécurité. Je sais comment je peux finir, si je ne suis pas vigilante. Et pourtant je dois user d’une volonté remarquable pour rester planté dans cette pièce. J’ai envie de sortir en criant, espérant que quelqu’un, n’importe qui, m’entende.
- Calme-toi, Sayaka… Tout va bien. Ces histoires de morts violentes et de fantômes ne sont peut-être que des histoires que Naho-chan inventait pour te faire peur… Oui, c’est ça… Bientôt elle viendra avec Kibiki-sensei et on rentrera tous saint et sauf.  

Il me suffit juste d’attendre Naho, n’est-ce pas ? Elle viendra bientôt me chercher… Après tout, elle n’oserait pas me laisser seule….si ?

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto ♥♥


Dernière édition par Haruka le Sam 25 Juin - 12:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Être fou
Humeur : Fou et tout simplement fou
Messages : 1674
Âge : 17

MessageSujet: Re: Corpse Party. [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mar 21 Avr - 18:31

Heavenly Host… Elle n'aimait pas franchement cet endroit, mais il n'en restait pas moins intéressant. Elle se plaisait tout de même à le visiter; Avec Kou du moins… Cette fois elle était sans lui, elle était venue pour le sauver parce qu'elle était follement amoureuse de lui. Mais pour ça elle avait dû mettre Sayaka en danger. Cela ne lui plaisait pas du tout. Elle était tiraillée entre son amour fou pour l'un et son amitié sans faille pour l'autre. Naho se releva, tenant toujours le morceau du proxy dans sa main gauche, et s'appuyant sur le parquet pourri.
Mais où était Sayaka au juste ?! Elle pria pour qu'elle soit dans le même plan qu'elle, même si d'après ce qu'elle savait, dans un charme à deux, il y avait peu de chance que ce ne soit pas le cas.
Elle calma sa respiration et malgré les dangers qui rôdaient partout, elle laissa son esprit voyager en dehors de son corps, à la recherche de Sayaka. Rapidement elle sentit sa présence. Elle était dans le même plan ! C'était déjà un bon point. Réintégrant son corps, Naho sortit de la pièce dans laquelle elle se trouvait. D'après ce qu'elle avait pu sentir, Sayaka se trouvait dans la bibliothèque.
Elle connaissait bien cette pièce. Du moins, relativement bien. Elle y avait déjà été lors de ses visites précédentes. C'était peut-être l'une des pièces les moins dangereuses car peu visitée par les esprits vengeurs de leur vivant et il en était donc de même maintenant.
Soudainement elle se stoppa, pétrifiée par une pensée… Bien que Sayaka soit dans le même plan qu'elle, qu'elles étaient les chances que Kou le soit aussi ?! Infimes… inexistantes presque.
Que faire… ? Elle ne pouvait pas laisser Sayaka seule plus longtemps ! Mais Kou pouvait être en danger… Pressant le pas, elle tourna dans les différents couloirs avant d'enfin trouver la bibliothèque. Elle entra. Sayaka était là, et en vie. Elle prit la parole tout en lui sautant dans les bras :
"J'ai eu peu pour toi… je suis désolée de t'avoir emmenée ici… cet endroit est dangereux. Mais je dois retrouver Kou tu sais ? Je l'aime… Mais je ne veux pas te perdre ! Je n'aurai pas dû faire ça… Mais il est peut-être en danger tu sais !? Désormais tu restes près de moi ! On doit trouver Kou !!!
- Rep isa 

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
     La vie est dure, nous avons beau cherché à la rendre meilleure, il suffit d'un instant d'inattention, un seul moment où nous n'agissons plus pour qu'une flamme s'éteigne.
     Le temps file, parfois lentement d'autre fois rapidement. Mais pourquoi doit-il en plus de ça tout détruire sur son chemin. Tout est éphémère malgré les dires des autres. Une amitié finie toujours par mourir sans aucune raison apparente.
     Nous sommes nos propres démons, mais se combattre est inutile, le seul moyen de vaincre l'ennemi est de le connaître ainsi que de le comprendre. Connaissez-vous, écoutez-vous, respectez-vous, comprenez-vous mais surtout, ne vous blessez pas, une plaie béante et irréparable ferait son apparition au fond de vous.
     Tu cours, tu cours pour échapper à ton destin. Retourne-toi et affronte-le. La meilleur façon de vivre est de survivre.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1202
Âge : 17

MessageSujet: Re: Corpse Party. [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 13 Mai - 13:47

Il y aura sans doutes quelques incohérences. Pardon xd

Plan A, Sayaka, Bibliothèque.

Je la serre contre moi, fébrile. Je répète son nom et elle me caresse la tête pour me calmer. Puis elle prend la parole d'une voix légèrement hystérique. Je suis heureuse qu'elle s'inquiète pour moi aussi mais... Ses yeux me font peur... J'ouvre la bouche pour lui répondre.
De lourds bruits de pas me font sursauter. Je sors timidement la tête de derrière notre abri, une armoire en piteux état, contenant de nombreux ouvrages scolaire. Je m'étais abritée la pour méditer, et je nous n'avons pas bougées depuis que Naho m'a rejoint. J’hésite presque à aller ouvrir la porte pour voir de qui il s’agit, et s’il pourrait éventuellement nous aider à retrouver Kou. Cependant quelque chose me pousse à rester là où je suis et à continuer à épier fiévreusement les portes de la salle, munies de petites vitres crasseuses donnant sur le couloir, et je fais signe à Naho de m'imiter. Les pas se font plus audibles, je distingue également un frottement comme si cette personne traînait quelque chose, et il me semble que le sol tremble légèrement. La personne passe devant la porte la plus proche de moi et tourne la tête dans ma direction. S’offre alors à moi le spectacle d’un visage totalement blanc, des yeux rouges dont s'échappent des traînées de sang. S’il a un jour été vivant, ce n’est plus le cas à présent. Je me replie immédiatement derrière mon abri de fortune, haletante, le cœur battant la chamade sous le coup de la terreur, une main fermement plaquée sur ma bouche pour m’empêcher de vomir. Des spasmes me secoues tandis que fermant les yeux, je prie pour qu’il s’éloigne, qu’il bouge, continue sa marche, n’importe quoi plutôt que de rester là à me guetter, tel un prédateur à l’affut. Des minutes, des heures peut-être – je n’ai pas pensé à vérifier sur mon portable encore dans ma poche – passent ainsi. Je garde la tête baissée, de sorte que je ne peux pas voir l'expression de Naho. Toutefois je sens une de ses mains se poser sur mon épaule, pour me rassurer. Nous ne bougons pas.  Rien n’aurait changé de façon notoire si les lampes au plafond ne s’étaient pas soudainement éteintes. Nous voilà plongées dans le noir, terrifiées, attendant fébrilement que ce….monstre décide à partir. Les bruits de pas retentirent finalement, semblant s’éloigner. Un petit rire nerveux m’échappe. Le silence retombe immédiatement. Naho me lance un regard noir, où perce l'inquiétude. Je me mords le poing, les larmes aux yeux, me maudissant pour cet élan inconscient de stupidité. Finalement au bout d’un instant, la porte de la salle coulisse. Je me blottie contre Naho pour m’empêcher de trembler. Nous voilà maintenant dans le noir, coincées dans la même pièce qu’un monstre.

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto ♥♥


Dernière édition par Haruka le Lun 25 Mai - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1987
Âge : 19

MessageSujet: Re: Corpse Party. [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Ven 22 Mai - 12:56

Plan B (Naomi)


Elle ouvrit les yeux, et se mit à tousser dans la poussière. Elle descendit du tas de décombres et observa les environs. Où était-elle ? Pourquoi se trouvait-elle ici ? Comment y était-elle arrivée ? Tout ce dont elle se rappelait était son absence dans ce lieu. Elle n'y était pas venue de son plein gré. Oui, ils étaient auparavant tous ensemble dans la classe, pour le départ de leur camarade. Une histoire d'horreur racontée, des rires, et puis le charme. Ensuite ? Le noir. Elle était à présent ici. Seule. Seule ? Seule ! Elle tourna sur elle-même et cherche frénétiquement du regard autour d'elle. Personne. Elle l'appela en chuchotant, puis de plus en plus fort. on, Seiko n'était pas là. Où était sa meilleure amie ? Retenue contre son gré quelque part ? Inconsciente ? Mo... non, elle n'était pas morte. Elle devait arrêter d'envisager le pire et se mettre à sa recherche. La retrouver avant tout. Ensuite seulement elles verront ce qui adviendra. Peut-être même que Seiko savait ce qu'il se passait, et pourquoi elles étaient ici. Et le reste de la classe ? Avaient-ils aussi été emmenés dans cet endroit ?
Elle se mit en marche d'un pas hésitant, ne sachant pas vraiment où aller pour commencer. Elle erra dans le bâtiment, entrant dans certaines pièces, et continuant dans le couloir quand les salles étaient fermées. Plus elle avançait, plus elle trouvait que le lieu avait l'allure d'une école. Une école primaire ou un collège, au vu de la taille des affaires qui traînaient un peu partout. Mais ce qui choquait avant tout était l'état d'abandon dans lequel se trouvait l'établissement. Comme si les personnes avaient dû sortir précipitamment, dans la panique, pour ne plus jamais revenir.
Au bout d'un moment elle sortit de ses pensées en entendant des voix. Elle hésita sur le démarche à effectuer, mais avant qu'elle ne choisisse entre se cacher et aller à leur rencontre ils arrivèrent au coin du couloir. C'étaient un garçon et une fille, lycéens tous deux. Et perdus ici aussi, à constater la surprise sur leurs visages et le fait qu'ils s'étaient immobilisés et avaient arrêté de parler. Du moins ce fut son avis. Elle décida d'engager la conversation :
"Euh, pardon, mais je cherche quelqu'un.
-Toi aussi tu t'es retrouvée ici à cause du charme ? Alors il y en a d'autres !
-Je ne comprends pas vraiment, qui êtes-vous ?
- Urabe Emi, et voici un de mes camarade de classe, Shimada Kai. Nous sommes de
Byakudan Senior High School... On pense qu'on s'est retrouvés ici à cause du charme de Sachiko.
-... Ça pourrait être possible. Nous aussi avons fait ce charme, et c'est la dernière chose dont je me souvient. Et du coup toute ma classe serait ici... Vous avez croisé s'autres personnes ?
-Malheureusement non.
-Oh pardon ! Au fait je viens de Kisaragi Academy, je m'appelle Nakashima Naomi.
-Nous pourrions rester ensemble, comme ça au moins nous ne serions plus perdus.
-Pourquoi pas. Oh j'espère que Seiko va bien !
-Une meilleure amie ?
-Oui".
Plan A (Seiko) :


Elle marchait dans les couloirs, curieuse de cet endroit. Comment quelque chose de cette ampleur pouvait exister sous le lycée ? Et pourquoi étaient-ils séparés ? Elle aperçut une silhouette entrer dans une salle. Peut-être quelqu'un de sa classe ! Elle se mit à courir et ouvrit en grand la porte. La personne tourna la tête vers elle. La jeune fille hurla quand elle vit son visage, le sang coulant de ses yeux. Il se mit à avancer vers elle et elle recula, sortant de la pièce. L'homme se rapprochait d'elle. Elle tomba en arrière au moment où il la frôla. Paniquée, mais reprenant le contrôle de son corps, elle se releva et se mit à courir jusqu'au bout du couloir, où elle regarda en arrière. Elle faillit vomir et dut se concentrer pour se retenir et se remettre à fuir. Elle ne savait pas ce qui allait lui arriver s'il l'attrapait, ni même pourquoi il la poursuivait. Mais elle ne devait pas s'arrêter.
Elle emprunta un escalier, tourna au hasard, entendant les bruits de course dans son dos. Bientôt ils furent remplacer par les battements désordonnés de son cœur. Elle attrapa le mur pour tourner, et fit une chute d'un demi étage à cause de l'escalier effondré. Cependant elle se releva et enjamba les décombres aussi vite que possible pour continuer à mettre la plus grande distance entre elle et la chose, bien qu'elle ne sache pas si elle était toujours derrière elle. Mais elle ne voulait pas prendre le risque.
Elle se retrouva dans le couloir où elle l'avait aperçu. Pendant qu'elle courrait, à bout de souffle, des mains l'attrapèrent soudainement et la tirèrent dans la pièce. Elle entendit la porte coulisser juste après qu'elle ne soit entrée, et des mains se plaquèrent sur sa bouche pour l'empêcher de crier avant même qu'elle ne réagisse. Alors qu'elle commença à se débattre, une lycéenne apparut devant elle et lui fit signe de se taire. Elle arrêta de bouger, et sa bouche fut libérée quelques secondes après. Elle remarqua qu'elle était appuyée contre une autre fille. Ensemble elles écoutèrent le silence tendu, guettant le bruit de la chose. Mais elle ne vint pas. Elle semblait avoir abandonné. Elles attendirent encore quelques minutes avant de pousser un soupir de soulagement.
Elle se déplaça pour rester à genoux et se mettre face à elle, un grand sourire sur le visage :
"Je... merci je suppose... même si se faire attraper de cette façon n'est pas forcément très rassurant et agréable..."

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... ♥
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1202
Âge : 17

MessageSujet: Re: Corpse Party. [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mar 16 Juin - 19:03

J'ai un peu utilisé vos perso, si ça va pas dites le moi :x

Sayaka, PLAN A, BIBLIOTHÈQUE.


Je me retourne vers la fille assise par terre à côté de Naho. Je prend un moment pour la regarder, une jeune fille de taille moyenne aux cheveux châtain coiffée d'une manière plutôt inédite, de grand yeux bruns clairs où persiste une lueur de terreur, et un uniforme couleur bleu et crème. Elle a l'air d'avoir à peu près notre âge, un peu plus jeune peut-être. J'ouvre la bouche pour lui répondre, mais Naho est plus rapide.

- D'où viens-tu ? Comment es-tu arrivée ici ? Il y a d'autre gens avec toi ?
- ........ Grace au Sachiko Ever After Charm... Et mes amis-
- Où as-tu trouvé comment le réaliser ? Il est populaire dans ton établissement ?
- Euh...

La jeune fille recule légèrement, sans doute effrayée par la lueur avide dansant dans les pupilles de mon amie. Je reste perplexe un moment. Pourquoi ce soudain intérêt sur la cause de ce qui nous a emmenées ici ? Mais très vite, je me souviens. Je me souviens que la cause de tout cela n'est d'autre que Naho, ayant posté sur son blog une version mortel de ce charme. Pour le bien des recherches de Kibiki-san... Une bile acide me brûle l'estomac et remonte dans ma trachée. Combien de gens sont mort ici par...SA faute ? Combien d'enfants ont cru en cet article et sont venus trouver la mort ici ? Je secoue la tête. Je ne devrais pas penser du mal de Naho... Après tout, elle ne devait pas savoir ce qui attendez les gens propulsés ici... pas vrai ? Peut-être qu'elle pensait que ce n'était qu'un monde parallèle relativement sans danger... Je relève les yeux vers mon amie qui harcèle toujours cette pauvre jeune fille. Et je le vois. Dans ses yeux, je vois qu'elle savait tout. Qu'elle a mit sur son site ce maudit charme spécialement pour cela, pour que des gens se coincent ici. Pour qu'ils souffrent. Pour qu'ils meurent. Tout cela pour que ce "Kibiki-sensei" puisse les étudier. Je suffoque. J'ai l'impression que les murs se rapprochent de moi, s'élance vers mon corps frêle pour le briser en miles morceaux. ( Pendant ce temps la, Naho relève les yeux vers Sayaka et se rend compte que quelque chose ne tourne pas rond. Elle échange un long regard avec l'étrangère avant de se relever. )

-Sayaka ?

Et maintenant que ce pseudo chercheur est coincé ici à son tour, elle est prête à risquer sa vie, ainsi que la mienne, pour le sauver. Lui qui n'est dans un sens qu'un meurtrier. Si il demandait à Naho de me sacrifier en son nom, est-ce qu'elle obéirait ? Oui. Je n'ai maintenant plus aucun doutes la dessus...
( Naho tend une main vers son amie, surprise par la folie fiévreuse qu'elle surprend dans ses yeux. L'autre fille, anxieuse, se lève également.  )

- Sayaka ? Hé, ça ne va pas ?

Elle serait prête à m'étrangler de ses propre mains, juste pour être bien vu de cet homme ! Je vois d'ailleurs qu'elle s'approche de moi, bras tendus. Alors ça-y est, elle va se débarrasser de moi ? Comme ça, sans une excuse ? Je recule en hurlant de plusieurs pas, mon pied écrase quelque chose qui émet un bruit spongieux. Je m'arrête net, et baisse doucement la tête. Un bras gis par terre, la peau pendant et les muscles décomposés saillant. Une sorte de pus suinte d'un peu partout et salie ma chaussure. Un haut le cœur me secoue et je me plaque contre l'une des parois en bois pourri. Un bras.... Un bras d'être humain... Je hoquette et presse mes deux mains contre ma bouche, mes yeux larmoyants fermés et tremblante. Je rouvre un œil, désireuse de me prouver que tout ceci n'est qu'un mauvais rêve. Mais je vois juste des vers sortir et se tortillés dans la chair putrifiée. Je hurle et sors en courant dehors, continuant ma course dans le couloir. Je semble trébucher sur quelque chose et m'étale de tout mon long au sol. C'est une fois la que je me rend compte que je n'ai pas trébucher. L'établissement tout entier c'est mis a frémir, puis se met à trembler violemment. Les planches sous moi craques, et sans que je n'ai le temps de comprendre, le vide s'ouvre sous moi, sombre et menaçant. Je sombre dans un crie, tandis qu'une autre voix se mêle à la mienne, beuglant mon nom. Je heurte le sol, et une douleur aigus me perfore le crâne. J'ai juste le temps de sentir sous mes doigts du béton froid et de voir une horde de pantins rougis dans une marre rougeâtre avant que les ténèbres ne me rattrapent.

Sayaka, PLAN B, Sous sol [ Déchetterie. ] ( Kao m'ayant prévenue qu'il n'utilisera  sans doute plus beaucoup son perso je change de plan pour éviter de devoir l'obliger à jouer. )

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto ♥♥
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Corpse Party. [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Corpse Party. [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corpse Party. [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]
» [PC/PSP] La série Corpse Party
» Les bonnes suites de dossier de Tonton Haga : Corpse Party Book of Shadow
» Corpse Party
» Les bons jeux de Tonton Haga : Corpse Party

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Stories - Forum de Libre RPG :: Entrez dans l'aventure ! :: Fan Fiction ● Autre :: Fan Fiction-

CSS Valide !