Google+

Liberty Stories - Forum de Libre RPG


 

Partagez | 
 

 Vampire Danse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Humeur : Gneuh.
Messages : 2145

MessageSujet: Vampire Danse   Lun 23 Juin - 9:50

Vampire Danse




Informations Principales

Titre de votre RPG : Vampire Danse
Créateur(s) : Luw

Genre principal : Romance
Sous genres : Fantastique...

Tags : Vampire, Saeko, Elenna, Romance, Académie Yusaiko ...

Scénario
Je m'appelle Saeko, je suis élève depuis déjà 5 ans à l’académie de danse de Yusaiko. Je suis dans une classe où nous somme 11 élèves, nous somme accompagner de trois professeurs. Madame Jey, professeur de danse classique,  Monsieur Numara, notre conseiller d'orientation, lui aussi professeur de danse. Et enfin, Mademoiselle Asukara, professeur de danse divers. Nous somme une classe assez renfermer, et nous appartenons tous à la même race, sauf une élève, Honda, c'est une humaine qui est ici depuis 10 ans à l’académie, mais nous nous somme tous habituer à elle. Trois jours après la rentrée, une 12éme élève est entré en classe, elle s'appeler Elenna, c'est une humaine...Comme d'habitude les danseurs doivent s’entraîner en groupe, et par mon grand désespoir, elle était avec nous, tout les élèves avait acquit l’expérience de s'habituer assez vite au humain, sauf moi...Effleurer sa peau été un véritable supplice, et l'odeur de son sang me rendez dingue, la regarder me glacer le sang, une jour,j'ai même dut abandonné et la laissez à Olympe qui la contrôlait comme une vraie princesse mais quelque chose m'attirais inévitablement vers elle, mon cœur battait plus vite. Elenna ne sentais pourtant aucun danger autour de nous, elle avait quelques année d’expérience derrière elle mais Honda, était devenue différente lors de l'arriver d'Elenna, était-elle jalouse ? Le seul risque, c'est que nous devons retenir nos envies, surtout envers Elenna car nous somme...Des vampires.
Précisions

Particularités à précisées pour le déroulement du RPG ? /
Précisions ajoutées par l'auteur : Vos personnages doivent avoir au moins un lien avec l'académie de danse.

Personnages cités dans le scénario : Saeko, Madame Jey, Monsieur Numara, Mademoiselle Asukara, Honda, Elenna, Olympe.
Lesquels peuvent être joué ? Tous.

Source d'inspiration : Vampire Diaries, Vampire Night...


Codé par Kao ©


Dernière édition par Luw le Mer 25 Fév - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Gneuh.
Messages : 2145

MessageSujet: Re: Vampire Danse   Lun 23 Juin - 9:58

||RPG IMPORTER D'UN AUTRE FORUM||
Voici tout les post déjà poster, pour le personnage Takara Borey, elle est de nouveau libre. Bonne lecture !

Plume noire :
Bon eh bien je crois que je vais me lancer, du moins faire un simple début/présentation de mon personnage... :x


Par où commencer pour me présenter à vous...
Mon nom est Ryora. Ryora Yumiko plus précisément. Mais mes amis ont pris l'habitude de m'appeler Ryora tout bêtement, ou Ryo', voire Ry', cela ne me dérange pas et leur fait plaisir.
Je suis à l'académie Yusaiko depuis... 10 ans déjà. Je suis une des plus anciennes pensionnaires je pense, d'ailleurs quelques uns de mes amis sont étonnés que j'y suis entrée si jeune. Mais je n'y peux rien si j'ai intégrée cette académie l'année de mes six ans... J'étais très douée en danse classique, c'est tout. Bon d'accord, il y a aussi le fait que j'en suis une qui pèse dans la balance, je l'avoue. Je ne me rappelle pas très bien de ma famille en vérité, j'ignore d'ailleurs si mes parents en sont aussi complètement, et jusqu'à quand remonte la filiation...
Mais cela ne me dérange pas, j'ai trouvé une seconde famille bien plus agréable ici. Nous sommes au total 11 élèves dans cette classe très refermée et assez soudée, dirigée par 3 professeurs talentueux. Nous en sommes tous. Sauf la petite Honda, mais elle s'est si bien intégrée au groupe, que sa présence ne dérange plus personne. Enfin, mis à part Saeko, il a parfois quelques réactions un peu étranges face à elle...

Aujourd'hui, c'est le troisième jour depuis la reprise des cours, et je dois avouer que nos professeurs sont déjà bien exigeants et on très vite retrouvé le chemin des études. Dommage pour nous. Enfin, on s'habitue au bout d'un certain nombre de rentrées...
Mais ce dont je voulais parlé, c'est la nouvelle, elle s'appelle Elenna. Nous n'avons pas pour habitude d'en accueillir, même des comme nous. Les derniers sont arrivés il y a 3/4 ans je crois, la plupart sont là depuis 5/7 ans. Sauf que cette fille est différente... Je le sens... Elle n'est pas comme nous... Oui, elle est comme Honda. Et cette dernière se comporte étrangement depuis son arrivée ce matin. Serait-ce... de la jalousie ? Je ne suis pas très douée pour découvrir les émotions des gens, je ne peux que souvent faire des suppositions.
J'espère simplement qu'Elenna ne va pas trop venir bouleverser notre vie bien arrangée, mais je sens mon corps me picoter. Un mauvais pressentiment, comme toujours quand j'ai cette sensation. Et je ne me suis encore jamais trompée...

Quoi ? Vous ne savez pas ce que nous sommes, et en quoi Honda et Elenna diffèrent ? Mais enfin, elles sont humaines... et nous... des vampires...

Luw :
Owii, un RPG démarre, Yahouu !
Merci  *-*
J'y participe aussi.
~

Je m’appelle Hinao Asukara, je suis professeur de plusieurs danses depuis 5 ans à l'académie Yusaiko. Ecole renommée de danses diverses. Je suis principalement professeur de la classe B4, une classe de 11 élèves. Ainsi que de la classe A3, une autre classe de Break Dance pour adultes.  Je suis très proche de cette classe de 11 élèves car j'ai bien 21 ans. Je suis bien de la même race que mes élèves, c'est pour cela que nous somme très renfermés.

Aujourd'hui, c'est la rentrée, la classe se fait plus sérieuse, et les études peuvent reprendre sûrement. Du moins, c'est ce que j'espère. Ce Lundi, j'ai repris avec la classe B4, avec mes 11 élèves, accompagnés d'une nouvelle Elle se nomme Elenna Kurusaiko d'après le principal. Elle faisait de la danse dans une autre académie avant d'être transférée ici pour problèmes de famille. Je n'ai aucun mauvais pressentiment envers elle. C'est bien à elle de s'intégrer dans notre classe, car c'est une humaine. Mais moi même et le groupe scolaire de cette classe savons bien qu'il est de notre devoir de protéger cette élève, quoi qu'il arrive, sans qu'elle ne le sache. Cette élève a l'air bien expérimentée. Le 1er jour de classe s'est plutôt bien passé, les élèves s'habituent très vite à son espèce, même si certains se montrent plus retissant. Je ne veux pas que la classe perturbe leurs études par ce problème.

Trois jours se sont écoulés depuis la rentrée. L'Académie reprend son quotidien et ses droits. Quel plaisir. Parmi mes élèves j'ai remarqué que Saeko, un élève plutôt doué mais retissant, avait des difficultés, nous avons peut être fait l’erreur de mettre Elenna dans leur groupe. Mais Olympe prend la relève. Espérons que l'année se passera bien.

(Takara : Perso Libre) :
Moi aussi *_*

On m'appelle Takara ou encore mademoiselle Borey . Entrée à l'académie depuis... huit , ans . Enfin , j'ai environ quinze ans . On m'a d'abord obligée à faire de la danse. Je détestais ça avant . Je rentrais..si fatiguée. Et maintenant ? Maintenant je suis habituée à avoir mal . Ça me paraît même normal .
Je suis une vraie gourmande . Par contre je sais me maîtriser . Voilà pourquoi Elenna et Honda sont toujours humaines . Si je m'étais laissée aller , ou si un autre élève l'avait fait , elles seraient comme nous . Elles seraient des vampires. Mais bon . Je suppose qu'on m'aurait renvoyée , ou pire... averti mes parents. Et là j'aurais eu une bonne correction. Si il y a bien une chose que mes parents ne tolèrent pas , c'est l'échec . Ce qu'ils aiment , c'est le contraire , c'est la réussite . Remise de trophées , gloire...ils adorent . Peut-être qu'ils se régalent avec ça .
Mais plutôt solitaire et peu bavarde . Je ne parle pas beaucoup . Où est l’intérêt , voyons ? Peut-être se dire bonjour , au revoir... et toutes ces petites discussions inutiles , que certaines filles adorent aborder à l'heure du repas . Je ne sais pas qu'est-ce qu'elles y trouvent de si spécial et je n'ai pas du tout envie de le savoir .
Parlons maintenant de mon physique . Après tout , je ne suis pas si différente des autres... J'ai de longs cheveux noirs , lisses , que je brosse et coiffe chaque jour . Oui , c'est important d'être impeccable , d'être au top de sa forme si on veut surprendre , impressionner , et ça passe déjà par le physique . Après , j'ai des yeux verts . On pourrait croire qu'ils sont bleus mais non , ils sont verts . Enfin , je crois . Aucun bouton sur la peau . Aucune imperfection . C'est ça que ça fait d'être un vampire . Pas comme ces humaines . Elles sont si ... différentes . Mais elles peuvent tenir des conversation intéressantes . C'est au moins ça .
Et voilà...pas besoin d'en savoir plus .

Luw :
Youhouu, je suis contente que de nouvelle personnes viennent *-*
Je met quelques date des fois, pour mieux ce repérer dans le temps de l'histoire. Je continue un peu l'histoire pour la faire avancé sinon ^-^
~

Jeudi 5 Décembre, 8h30, je me lève en sursaut, la tête dans les nuages, avec la sonnerie de mon réveil assourdissante. Je tape un grand coup sur le bouton pour me motiver, je me lève paresseusement de mon lit. On entame une autre journée à l'Académie, faut ce motivé! Je sort de ma chambre allant dans le salon, sans allumer la télé au passage, je file dans la cuisine, me préparant un déjeuner rapide...J'habite en dehors de l'académie, à quelques mètres dans une petite ville. Aujourd'hui ma journée n'était pas des plus chargées, mais la motivation devait être au rendez vous, je trempe ma tartine dans mon café, puis enfila des vêtements trouvé dans mon armoire. J’enfourne dans mon sac mes affaires nécessaire de professeur puis pris la voiture direction l'Académie Yasaiko !

Aujourd'hui, c'est la rentrée des classes adulte à l'Académie. Je suis professeur de cette classe de 11 élèves mais, comme dit précédemment, aussi d'une classe d'adultes, la classe A3, légèrement plus âgée que la classe B4. Elle est composée de 9 élèves seulement et son tous, également, des vampires. Les vampires de cette classe sont très renommés, car 4 sont ce qu'on appel des Sangs Purs. Cette catégorie de vampire vienne de grandes familles et ont été transformaient par une grande ligné, la ligné des Sangs Purs. Beaucoup veulent leurs sangs. Beaucoup veulent en être. Mais ce n'est pas aussi facile. Ses deux classes contiennes les seuls élèves vampires de l'académie, il vives sans problème et quotidiennement avec des humains. Serte, certains sont plus retissant et plus dangereux. Mais sont toujours aidés par les autres.

Je traverse les couloirs un par un pour rejoindre la salle des professeurs, je passe le bonjour à quelques amis surveillantes, puis à Hatori, Hatori Numara est professeur de danse classique également conseiller d'orientation de l'Académie. Il est, comme moi, professeur de la classe B4 en danses classiques. L'air un peu fatigué, il s'occupait de plusieurs classes au plus dans la journée. Je lui fis un signe de la tête pour lui donner du courage.

La sonnerie retentit, je me dépêche de préparer mes affaires et d'aller au vestiaire pour me mettre en tenue. Ce matin, j'ai deux heures avec les A3, je fonce dans le dernier couloir puis entre rapidement dans la classe.
« Bonjour tout le monde!, tout le monde étaient là, Ayamé, un des élève âgé de 21 ans vint à ma rencontre.
- Hinoa !!!! [La classe d'adulte avis pris pour habitude de m'appeler par mon prénom] Quel surprise !! Alors, tes vacances?
- Bien, Ayamé, veux-tu retourner à ta place ? »
Ces longs cheveux étaient habillés d'un bandeaux de style urbain, il portait une veste en jean et des basket Nike. C'était un fou du Break Dance et aimé particulièrement cette école.
« Bonjour, Kaien » je lui fais un signe de la tête en même temps, Kaien était un homme âgé de 23 ans environ, il était un peu mystérieux mais, très doué. Il à de grand yeux marron, et des cheveux d'un noir charbonneux, il était habiller de façon sombre mais il était qu'en même l'un des notre. Ayamé et Kaien sont bien des Sang Pur.
Je pris place en face du groupe :
« Bien, bonjour à tous, j'espère que vous allez bien, et que les vacances vous ont apportées un repos des plus motivant, près pour le Breack Dance ?!
- Oui !, dit le groupe en coeur. »
Les heures passent, puis la sonnerie retentit de nouveau. Je m'étire.

«Sinon, ton autre classe d'adolescents atomiques va bien? Me dit Ayamé en grimacant.
- Oui, Ayamé, ne t'inquiète pas. Repondé-je
- J'ai entendu qu'une nouvelle humaine était arriver à l'intérieur...,
Kaien était venut derrière Ayamé, il ne paraissait pas surpris de ce qu'il venait de dire.
- Euh...Oui, Kaien, c'est bien sa.
- Mh. Dit-il.
- J'espère que tout va bien ce passer, car on est jamais à l’abri des mauvaises surprises ! Dit Ayamé en galopant vers les vestiaires.
- Bonne journée!»
Je sort de la classe, les deux heures m'avaient un peu épuisé, je porté mes affaires à deux mains, réfléchissant à ce qu'avait dit Kaien...Après tout...Il à peut être raison. Je n'avais cours que ce soir avec les B4, donc j'avais bien le temps de me reposé.
~

Voila à vous de suivre... x)

Plume Noire :
L'hiver est là. Il fait froid, et la météo annonce de la neige dans les prochains jours. Pas étonnant pour un 5 décembre me direz-vous...
Je me dépêche dans les couloirs malgré tout un peu froid, et arrive avec bonheur dans les vestiaires chauffés. Sans perdre un instant, je me change, et vais dans la salle de danse. Ce matin, nous avons danse classique, de quoi me mettre de bonne humeur. Tous ne sont pas encore arrivés, le cours ne commence que dans 10min.
Mais malgré tout, je commence déjà à m'échauffer. Au départ certains s'en étonnaient, vu que pendant nos 4h de cours, nous en passions une au départ pour nous échauffer. Mais j'en ai besoin, pour sortir mes muscles de l'engourdissement, surtout quand il fait froid. Je me détends, et je me sens dans les meilleures conditions pour commencer le cours.
Dès que notre professeur, Madame Jey, arrive, nous nous plaçons tous sur les barres. Et le cours commence...
Je m'y vide la tête, comme chaque fois, et réalise à merveille ce qu'elle demande. Cela me semble si facile, je n'ai pas besoin de forcer, comme certains dans les exercices les plus complexes.
Nous allons continuer la chorégraphie commencée la dernière fois. Et gare à ceux qui ont oublié le moindre pas ! Aucun écart n'est toléré. Une fois de plus, elle nous montre les pas suivants, et nous demande de les refaire avec elle. Et il s'agit d'emmagasiner en une fois presque 5min de pas. Concentration est le maître mot !
Elle semble satisfaite, et quelques soupirs d'aise résonnent dans la salle. Elle m'appelle. Je sais ce qu'elle va me demander, elle le fait à chaque cours, et c'est souvent moi qui suis choisie. Je dois refaire toute la chorégraphie du début, en y incluant les nouveaux pas. Je m'attelle à la tâche, oubliant tout autour de moi. Les applaudissements enthousiastes, surtout de madame Jey, que j'entends me prouvent que j'ai réussi.

Nous ressortons de ces 4h de danse classique assez fatigués, mais heureux pour certains. Oui, je ne suis pas la seule à aimer la danse classique.
Ensuite, pause déjeuner, puis cours de danse orientale, avec Mademoiselle Asukara. Oui, cela peut sembler étrange, mais elle choisit des thèmes, que nous travaillons par période. 3h de danse avec elle aujourd'hui.
Tout se passe bien. J'en profite pour étudier Elenna du coin de l'œil. Dans l'ensemble, elle se débrouille, même si elle est loin du niveau que nous, vampires, pouvons avoir. Etrangement, Honda se trompe sur plusieurs pas, et s'attire les réprimande de notre professeur. Cela ne lui arrive jamais, elle devient de plus en plus maladroite parfois...
Serait-ce du à la présence de l'autre humaine ? Se sentait-elle en concurrence ? Un sourire apparait sur les lèvres d'Elenna lorsque Mademoiselle Asukara la félicite. Quelque chose passe dans le regard d'Honda. Je vais faire plus attention à ces deux-là maintenant, je ne permettrait pas qu'elle sème la pagaille dans notre classe.
Comme si Seiko n'avait pas assez changé depuis la rentrée... De plus en plus refermé, surtout en présence d'Honda. Il lui arrive aussi d'être agressif envers certains parfois, j'ai vu qu'il avait eu quelques conversations houleuses. Il faut que je pense à aller lui parler dans les prochains jours...

A la sortie du cours, je me dirige tranquillement vers ma chambre, en compagnie de Takara, échangeant nos impressions sur la thématique de la danse orientale.

Luw :
Ziupi x)
Bon dans ce post, voici un certain élément déclencheur de l'histoire, je prend une partie d'Elenna et de Saeko mais sachez qu'il son toujours libre à prendre, et puis cela donnera le vraie aspect des personnages si vous désirez les prendre...Désolez du gros pavé, mais comme sa l'histoire a un bon fond ^-^ *enfin euh...je croit oô*
~

L'après-midi ce passe en douceur, jusqu'à l'arriver du soir. Le cours commence, la danse orientale en thème, les élèves sont motivés, mais alors que les danses ce terminent, Saeko eut une crise, que je connais bien. Mais il fonça vers l'infirmerie par le plus grand des hasards. Elenna n'aurait pas dû...Non je n'aurais pas dû les mettre ensemble...

PDV Elenna :

Les cours sont enfin finis, je suis épuisée, mais un peu inquiète, Saeko aller t-il bien... ? Je me souviens encore de sa réaction... Une heure était passé, je devais danser avec lui, puis il fut atteint d'une panique infernal, il respirait bizarrement... L'infirmerie devait bien s'occuper de lui, je dois arrêter de m'inquiéter...

Je prend un couloir couvert de casiers neufs sur les deux parois des murs, l'Académie est presque vide, les lumières sont éteintes et l'ambiance est plutôt froide... Ça m'apprendra à être trop longtemps aux vestiaires. Madame Asukara est vraiment une professeure géniale. Elle a presque le même âge que nous, mais elle sait parfaitement contrôler le groupe. J'aime beaucoup cette académie, c'est un vrai bonheur de danser ici. Mon autre école me manque un peu, mais celle-ci m'aide à me divertir encore plus. Je trouve que ma nouvelle classe à beaucoup d'attention envers moi, ainsi que les professeurs surtout. Peut être est-ce parce que je travaille bien et que mes motivations font leurs preuves. Je pense que mes efforts ce font beaucoup remarqué, je suis tellement heureuse. Je ne suis pas déçue d'être dans un groupe avec Saeko et Olympe, ce sont tous les deux d'excellents danseurs et de bons amis. Même si Saeko se montre isolé...Est-ce moi qui lui fait cet effet ? Je suis incapable de le dire. Monsieur Hatori est lui aussi un professeur très sérieux. Il m'aide dans certain pas, mais il est très sérieux pour valoriser nos études. Apprendre la danse classique est un plaisir avec lui. Madame Asukara nous avait aussi dit qu'elle possédait une classe d'adulte ici. Cela doit être vraiment génial. Je me demande s'ils sont sympa, même s'ils ont deux ans de plus que nous.

Enlacée dans mes propres pensées, j'atteins le bout du couloir direction l'internat. Quand, soudainement, je vis une ombre passée en face de moi. Mes pas ralentirent et une paralysie vint pénétrait mon corps à cause de ma peur imminente. Plus un bruit, l'ambiance est toujours aussi froide mais, je sens une présence...derrière moi. A peine le temps de tourner la tête que je fus aussi soudainement que possible plaquer contre l'un des casiers, la douleur des cadenas me glacer le sang, je ferme les yeux pour ne plus penser à cela, peut être était-ce un rêve ? Impossible, je sens une présence à quelques mètres, dans ce couloir vide lugubre. J'ouvre les yeux avec peine, puis découvre une ombre masculine habiller de noir, l'ombre qui se trônait juste devant moi avança, laissant découvrir un visage, celui d'un homme aux cheveux d'un noir plutôt charbonneux et au visage pâle. Je ne pouvais aucunement placer une identité sur ce visage presque familier, mais impossible à déchiffrer. On dirait qu'il avait lui-même peur...mais de quoi ? Il s'arrête, son visage n'était plus qu'à quelques centimètres du mien. Je ne savais comment réagir, mes jambes étaient bloqué par les siennes, mais que me voulais-t-il ?!
Il avait les yeux baissaient au sol, on dirait qu'il n'avait pas totalement réfléchit à ce qu'il allait faire, mais qu'il savait absolument qui j'étais...J'ai peur... Mes bras sont tétanisés et la peur commencer à prendre possession de mon regard éperdu. Il haussa enfin la tête, ses yeux étaient blancs, on croirait même qu'il virait au violet sombre... Son coude vint ce posait sur mon épaule, reliant sa main frôlant ses cheveux noirs. Une minute s'écoule, puis il pris la parole, dans un premier temps, seul sa bouche était ouverte, mais aucun mots n'en sorti, puis il dit enfin...
« Pourquoi...P-Pourquoi est tu venue... ». Ça voit tremble, il était comme affaibli, ou triste.
« Pourquoi un seul contact de... ton regard...m'affaiblis...mais que fait tu ici...». Mes cheveux cachaient mes larmes indiscrète et mes joues enflammaient. Je ne peux comprendre ce qu'il dit, quel but chercher t-il exactement ?
« Ton odeur... Ta peau... Je la sens... Cette souffrance...m'est insupportable...Pourquoi, toi, existe tu... ». J'eus soudain un bon de panique qui s'abaissait peu à peu en moi.
« Je... » Dis-je, mais mes mots furent coupé par son regard glacial transperçant le mien. Il ne dit plus rien. Sa main tremblante vint remplacer son coude à présent allonger le long de ma taille. Sa tête ce décala vers ma joue, puis vers ma nuque presque dégager. Je sens son souffle chaud et saccadé sur mon épaule. Plus le temps d'un mot, d'un rire ou d'une larme avant qu'il n'ouvre légèrement la bouche, caressant des lèvres ma peau innocente et sortant des crocs affamé de sa mâchoire pour venir me mordre lentement. Je sors soudain un petit cri d'étonnement puis des cris doux de souffrance incontrôlée. Je tiens par une main ferme, le col de sa veste par je ne sais quel hasard. La douleur fut intense, mais elle fut rapidement confondue avec une sorte d'amnésie pur. Lui-même poussait des gloussements...avait-il aussi peur de ce qu'il faisait ? Je pouvais sentir mon sang coulait dans des crocs apeuraient. Mes muscles sont engourdis... ses mains s'appuyer fortement sur les murs des deux côtés de ma tête. Mes yeux écarquillés voit flou à chaque minute qu'il buvait de mon sang...Cette sensation ést bizarre, c'était comme un désire recouvert d'une grande peur absolut...La chaleur rencontrant le froid de chaque être et la peur s’accouplant avec l'envie. J'entendis soudain des bruits de pas provenant d'un des côtés du couloir puis des cris...dans ces paroles imperturbables, on aurait dit la voit de Saeko au loin, pourtant ce n'est pas lui qui est là, à boire de mon sang mais, un autre. Dans les paroles de la voix de Saeko, on prononce un nom... Le nom de...Kaien. Mais c'était trop tard, mon regard devenait trouble, puis...plus rien.

PDV Saeko :
J'étais partie...Partie du cour. Partie de cette souffrance casi infernal. Je me rappelle cet instant, cette dernière danse, dernière danse de la soirée. Avec Elenna, tout aller bien, mais fut le moment où ma crise pris le dessus. M'écroulant au sol, puis me sauvant sans ne laissant aucun mot à Hinoa. Puis fonçant en ligne droite vers l'infirmerie, la pièce où je suis dès à présent. J'avais des difficultés à respirer, j'avais mal. J'avais peur. Puis, je me suis calmé. Mais pourquoi, moi, j'agis d'une façon aussi pittoresque... Je me sens honteux. Le fait de sentir cette odeur ce dégageant de sa nuque frôlant mes bras dans de simple gestes de danse classique m'avaient fait perdre le contrôle. Pourquoi... ? Une heure passe, l'académie ce vide peu à peu, puis je me reprend. Les paumes presser sur mon front, je répète des phrases sans aucun sens en boucle dans ma tête. Je me lève enfin, les lumières étaient déjà éteintes, le temps passe vite. Mes yeux sombres scrutaient la porte à laquelle je tenais la poignée de main ferme. Je fis des pas lent, traversant le couloir, direction l'internat. Je regarde les premiers casiers, qui étaient neuf. Sa changeait des anciens casiers délabré qu'on avait connu. J'avance encore, mais j'entends soudainement un grand bruit près des autres casier au loin. Je sens une odeur forte de sang, le sang...d'Elenna. La panique pris mon corps d'assaut, je m'écroule face au casier, frôlant une nouvelle crise. Mais j'eus la force de courir en direction de l'odeur. Arriver à destination, je vis, avec le plus grand choque, le corps d'Elenna sous l'étreinte affaiblie de...Kaein ? Je lâche ma serviette. Puis vint plaqué Kaien sur le mur d'en face. Laissant donc Elenna s'écroulait sur le sol. Kaien ne réagissait pas, le sang dégouline de ces crocs, tombant sur son torse. Je rattrape Elenna de justesse, regardant sa nuque perçait de deux trous. Je cache l'odeur du sang avec mon bras puis sortit une petite seringue de ma poche.
« Mon frère... Tu n'est qu'un lâche. Pauvre idiot. ». Sur mes mots, je sors, énerver, l'Artemis de la poche de la veste de Kaien, qui est encore sonné. Puis lui éfleura le poigné avec. Sa y est tout est finie. Puis tout aller être oublié...Du moins pour elle.


Ps : "L'Artemis, sera expliqué après dans mon prochain poste".

Plume Noire :
PDV Honda :
Je n'avais pas encore vu Elenna sortir des vestiaires. Il commençait à se faire tard, et je sentis un frisson me parcourir. Je me giflai mentalement. C'était ridicule ! Que pouvait-il bien m'arriver ? Comme si je n'étais jamais sortie un peu plus tard des vestiaires un soir !
J'avais décidé d'attendre Elenna pour lui parler. Peut-être qu'au fond je me trompais, qu'elle était gentille et qu'elle ne faisait pas exprès de... que lui reprochais-je déjà ? Ah oui, de prendre ma place dans cette classe. Je m'y sentais parfaitement à l'aise, quoi que Saeko avait quelquefois de drôles de réactions face à moi...
J'entendis un bruit de porte, puis de pas. C'était Elenna, je me dépêchai donc de parcourir le couloir, pour tourner à l'angle et la rejoindre à cet endroit. Je ne voulais pas non plus attirer sa pitié en faisant comme si je n'avais pas d'amis et que je voulais à tout prix être la sienne...
Mais je ralentis. Oui, il me semblait entendre d'autres pas.
Puis un bruit métallique, comme des casiers brisés. Mais que se passait-il donc ? Un cri, tout de suite étouffé. La sueur coule le long de mon dos.
Je me roulai aussitôt en boule sur le sol, me prenant la tête dans les mains. Ce... ce n'était pas possible ! Ce que j'avais vu n'était pas réel ! Je n'avais pas vu un homme, Kaein il me semblait, plaquer Elenna contre les casiers, des dents lui sortir de la bouche, et se planter dans le cou d'Elenna. Je n'avais pas vu le sang couler le long de sa peau, ni les gémissements mêlant peur et plaisir...
Non. Impossible...
Il me semblait entendre d'autres pas, une voix, que je connaissais vaguement. Non, ce n'était quand même pas Saeko ? Et pourquoi parlait-il à Kaein, en employant les mots "mon frère", "résister était trop dur pour toi", "j'espère pour toi qu'elle ne va pas se transformer"... D'autres pas, plus légers, mais je me déconnecte, je bascule dans le noir...


PDV Ryora :
J'avais décidé d'aller à la bibliothèque pour travailler un peu avant d'aller manger. En sortant, je sens le même malaise que lors de l'arrivée d'Elenna. Sauf que cette fois, il est bien plus fort, bien plus pressant. Oh non, pourvu que... Mais au lieu, j'entend un léger bruit. Sans attendre, je lâche tous mes livres, qui tombent lourdement au sol. Mais je suis déjà loin. Je cours le plus vite possible dans les couloirs, pour essayer d'arriver à temps. J'entends deux cœurs qui battent vite, deux respirations pressantes.
Vite, je dois me dépêcher, pourvu que ce ne soit pas ce que je crains, pourvu que je n'arrive pas trop tard, pourvu que...
Je débouche tout au bout du couloir, et dois mettre mes mains pour ne pas me prendre le mur en face dans la tête. Si on me voit, je me prendrai une colle pour "course dans les couloirs"... Mais c'est franchement pas le moment de penser à ça.
Je me mets à accélérer, mais j'ai vu que c'est trop tard. Kaein a déjà les crocs bien enfoncés dans sa gorge, et vu l'intensité de l'odeur qui sature l'air, il doit déjà lui avoir bu une certaine quantité de sang. Heureusement pour lui, et Elenna, que depuis le temps, je sais parfaitement me maîtriser. Car dans ces moments-là, si un autre vampire cède lui aussi, c'est un combat à mort sans pitié entre les deux pour savoir qui aura le droit de boire le sang...
Saeko déboule tout à coup, et envoie Kaein voler contre le mur en face. Il sort l'aiguille, et la plonge dans le bras d'Elanna, tout en continuant à injecter son frère.
Sans attendre d'être arrivée, alors que je suis encore à une bonne distante d'eux, je commence déjà à lui crier des ordres, il faut aller le plus vite possible, d'autant qu'il n'est pas totalement capable de se contrôler avec Honda, alors j'ai peur s'il reste trop longtemps avec Elenna, le coup percé :
"Va prévenir l'infirmière, qu'elle se tienne prête pour Elenna, et qu'elle vienne si possible à notre rencontre. On passera par le jardin sud.
-Mais la porte...
-Ne discute pas, je sais ce que je dis !
-Et...
-Contente toi ensuite d'aller voir le directeur, et simplement lui demander de venir à l'infirmerie sans lui donne d'explication.
-...
-Allez ! Tu sais comme moi que maintenant chaque seconde compte ! Assomme moi Kaein, qu'il se tienne tranquille les prochaines minutes, et file !"
Un affreux craquement résonne alors. Il n'y est pas allez de main morte, et en plus de lui cassez le nez, il a du également lui fracturer la mâchoire et une pommette. Mais je le comprends...
Alors qu'il part en courant, j'arrive auprès d'Elenna. Je le prends dans mes bras, et fais demi tour. Je sais que la porte est fermée à clé, mais quand on a pas le choix...
Un bruit de verre et bois brisé. Finalement ce n'était pas si dur... En courant, je prends en note de m'occuper d'Honda. Je l'ai remarqué au passage, et vu l'état de choc où elle était, elle avait du tout voir.
Je la vois en face de moi. Ce n'est pas trop tôt... Je lui donne Elenna, l'infirmière sait quoi faire. En repartant, je lui dis de se tenir prête car je lui apporte Kaein. Saeko doit être chez le directeur. Pourvu que l'autre crétin ne s'attaque pas à Honda...
Heureusement, il est encore sonné. Je le soulève avec un peu plus de peine qu'Elenna, il pèse tout de même son poids... Mais tout va bien durant le trajet. Tiens, le directeur est là... Je ne lui laisse pas le temps de parler, je fonce vers la cellule spéciale de l'infirmerie et y dépose Kaein. Je verrouille solidement les serrures, et repart en courant.
Saeko veut venir, mais je l'arrête d'un geste de la main.
" Ryora, tu es moins rapide que moi, j'irai plus vite ! Et puis, tu es fatiguée.
-Mais je me contrôle, MOI. Si tu cède devant Honda, tu imagines ce qui pourrait se produire ? Et puis je ne suis pas fatiguée, arrêtes de sous-estimer la gent féminine je te prie."
Je le laisse méditer mes paroles, et repart en courant vers ce couloir pour la troisième fois en quelques minutes. Je trouve facilement Honda, elle est évanouie au sol. Je la prends, et rebelote chez l'infirmière.
Cela faisait longtemps que je n'avais pas fait ce genre d'exercice. La danse est un sport tout autre que la course. Mais je me débrouille. Je suis tout de même essoufflée quand je pose Honda, et je ne sens plus mes jambes. Saeko me prend le bras et me regarde bizarrement. Je suis un peu agacée par la supposition que l'y lis.
"Non, je n'ai rien fait à Honda, si c'est ton inquiétude. Mais à ta place, je m'inquiéterais plus pour moi-même, c'est ton frère qui a failli vider Elenna de son sang ! Heureusement que tu es arrivé.
-Merci.
-De rien, pas la peine de me remercier, ça ne m'est pas venue à l'idée de ne rien faire. Je ne veux pas que cet endroit ferme, il s'agit de ma famille ici.
-Hum hum...
-O, directeur, oui, je suppose que vous voulez des explications...
-Exactement.
-Eh bien Kai...
-Mon crétin de frère a attaqué Elenna alors qu'elle sortait du vestiaire. Il l'a mordu. Je suis arrivé, et je l'ai tout de suite éloigné.
-Et la seringue ?
-Je la lui ai administrée le plus vite possible.
-Bien. Mais pourquoi cette autre humaine se retrouve ici ?
-Elle devait attendre Elenna. Quand je suis arrivée, elle était déjà en état de choc, ce qui a probablement du causer son évanouissement."
Cette fois, Saeko n'a pas eu le temps de me couper la parole.
"Je vois... A leurs réveils, je prendrai les restrictions nécessaires concernant cet incident. Tenez moi au courant des évolutions.
-Certainement Monsieur le directeur.
-Vous n'allez pas fermer l'académie hein ?!"
Cette exclamation est sortie malgré moi. Tous me regardent étrangement, je n'ai pas pour habitude de m'emporter.
"Je ne dirai rien de plus que ce que je viens d'énoncer. Vous devrez vous en contentez, mademoiselle Yumiko."
Il se retourne et part.
Je baisse la tête. L'infirmière nous conseille d'aller nous coucher. Nous faisons le chemin du retour en silence, aucun de nous deux ne parle. Nous nous séparons sans rien dire, et je m'allonge sur mon lit. La nuit risque d'être longue, si elle ne consiste qu'à ressasser tout ce qui vient de se passer. Ce qui est le cas.

Le lendemain, c'est tremblante que je me prépare pour le cours de Break Dance. Je commence mes échauffements habituels, puis vient l'heure du début de cours. Nous attendons. Mais personne ne vient. Les trois premières minutes se passent dans le silence. Puis des murmures arrivent. Dix minutes après, c'est la cacophonie, d'autant que les absences d'Honda et Elenna ont été remarquées.
Une sueur glacée coule dans mon dos. Je lance un regard à Saeko. Il est pâle, et inquiet. Comme moi. Tous les deux savons ce qui se passe, pourquoi notre professeur n'est pas là...

Luw :
Ne t'inquète pas Merod, la modif n'aura rien changé a ton paver, voici ma suite *-*
Texte corrigé...5% de fautes restantes <_< *sort* xdd
~


PDV Elenna :

Je me réveille encore en sursaut. Pas de réveille, pas de cauchemar...Mais juste les rayons de soleil qui traversait une fenêtre, atteignant mes yeux ouverts. Je cache mes yeux d'un bras, en ce demandant ce qu'il se passe... Je ne suis pas dans ma chambre... Je suis dans un lit dans une petite pièce de... L'infirmerie ? J'étais incapable de prononcer quelques mots corrects, je me sens engourdie. La voit sèche, je fis le tour de la pièce du regard et vue sur ma table de chevet un petit mot que l'on m'avait adressé avec attention pendant la nuit.
«Bonjour, j'espère que tu as bien dormis, cette nuit, tu es tombé dans les escaliers, tu as malencontreusement brisé une vitre et tu as subi une blessure peu profonde mais, tu as perdu beaucoup de sang. Rendors toi. Et je t'attends bientôt.»
Le mot était en écriture manuscrite, signé en petite lettre du nom de Saeko. Je me demande pourquoi m'accorde-t-il autant d'attention... Je repose le papier, un peu sonné. Je me lève en me tenant d'une main à l'un des murs, regardant par les fenêtres intérieures des autres chambres, elles étaient toutes vides, les lits étaient bien faits, les plateaux étaient rangés. J'étais la seule ici. C'est étrange... Je ne me souviens de rien...Juste d'être allé en direction de l'internat puis mes yeux devenant trouble avec beaucoup de personnes venant et partant... Je me retourne jetant un oeil au fichier de diagnostic que l'infirmière avait soigneusement déposé sur le bout du lit.
«Blessure superficielle au niveau des artères et au poignet, amnésie moyenne, rétablissement rapide. Perde de sang à 55 % »
C'était signé une certaine Madame Numarra, je ne l'avais jamais vu, puisque je n'étais jamais allé à l'infirmerie. Cela devait être forcement la femme de Monsieur Numarra, mon professeur de danse classique. Prise à nouveau de petits vertiges, je m'empresse de me recoucher, je dois rater tous les court de la journée je pense...valait mieux attendre qu'il revienne...

PDV Hinoa :

Il est plus de 9h30, dans la salle des professeurs...Tous les humains étaient déjà en cours, seul moi et Hatori Numarra étions là. Mady Jey était en cours, elle aussi et ne pouvais donc pas passer. Nous sommes tous au courant, nous les 3 professeurs...Malheureusement. Premier avertissement d'Orima, j'étais à présent la garde des élèves vampires de cette académie. Pourquoi donc ? Je ne sais pas... Il fallait encore attendre selon ses ordres. Enfin l'heure...Hatori doit rester ici. Je devais me débrouiller seul. Je décents les escaliers, les yeux mis clos, mon visage est plus sérieux que les autres jours. Lentement, j'atteins ma salle, où je suis censé avoir cours depuis 20 minutes déjà. J'entre silencieusement annonçant calmement :
«Bien le bonjour à vous tous. Le cours de ce matin est annulé. Ne veuillez pas posé de questions. Seul les élèves adultes devront être mis au courant selon les règles. Vous avez pour ordre d'aller en salle de loisirs ou à la bibliothèque. Cependant, aucune visite d'Orima n'aura lieu en votre présence puis, le cours de Monsieur Hatori prévu a 15h30 aura toujours lieu. Je vous demande d'être sérieux et de ne plus penser à l'absence de vos deux chers camarades qui ont eu un léger accident hier soir. Sachez que rien de grave ne s'est produit et que même si vous êtes tous de la même race, les règles sont les règles.»
J'ouvre les yeux, voyant la classe discutée en masse. Je savais que Ryora était là-bas à ce moment. Et je scrute son regard attentif, elle semblait comprendre exactement ce qu'il s'était passé. Je la remercie d'un regard amical, pour l'infirmerie. Je regarde ensuite Saeko, en sueur au fond de la pièce, lui aussi semblait comprendre, mais ne savais plus comment réagir. Je lui fis un signe de tête vers l'extérieur, indiquant de venir avec moi. Enfin à côté de moi, je m'adresse de nouveaux la classe  «A demain ! ».

Je descends les couloirs un par un, Saeko sur mes talons. Arrivant enfin vers une autre classe, la classe des A3, il baisse la tête, s'arrêtant à quelques mètres de la porte les mains dans les poches. J'ouvre silencieusement la porte, dérangeant par mes gardes la professeure humaine leurs faisant cours de Théorie. Je scrute de nouveau les élèves, certain ne semble pas comprendre ce qu'il se passe puis d'autres sont déjà très compréhensifs. Ayamé s'amuse à se délecter des yeux de celle-ci, ne voulant pas en savoir plus sur cette histoire. Je vois Kaien installer dans un coin. Certain le dévisage, comme s'ils attendaient quelque chose de sa pars. Mais pour couper ce suspens incroyable. Je prends la parole assez calmement
«Bonjour, je demande à Kaien de venir avec moi. Merci»
Je ferme la porte 5 secondes après mon message avec Kaien, s'arrêtant un peu plus loin dans le couloir.
«C'est Orima, c'est sa ? Avoue le... Hinoa, pas la peine d'en faire autant.» me dit Saeko avec un ton roque et peu appréciable. Je lui fis un signe triste de la tête. Nous savons tout le trois que ce rendez-vous ne va pas être de tout repos.

Je connais Orima Cross, comme tous les vampires des deux classes de l'Académie, depuis beaucoup de temps. Il s'agit du directeur principale de cette école. On raconte que c'est un vampire de sang pur provenant d'une famille royale de très grand ligné. Il est ainsi le père des deux frères. Mais peu d'humain le savent. La famille Cross est une grande famille pleine de mystères...Mais nous savons tous qu'ils sont tous de grandes personnes. Je m'arrête face à la porte en bois massif qui maquille les grands murs de la salle. Placée à par de l'Académie. Je ne toque pas, sachant qu'il nous à déjà repérer. J'entre, suivi des deux autres.

Un silence plane, Orima est debout face à l'une des fenêtres du grand bureau. Les deux frères s'étaient avancés un peu plus tous les deux, la tête basse comme Orima, ses cheveux borde ses yeux blancs, sa carrure est habillée de vêtements de soie et de petits détails qui font tout de sa noblesse. Il remonte la tête, lentement. Puis prend enfin la parole :
«...N'avez-vous pas compris que notre race était la plus cruelle de toutes il y a des années ? Chacun de nous, pour pouvoir vivre, tué chaque être sur son passage pour étancher leurs soif à leurs guises, sans désespoir ni pitié. Mais les temps ont changé, notre race a appris à cohabiter avec la créature qui sont le berceau de ce monde : L'homme.» Il se retourne, puis fit quelques pas, passant devant chacun des deux frères. « Nous avons appris à nous maîtriser, à contrôler notre soif, à ne juger que par les animaux et par les Artemis, ou même à ne juger que par l'abstinence de ne boire qu'une fois par an ou par mois. Notre race contient des défaut serte, mais l'on apprend, chaque jour...à se contrôler.» Il s'arrête, face à Kaien, leurs ressemblances étaient presque frappante, je n'aurais jamais cru que leur famille était aussi uni. Un instant s'écoule puis Orima leva violemment la main, giflant Kaien, seul sa tête avait bougé, son corps était immobile. Je sursaute face à la violence de l'acte. « N'a tu donc...pas compris... Mon fils. Que cette école est fondée pour apprendre à vivre ensemble. Nous et les humains. Deux classes, deux races différentes. N'a tu donc pas compris, à respecter les autres ? A tu réfléchit à ce que tu es...oui, un Sang Pur. N'allait tu donc pas savoir que j'allai repérer cette odeur plus particulière qu'aucun autre vampire normal ne peux sentir à plus d'un kilomètre ?...» Je pense que c'est bien vrai. On m'avait dit que les Sangs Purs de lignés très hautes étaient non seulement les plus nobles, mais avait d'autres capacités bien plus puissantes que nous, simples vampires. « Cette fille...Pourquoi... Cette Fille ?». Un silence lugubre plane dans le bureau
«-Père.. je ...» dit Kaien. Mais il n'arrive pas à finir sa phrase
-Comment ça... Tu ? Cette fille n'ait pourtant pas exceptionnel. Sache que seul deux humaines sont dans votre classe. Et que vous êtes tous censé savoir vous contrôler. Mon fils, mes fils, heureusement que cette humaine ne s'est pas transformée. Grâce à l'Artemis. Grâce a Seako. L'un réagit toujours. Mais réfléchissez bien, si jamais cela ce reproduit... Et que personne ne vient...qui sera là ? Et bien personne. Si vous tenez temps à elle. Alors ne lui faite rien. Quant à toi, Kaein. Je veut ne veut plus que tu t'approche d'elle pendant un certain temps. A tu ...compris ?.
-Oui, père.
» répond Kaien. La discussion ce termine, leurs regards à tout deux étaient étranges, leur père était très autoritaire...J'espère que tout ce passera bien dès a présent. Je repense à ce qu'a dit Orima à propos des Artemis... Il s'agit de sortes de dagues distribuer à presque tous les vampires, seul beaucoup de vampires à sang normaux n'en ont pas possession. Comme l'avait dit Orima, heureusement que Kaien était toujours là quand sont Artemis a coupé le venin des veines d'Elenna. Cet objet à un pouvoir puissant qui enlève le venin coulant dans les veines d'un autre être, empêchant la transformation, mais aussi de faire oublier pendant un certain temps, tout ce que l'être a vécue. Je retourne en salle des professeurs, laissant les deux frères rentrés à l'internat. La matinée s'est déjà terminée. Tous les élèves peuvent prendre leur déjeuner ainsi que les professeurs, j'espère simplement que d'autres histoires comme celle-ci ne se reproduiront pas...

--------------
Revenir en haut Aller en bas
 
Vampire Danse
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seigneur vampire sur base de Sinople
» Vampire en avril
» Je recherche Vampire L'âge des ténèbres
» [Tactica] personnage vampire
» [RP] Sur le pont d'Avignon, on y danse, on y danse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Stories - Forum de Libre RPG :: Entrez dans l'aventure ! :: Romance ● Humour :: Romance-

CSS Valide !