Google+



 

Partagez | 
 

 King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage


Messages : 1204

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Lun 21 Juil - 14:09

Ya des fautes mais bon, j'ai mené a bien la mission d'écriture de ce post ! ( Mes phrases veulent rien dire, au secours. ) Bref je vous souhaite une bonne lecture pas trop pénible.

♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦~♦

"Je sais qui. Le plan fonctionne, mais il nous faut de l'aide. Kana et Yosuke sont des personnes de confiance. Guide-les jusque là où tout à commencé et là où tout finira. Rejoins-moi."

Si c'était une blague ça ne me faisait pas rire. Mais alors là, pas du tout. Moi, je ne leur faisais pas confiance. Je les connais à peine, et lui, il ne les connait pas du tout. Comment peut-il dire qu'ils étaient "digne de confiance" ? En plus de ça, le rejoindre, ça veut dire affronter Misa. Je regardais fixement le bâtiment en face de moi. Je m'étais arrêtée de chanter. Je n'étais plus d'humeur. Il fallait que je m'impose des règles très strictes. Pas de contacts physiques, interdiction de la regardez plus de 30 secondes, garder une distance d'au moins un mètre entre nous deux. Autrement, je ne sais pas si je tiendrais le coup et réussirais à lui sourire comme d'habitude. Il faut que je me calme un peu, mon cœur bat la chamade. Je me coiffais de mes écouteurs. Me noyer dans la musique était le seul moyen que je connaissais pour oublier tout mes problèmes. Je me levais lentement et me dirigeais vers la sortie. Je passais par ma chambre pour prendre un sweat noir à capuche, je commençais à avoir un peu froid. Je fauchais un trousseau de clef caché sous une des plantes et le serrais dans mon poing. Étrangement je n'avais croisée personne dans les couloirs. Ils étaient déserts. Le poids de la solitude m'étreignit soudain le cœur. Il n'y avait personne à qui je pouvais me confier. J'étais toute seule. Et je le resterais sans doute jusqu'à ma mort... Je grognais et augmenter le son de la musique jusqu'au maximum possible. La voix de Poucet hurlait dans mes oreilles sur une reprise de Lost One no Goukoku. Je finirais sans doute sourde après ça, mais je n'en avais rien à faire. J'enfonçais mes poings dans les poches de mon sweat et me dirigeais vers la chambre des Ueda. Ils devaient surement y être. En passant devant la chambre de Misaki, je remarquais Ôno adosser contre la porte de celle-ci. Il semblait abattue. Sans doute à cause du message annonçant la mort de Misa. Magnifique mensonge, en passant. Il avait toujours était doué pour mentir. Ses yeux me transpercèrent, et je lui retournais un regard noir. C'était plus fort que moi, je ne pouvais pas m’empêcher de le détester.

♠~♠

Je continuais mon chemin d'un pas plus vif, en grinçant des dents en sentant son regard posé sur moi. J'arrivais enfin à destination. La porte était fermée, mais j'entendais des voix à l'intérieur. Je toquais, et l’agitassions présente quelques secondes auparavant dans cette pièce fit place au silence. La porte s'ouvrit lentement en grinçant, et un visage apparut dans l'encadrement de la porte. C'était Yosuke qui me regardait avec suspicions. Je plissais les yeux et affichait une expression indifférente teintait de mépris. Non, je ne leurs faisait définitivement pas confiance. Mais je n'avais pas le choix.
- Suivez-moi.
Je partais aussitôt après avoir dis cette phrase, sans prendre le temps de les attendre ou tout simplement de vérifier s'ils me suivaient. Un peu plus loin dans le couloir, j'ouvris un des placard qui servait a ranger les outils de maintenance. Après qu'ils y aient pénétré, je le fermais soigneusement. Je poussais un ballais et un vieux tissus qui dissimulais le sol, dévoilant une trappe muni d'un verrou. Je fouillais un moment dans mes poches avant d'en extirper les clefs que j'avais prisent quelques minutes plus tôt. Je mis à genoux avant d'enfoncer la plus petite des clefs dans le trou du verrou. Elle ne faisait même pas 3cm, était d'une jolie teinte argenté avec une gravure couleur or en forme de fleur de lys. Je me reculais et ouvrais la trappe. Je me poussais du chemin et regardais les deux autre personnes présentes avec moi, leur intimant silencieusement d'ouvrir la marche. Ils s’exécutèrent sans piper mot. Je me faufilais la dernière dans l'espace étroit et refermait le passage.

♠~♠

Il faisait noir, et on ne voyait pas grand chose. Heureusement pour moi qui avait une peur panique du noir, des chandelles éclairaient d'une lumière orangée le tunnel humide. Je passais devant, tout en bousculant Yosuke. Je l'entendis marmonner quelque chose, et je lui jetais un regard venimeux par dessus mon épaule. Il se tut presque immédiatement, mais se remit à parler a voix basse à sa sœur dès que j'eus reporté mes yeux sur l'horizon. J'avais toujours mes écouteurs, et me mis à chanter à mis-voix les paroles de ces chansons que je connaissaient par cœur à force d'écouter. Ça me détendais un peu. Au bout d'à peu près quinze à vingt minutes de marche, on pouvait apercevoir de la lumière au bout du chemin. Il nous attendaient et avait déjà ouvert la sortie. Je forçais un peu le pas, et m’extirpais du tunnel sombre avant de secouer mes cheveux plein de terres. Je ronchonnais, le toit de se souterrain n'était vraiment pas sûr. Je sursautais quand je sentis une main se poser sur ma tête et la tapoter doucement. Je relevais les yeux et l'aperçut. C'était le roi. J'eus un petit de mouvement de recul.
- Je suis plus une gamine. Tu sais que je déteste que tu fasses ça.
Il rit, et je me rendis compte qu'il se moquait de moi. Je croisais les bras sur ma poitrine et affichais une moue vexée. J'en profitais pour balayais la pièce du regard. Elle était propre, très propre. Derrière moi se trouvait masse d'ordinateurs, des images du lycée capturées par les caméras de sécurité. Et devant moi... Un lit. Et derrière ce lit, Misa qui me regardait d'un air ahuri, comme si elle n'en croyait pas ses yeux de me trouver là. Que je me laisse toucher par lui sans être plus outrée que ça. Si elle avait eu un doute sur le fait que je collabore avec le roi, il venait de s'envoler. Je ne pu me retenir de la dévisager avidement. J'avais oublié à quel point elle était belle. Les traits plus fin que ceux d'une déesse, plus délicats que ceux des anges. Son regard emplit de reproches et d'une sorte de...besoin. Mon cœur galopait dans ma poitrine comme si il essayait de s'échapper, ou de battre à la course un Pur Sang lancé à pleine vitesse sur un champ de course. Je me perdis au fond de ses magnifique yeux noisettes et sentis le rouge me monter doucement aux joues, avant de me rappeler mes si bonnes résolutions. Je n'arriverais pas à soutenir son regard une seconde de plus de toute façon, ça me faisait trop mal. J’espère que ça ne se lit pas sur mon visage. Je baissais les yeux et jouais avec une mèche de cheveux et commençais à porter mon poids d'un pied sur l'autre, signe que j'étais nerveuse. Je me concentrais du mieux que je pouvais sur la musique, mais j'entendis quand même les hoquets de surprise de Yosuke et Kana quand ils aperçurent l'auteur de ce jeu macabre. C'est sûr qu'ils n'auraient jamais pu s'attendre à ça...


Dernière édition par Haruka le Lun 21 Juil - 23:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Lun 21 Juil - 14:38

Juste une question pour savoir comment continuer mon post : le Roi porte quelle tenue ? Celle de lycéen ou celle avec laquelle Misa l'a déjà vu ?

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Lun 21 Juil - 14:53

Il avait pas mis son uniforme avant que tu te réveille ? :x

" il enleva son masque ainsi que le reste de sa cuirasse et revêtit son uniforme."

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Être fou
Humeur : Fou et tout simplement fou
Messages : 1675
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Lun 21 Juil - 19:31

"Il revêtit sa tenue royale et attendit le réveil de Misa."

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
     La vie est dure, nous avons beau cherché à la rendre meilleure, il suffit d'un instant d'inattention, un seul moment où nous n'agissons plus pour qu'une flamme s'éteigne.
     Le temps file, parfois lentement d'autre fois rapidement. Mais pourquoi doit-il en plus de ça tout détruire sur son chemin. Tout est éphémère malgré les dires des autres. Une amitié finie toujours par mourir sans aucune raison apparente.
     Nous sommes nos propres démons, mais se combattre est inutile, le seul moyen de vaincre l'ennemi est de le connaître ainsi que de le comprendre. Connaissez-vous, écoutez-vous, respectez-vous, comprenez-vous mais surtout, ne vous blessez pas, une plaie béante et irréparable ferait son apparition au fond de vous.
     Tu cours, tu cours pour échapper à ton destin. Retourne-toi et affronte-le. La meilleur façon de vivre est de survivre.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Lun 21 Juil - 19:34

Okkkk donc il a sa tenue royale xd

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Lun 21 Juil - 19:39

Ok, merci, je vais tranquillement (re)faire mes posts entre ce soir et demain.

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Lun 21 Juil - 22:35

"Re" faire? Tu les avais déjà fait ? :x ( Ou bien tu modifie ceux d'avant ? >.< )

EDIT : J'ai rajouter quelques lignes sur Misa' 8) Uai quand je me fais chier je rajoute des lignes paumé dans tout mon texte que personne de relira de toute façons ! xd Je les ai souligné au cas ou quand même. ^^

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mar 22 Juil - 18:04

Bah actuellement je refais mon post du DPG de manière à le rendre plus complet.

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Gneuh.
Messages : 2145

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mar 22 Juil - 23:02

=^.^"=
PDV Kana :

Laissant mes doigts vaciller d’une touche à une autre, mes lèvres se subliment d’un sourire arborant une joie de retrouver enfin cette mélodie,  je ferme les yeux, pour faire place à ma concentration et ainsi à mon plaisir de jouer. Cette douceur symphonique fut tout à coup coupée, par mon grand désarrois et par ma grande surprise, par le bruit strident de mon portable au fond de ma poche de cette veste toujours trop grande pour moi. Je retire mes mains du piano d’un mouvement brusque, relevant légèrement la tête de ma partition, fixant ainsi l’horloge de la pièce inondée de luminosité par les murs blancs : presque 20h… Avais-je donc joué presque toute la journée ? C’est fort possible, vu les mouvements engourdis de mes membres. Que veut encore ce roi ? Depuis des jours, je cherche sans la moindre relâche son caractère et sa manière de vivre. Égoïste ou prétentieux ? Parano ou encore pervers ? Quels sont donc ses objectifs ? Ce mystère est si entêtant qu’il est à en rendre malade.
D’un mouvement paresseux je fouille dans ma poche droite pour en sortir mon portable que j’allume, les yeux encore mis clos par la fatigue. J’hausse tout à coup mes épaules en arrière, comme si le message était chargé d’électrochocs. C’est une blague… non, cela est impossible. Est-il sérieux ? Pourquoi adresser un tel ordre à mon frère et à Honda. Surtout elle, à vrai dire, je la connaîs plus ou moins bien, même si cette personne est très solitaire, elle n’a rien fait de mal, je le pense. Cela n’a aucune logique. Elle doit forcement avoir un rapport quelconque avec lui, ce roi, celui là. Je me dégage du tabouret en pressant le portable contre ma poitrine, mon visage s’est affadit et mon sourire est redevenu le trait d’une peur incertaine. Je sort de la pièce, restant calme. Parcourant le chemin à l’inverse pour rejoindre ma chambre, je croise des regards moqueurs et peureux. J’essaie de tendre l’oreille pour entendre des phrases qui m’était adressés comme « Fille indigne », « Dégoûtante », « Tu devrais avoir honte ». Je ne comprend pas, je ne comprend plus. J ‘accélère le pas, mon visage rouge de honte et de colère. Mon angoisse prend le dessus accompagnée de larmes, je me met à courir, le poignet plaqué contre mes yeux.
Toujours dans un même rythme, j’arrive face à la chambre ouvrant et fermant de suite la porte dans un grand fracas. Je ne laisse même pas le temps à Yosuke de crier mon nom que je me suis déjà enfermée dans la salle de bain. Ma respiration se fait lourde et mon front humide. Je retire vite mes vêtements qui m’étouffent de plus en plus. Je m’appuie à deux mains sur le rebord du lavabo, ne voulant pas regarder le reflet en face de moi.
Je n’ai pas ressenti une telle hystérie depuis… la mort de mes parents (Edit de biographie pour momo). J’ai enfin découvert ce qu’est ce roi, c’est un tyran… pourquoi, mais pourquoi donc ?!
Ma respiration ce calme enfin, mes mains sont moites et mon visage brûlant de sueur. Que dois-je faire… Yosuke… elle… je… je veux vivre ! Mais…
D’une main hésitante je prend et je m’enveloppe de ma serviette d’un geste vif. Dans cette même action je fixe ma veste dans laquelle mon portable viens de nouveau de sonner.
« Arrête ! » prononçais-je seule en me reculant. J’ai peur, mais c’est la seule solution.
Les cheveux détachés et en bataille, je sors lentement de la pièce pour me placé en face de Yosuke qui ouvre grand les yeux en pressant son portable dans la paume de sa main. Il relève la tête :
« Ka… !
- Non, le coupais-je, je… je veux continuer à vivre, avec toi ! Cette fois-ci, c’est moi qui ne veux pas te perdre… Je… je suis désolée…
»
Je baisse la tête, pour cacher mes larmes et ma honte. C’est ainsi que je m’apprête à lâcher cette serviette, cachant une nudité volontaire quand tout à coup, je pousse un cri de surprise quand une main prit mon poignet plaqué contre ma poitrine et tenant fermement le tissus. Je lève brusquement les yeux en regardant Yosuke, ma bouche entre-ouverte. Ses yeux sombres sont cachés par ses cheveux châtains, il tremble. Aucunes paroles ne sortit de sa bouche pendant une minute pour enfin dire d’une voix tremblotante…
« Si cela était un ordre réel, je serait partit le premier avec pour seule penser, ton regard. Car, je ne peux pas… te faire une telle chose… »
Immobile, il me tendit son portable ouvert avec un message du roi… « Obéissez à ce que vous demandera de faire Chiemi, il en va de la fin de cette histoire ainsi que de la vie de bon d'entre nous.
Signé, le Roi.
»
Ma respiration est de nouveau lourde, je ne savais pas ce qu’il se passait, et ce que j’étais en train de faire. Je le regarde avec inquiétude, les yeux forcé de le voir me prendre dans ses bras pour me consoler.
« Pardonne m… » Mes paroles défigurées par la tristesse furent accompagnées par des coups secs aux travers de la porte de la chambre, d’un pas désorienté, je me dirige vers la salle de bain pour me changer en vitesse et pour ressortir de la chambre. C’était Honda, comme prévu dans le message. Je la suis dans un silence morbide aux arrières de mon frère.
Elle n’était pas comme avant… non, plus comme avant. Est-ce cet ordre et la perte de Nakajima qui ont changé son état d’esprit ? Ou simplement les réactions du roi… ? Suite au dernier sms, j’étais maintenant sûre qu’elle savait plus de chose sur le roi que tout les autres élèves. Je regarde Chiemi d’un œil hésitant, marcher dans ces couloirs si désert, d’un air si indifférent.
Nous fument stoppés lorsque cette même personne ouvrit une sorte de trappe au milieu du couloir, j’essaie d’exécuter le plus rapidement possible ses ordres, croyant l’énerver d’avantage. Nous retrouvant dans un passage éclairé par de simple chandelles, je reprends l’attention sur mon frère qui marmonnait aux bousculades de Honda. Il baisse quelque peu les yeux vers moi pour me dire de nouveau :
« Ce n’était pas de ta faute, et c’est moi qui devrais m’excuser. » Je ne sais pas quoi répondre.
La marche fut enfin stopper par une sortie étroite du passage. Nous arrivons ainsi dans une pièce sombre aux murs couleurs pourpres et aux objets parfaitement bien placés. D’un côté se trouvait plusieurs machines à écran dévoilant chaque recoin du lycée, sans doute reliés à des caméras, puis de l’autre se trouvait un lit, puis un homme, étrangement habillé d’une cape, de gants et d’un masque… mais… c’est le.. le roi ! Alors que Honda s’est perdu dans le regard de Nakajima qui n’était donc pas morte, je cris faiblement de surprise, les yeux rivés sur ce roi. Précipitamment reculée par la main de Yosuke, je me mets à comprendre que nous étions dans son repère, telles deux proies étrangères dans la cage du Lion…
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Être fou
Humeur : Fou et tout simplement fou
Messages : 1675
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 23 Juil - 12:48

Bieeeeeeeeen, eh bah voillà un supeeeeeeeeeeerbe post. Même si je ne suis pas dans des souterrains x)

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
     La vie est dure, nous avons beau cherché à la rendre meilleure, il suffit d'un instant d'inattention, un seul moment où nous n'agissons plus pour qu'une flamme s'éteigne.
     Le temps file, parfois lentement d'autre fois rapidement. Mais pourquoi doit-il en plus de ça tout détruire sur son chemin. Tout est éphémère malgré les dires des autres. Une amitié finie toujours par mourir sans aucune raison apparente.
     Nous sommes nos propres démons, mais se combattre est inutile, le seul moyen de vaincre l'ennemi est de le connaître ainsi que de le comprendre. Connaissez-vous, écoutez-vous, respectez-vous, comprenez-vous mais surtout, ne vous blessez pas, une plaie béante et irréparable ferait son apparition au fond de vous.
     Tu cours, tu cours pour échapper à ton destin. Retourne-toi et affronte-le. La meilleur façon de vivre est de survivre.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 23 Juil - 13:03

Je sais que si je ne poste pas aujourd'hui je vais me faire taper très fort ^^'

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Gneuh.
Messages : 2145

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 23 Juil - 13:21

Mdr momo, c'est la première fois que je te vois dire que l'un de mes post est superbe XDD

Qui poste en prochain sinon ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 23 Juil - 13:24

Moi, aujourd'hui !

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 23 Juil - 13:25

Non mais on est passé par les souterrain pour venir chez toi. xd

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 23 Juil - 22:09

Je ne suis plus dans cette étrange pièce. Je suis entourée par les ténèbres. Depuis combien de temps ? Je ne sais pas. J'ouvre les yeux. Je suis de retour dans ma prison. Je soupire silencieusement. Je ne ressens pas mon corps. Sans me soucier de celui que je sais derrière moi, je me lève, et vais dans la salle de bains, dont je verrouille la porte. J'enlève mes habits, arrache les bandages, prends les ciseaux sur l'étagère et file sous la douche. J'ouvre le robinet chaud à fond, et gémis légèrement. J'avais oublié que je m'étais brûlée les épaules. Je m'agenouille sous le jet d'eau, comme avant.
Je regarde mes poignets. Les plaies se sont refermées, mais les croûtes ne semblent pas solides. Même là, impossible d'évaluer combien de temps s'est écouléé depuis que je me les suis faites. Peut-être quelques heures... J'hésite un instant, puis ferme les yeux. Je compte jusqu'à trois, les rouvre et n'hésite plus. J'appuie la lame à côté de la plaie la plus proche de mon poignet, et donne un coup sec sur le côté. Je l'ai un peu agrandie, mais ce n'est pas grave. L'essentiel est de rouvrir la plaie. Je le fais sur toutes les autres, et trois nouvelles apparaissent sur mon avant-bras. Même chose de l'autre côté. Je crois que je les ai faites un peu plus profondes, je ne voulais pas spécialement en arriver là, mais qu'importe.
J'ai mal. L'eau sur mes blessures brûle. Je ne veux pas qu'il se doute de quelque chose, je ne dois pas crier. Ce que je ne tarderai pas à faire. Heureusement que le bruit de l'eau cache mes gémissements. Je lève la main un peu au hasard derrière moi, tâtonne le mur, et réussis à trouver le robinet, que je tourne à fond sur l'eau froide. J'en soupirerai presque de plaisir. Mes épaules et mes bras se dénouent d'un coup, je ne ressens plus rien, et je me calme sous l'eau froide. Le sang continue à couler sans sembler s'arrêter. Je sais que je dois faire attention à ne pas trop en perdre à chaque fois, sinon je pourrais avoir des soucis, et quelqu'un pourrait découvrir ce que je me fais.
A contrecœur, je me lève et sors de la cabine, sans prendre la peine de m'envelopper dans une serviette. J'essaie de me dépêcher, pour avoir moins à nettoyer. J'attrape la trousse de bandages, et me mets au-dessus du lavabo. Je mets du désinfectant sur des bouts de coton, et les presse fortement sur mes bras pendant une à deux minutes, pour endiguer le flot de sang. J'enlève doucement le coton, et bande de plusieurs couches serrées mes bras. J'en rajoute encore deux, au cas où... Finalement j'essaie le sang au sol avec les bouts de coton, que je jette dans une petite poubelle dans un coin de la pièce, et nettoie les traces de sang sur le mur et le sol de la cabine de douche. Tiens, mes habits jetés en boule ont disparus... Peut-être que finalement je m'étais endormie tout à l'heure...
Je prends finalement une serviette pour m'essuyer, et enfile de nouveau cet uniforme qui semble neuf. Je range avec précaution la trousse de soins, nettoie et essuie les ciseaux avant de les remettre à leur place. Je vérifie que mes bandages sont indétectables, avant de sortir de la salle de bain. Je ne le regarde même pas, et retourne me mettre contre le lit, dans la même position qu'auparavant. Toutes mes couches de bandages me permettent de m'appuyer dessus sans avoir mal. Tant mieux. Je bascule de nouveau dans cet état second, sans m'en rendre compte. C'est si agréable de ne rien ressentir, de n'avoir aucune notion du temps, de ne penser à rien...
Quelques minutes ou quelques heures, je ne saurais dire combien de temps s'est encore écoulé. Mais quelque chose n'est pas normal, sinon pourquoi je ne suis plus dans ces ténèbres si reposantes ? J'essaie de me concentrer. Je décide d'ouvrir les yeux. Des bruits de pas... Qui semblent se rapprocher... Comme une porte... Je relève la tête, décide de changer de position. Je m'appuie sur un bras, fais basculer mes jambes sur le côté, et tourne la tête pour voir ce qu'il se passe.
Je vois Chiemi apparaître, suivie de Kana et Yosuke. Que font-ils ici ? C'est une illusion... Une hallucination. Due à la faim, la soif et la perte de sang. C'est ça. Je n'y crois pas. J'essaie de reprendre mes esprits, mais me sens fixée. Yosuke. Qu'a-t-il à me regarder de cette façon ? Mais ça n'a pas d'importance... Chiemi... Chiemi ?... Chiemi !... Le roi s'approche d'elle, et lui tapote la tête. Elle a un petit mouvement de recul, mais lui rit. Alors il n'aurait pas menti ? De toute façon Chiemi m'avait déjà dit qu'elle collaborait avec lui. Malgré tout, je n'arrive pas à lui en vouloir. Je me cherche des excuses. Ce n'est pas elle qui a tué nos camarades... Et puis elle a aussi a reçu un ordre...
Elle me regarde. Que peut-elle bien penser de moi ? Elle rougit et baisse les yeux. Non Chiemi, je ne t'en veux pas, je ne te juge pas... Je me lève prestement en faisant un petit bond en arrière. Je crois que mon brusque mouvement les a attirés, et qu'ils me regardent. Mais je m'en fiche. Chiemi... Chiemi... Chiemi...
Tout ce que je veux c'est la serrer dans mes bras. Je commence à courir vers elle, voulant hurler sons nom... Avant de basculer en avant un pas après. Qu'est-ce que... ? Pourquoi le sol est si mou ? Et quelle est cette mauvais blague, qui m'a fait un croche pied ? Je reste immobile quelques secondes. Je réfléchis une demi seconde de plus.
Personne ne m'a fait trébuchée... Le lit ! J'avais tout simplement oublié qu'il était là. Mais oui, je viens de m'étaler comme une abrutie sur le lit, bras en avant. Il ne faudrait plus qu'avec l'élan ma jupe se soit retournée, et ça serait parfait, tout le monde dans la pièce aura vu ma culotte.
Je me dépêche de me relever. Retour à la case départ, derrière le lit. Mais pas le temps de rester immobile. Dangereux. Trop dangereux avec mon visage rouge écarlate. Il me gêne vraiment ce lit... Tant pis, je n'ai ni le temps ni l'envie de le contourner. De toute façon je crois que je me suis déjà assez affichée comme ça... Je monte sur le lit, et le traverse le plus vite possible à quatre pattes. Un vrai chien rampant vers son maître...
Aïe ! Et zut ! Ce bruit de déchirure est de mauvaise augure... Qu'est-ce qu'il vient de se passer déjà ? Ah oui, dans ma précipitation j'ai du marcher trop vite et mettre mon genou sur ma jupe. Et quand j'ai voulu continuer... Je suis tombée du bord du lit. Ça fait mal de tomber sur la tête... Mais au moins j'ai découvert un talent de gymnaste : réussir à faire une roulade en tombant. Oh, je me frapperai mentalement si je le pouvais ! Je me dépêche de serrer les jambes. Au moins cette fois je suis sûre de détester ces jupes courtes d'uniformes... Et forcément, le tissu est de mauvaise qualité et se déchire facilement... Du moment que ma jupe ne s'arrache pas totalement et tombe au sol... Remarque avec tout ce qui vient de se passer je n'en serai pas plus surprise que ça.
Bon, et maintenant ? Je reste assise par terre à regarder le sol en piquant un fard de plus en plus rouge ? Non. Je me relève aussi vite et dignement que possible, même si ma dignité doit déjà s'être installée dans un lointain pays à l'heure qu'il est.
Chiemi... Je franchis les deux mettre qui nous séparent et me jette littéralement dans ses bras. Surprise, ou emportée par mon élan, elle chancelle un peu. Ma dignité, elle peut bien faire ce qu'elle veut, maintenant que je suis avec Chiemi je m'en fiche. Je n'ai pas honte de pleurer contre elle, mon visage dans son épaule. A vrai dire, c'est avec elle que j'ai le plus pleuré.
Mais maintenant qu'elle est là, je ne veux plus la lâcher. Kana, Yosuke, et même le roi peuvent bien penser ce qu'ils veulent, il est interdit de me déranger quand je suis avec Chiemi. Le premier qui se permet une réflexion, un mot, ou même un geste, je l'envoie dire bonjour à ma dignité !

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 23 Juil - 22:51

Du coin de l’œil, je la vois se lever. Je lève prestement les yeux avant de les rabaisser, la voyant me regarder.  Je déglutis. Qu'est ce qu'elle va bien pouvoir penser de moi ? Est-ce qu'elle me déteste ? Ça serait tellement plus facile si c'était le cas ! Mais ça serais aussi tellement douloureux... C'est fou ça, je n'arrive pas à savoir ce que je veux... Même si j'ai décidé d'agir normalement, ma détermination vacille. J'ai déjà tellement mal... rien qu'a la regarder... j'entends un bruit de chute étouffé. Je relève les yeux et... je pique un fard et rebaisse les yeux sur mes pieds. Est-ce que c'était... sa culotte que je viens de voir ? Oh dieu, c'était déjà assez difficile comme ça pour ne pas me montrer ça... Je me dandine d'un pied sur l'autre, mal à l'aise. Respire Chiemi, respire. Ce n'est qu'une culotte. Une magnifique culotte rouge à pois certes, mais ce n'est qu'une culotte. C'est peut-être celle de Misa, mais ce n'est quand même qu'une culotte... Une culotte... Rien d'autre qu'une vulgaire culotte... Inspire, expire. Inspire, expire. Bon dieu, qu'est ce que c'est que toutes ces idée bizarres qui affluent dans ma tête d'un seul coup ? CE N'EST QU'UNE CULOTTE. Je me demande si me le répéter n’aggrave pas les chose. Mais bon... c'est pas comme si je l'avais vu toute nue non plus... J'aurais bien aimé remarque...Je me pince violemment le mollet. Aahh... ça m'apprendra à penser ce genre de chose... Il faut que je m'éloigne...sinon...

Mes pensée furent interrompues par quelque chose qui me fonça dessus et enfouis sa tête dans mon épaule. Cette chose, c'était Misa. Pourquoi faut-elle qu'elle vienne MAINTENANT après tout ce que je viens de penser ? Mon cœur s'emballe d'un coup, mon cerveau tourne à plein régime. Je reste sans voix, je respire par à coup. Mes joues deviennent entièrement rouge. Super, je me prends pour un camion de pompier maintenant. Cool. Et tout le monde peut me voir. C'est encore mieux. Je l'écarte un peu pour reprendre contenance, mais mes yeux tombent sur ses lèvres. Je les fixe un moment avec avidité. Si je me penchais un peu.. rien qu'un peu, je pourrais.... Je serre les dents et recule brusquement. A QUOI JE PENSE ?! SÉRIEUSEMENT ? Je me foutrais bien une claque si les autres ne pouvais pas me voir. Je n'ose pas la regarder. Je regarde le plafond. Tout, n'importe quoi sauf elle. Je ne veux pas faire une bêtise. Seulement, combien de temps je pourrais tenir comme ça ? A mon avis, pas longtemps.

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 23 Juil - 23:03

Etre contre elle... Cette sensation m'avait tellement manquée... D'un coup, je ne sais pourquoi, repassent en boucle dans ma tête toutes les fois où nous nous étions prises dans les bras...
Un sentiment qui ne dure que quelques secondes, avant qu'elle ne me repousse assez vite. Pourquoi... ? Oh bien sûr, que suis-je bête. Je pique un nouveau fard et baisse la tête. Ce n'est pas le moment... et je dois donner le sentiment que Chiemi est faible, ce qu'elle ne veut pas, surtout en présence de nos deux camarades et du roi. Malgré tout je... Elle m'a manqué, j'ai besoin de la sentir avec moi, besoin de ce contact physique dont petite j'avais été privée.
Je lui prends la main, et la serre. Et tant pis si elle veut l'enlever. Je m'en excuse déjà Chiemi, d'être si égoïste et de ne penser qu'à moi...

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Être fou
Humeur : Fou et tout simplement fou
Messages : 1675
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 23 Juil - 23:17

"Eh bien je vois que les retrouvailles sont joyeuses.Il est juste dommage qu'en attendant ma chère Misa vous ayez tenté de vous ouvrir les veines et vous êtes finalement scarifiée. Vous ne croyiez tout de même pas que je ne verrais pas vos bandages.
Bien, je pense qu'il est désormais temps de mettre fin à la mascarade. Si avant vous vouliez bien tous entrer et fermer la porte à clé. Merci."
Sous les yeux ébahis des personnes présentes dans la pièce, sauf Chiemi qui savait déjà tout, le Roi enleva son masque puis sa cuirasse pour laisser place à son uniforme. Il redevint enfin qu'il était : Hideki Honda, le frère de Chiemi. Certes il était censé être mort, mais ce qui était pratique lorsque nous sommes doués en manipulation, la mort n'est qu'une mise en scène. Tout ceci pour tromper l'ennemi. Quoi de mieux qu'un mort pour ne pas être découvert. Mais là n'étais pas le plus important. La suite de l'histoire pouvait se compliquer. En effet les comportements de chaque individu en tant que tel étaient imprévisibles. Seul un mouvement psychologique de groupe est calculable. C'est pourquoi la suite du plan avait un pourcentage moyen de fonctionner.
"Bon, j'imagine que au moins l'un d'entre vous me reconnait ? Non ? Il est vrai que j'ai toujours eu une réputation de fantôme. J'ai toujours été un peu invisible. Donc pour faire simple, je suis le frère de Chiemi, présumé mort suite à un ordre du Roi. Ne demandons pas les circonstances, vu que je suis vivant, étant le Roi. J'imagine ensuite que Kana, Yosuke et encore plus Misa se demande ce qu'ils font dans cette histoire. Alors comment dire que Misa tu n'es ici qu'à cause d'un ordre qui a assez mal tourné. Et que je n'allais pas laisser mourir la euh comment dire la copine de Chiemi ? Ah il y a peut-être un sous-entendu dans cette phrase, mais il est peut-être voulu, qui sait ?
Bon je m'égare. Donc Misa, je m'excuse de t'avoir entrainée dans cette histoire, mais désormais il va falloir nous suivre sinon cela pourrait mal finir pour nous tous. Je me bas depuis quelques temps, sans que personne le sache, contre un vrai meurtrier. Ou du moins je cherche un otage, son enfant. Vous me direz que c'est moi le meurtrier, peut-être, ou peut-être pas. La manipulation permet tant de choses. Tout ça pour dire que la personne recherchée est le fils ou la fille du couple meurtrier qui a tué nos parents à Chiemi et moi… ainsi que ceux de Kana et Yosuke, bien que ceux-ci n'en sachent rien jusqu'à maintenant. Désolé de vous l'apprendre ici et de cette manière, mais le temps joue contre nous et les circonstances m'y obligent. Votre famille actuelle est une famille adoptive. Vous avez de la chance de les avoir. Nous n'avons pas eu la même. Une maison vide sans adulte avec une petite sœur sur les bras quand on a huit ans. Vous me direz que je divague, et je vous l'accorde c'est un peu le cas.
Continuons donc si vous me le permettez. Oh ! Mais j'en oublie toute politesse, asseyez vous, il y a le lit et des chaises dans la pièce. Passons à la suite. J'ai appris beaucoup plus tard et plutôt par hasard que nos parents avaient été tués dans un King's Game. Vous me direz une fois de plus que les King's Games se déroulent dans un lycée. Mais rien n'empêche que des profs soient capturés, ou même que des étudiants de dix-huit ans aient déjà des enfants. Il suffit aussi qu'ils aient redoublés et qu'ils soient plus âgés encore.
Et voilà que je continue de divaguer. Vous savez quoi, je vais faire une pause et répondre à vos questions. Je sens que Misa à plusieurs choses à me demander. Par exemple comment je sais qu'elle s'ouvrait les bras sous sa douche, ou bien qu'elle ne voulait plus manger simplement pour se rebeller contre moi. Allez, lance toi, je ne mords pas, du moins pas les innocents."
Et c'est ainsi que le Roi arrêta de parler pour lors et s'asseyait à son tour.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
     La vie est dure, nous avons beau cherché à la rendre meilleure, il suffit d'un instant d'inattention, un seul moment où nous n'agissons plus pour qu'une flamme s'éteigne.
     Le temps file, parfois lentement d'autre fois rapidement. Mais pourquoi doit-il en plus de ça tout détruire sur son chemin. Tout est éphémère malgré les dires des autres. Une amitié finie toujours par mourir sans aucune raison apparente.
     Nous sommes nos propres démons, mais se combattre est inutile, le seul moyen de vaincre l'ennemi est de le connaître ainsi que de le comprendre. Connaissez-vous, écoutez-vous, respectez-vous, comprenez-vous mais surtout, ne vous blessez pas, une plaie béante et irréparable ferait son apparition au fond de vous.
     Tu cours, tu cours pour échapper à ton destin. Retourne-toi et affronte-le. La meilleur façon de vivre est de survivre.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 23 Juil - 23:48

Qu'est-ce que... Après tout, je ne suis pas si étonnée qu'il le sache. Mais il n'a pas le droit. Pas le droit de le dire devant elle ! Non ! Il se prend le regard le plus assassin que je n'ai jamais adressé à quelqu'un. Je ne sais ce qui me retient d'aller prendre les ciseaux dans la salle de bain et les lui planter dans la gorge... Je dois me calmer, et la main de Chiemi qui sert la mienne m'y aide.
Alors comme ça... Il est son frère... Pas étonnant qu'elle collabore avec lui... Ses parents tués... M'avait-elle un jour seulement parlé de son frère ? Je frissonne malgré moi quand je repense à l'étrange rêve avec nos camarades morts... Il était là lui aussi... Et bien vivant...
Je ne veux pas aller m'asseoir, mais je laisse Chiemi me guider, et me colle contre elle sur le lit. J'ai déjà oublié tout son beau discours concernant les parents de Kana et Yosuke, ainsi que ses insupportables digressions. Qu'il aille se faire...
Ah non, stop ! Qu'il arrête de parler de ça ! Le seule personne à qui je voulais le cacher, il lui dit en ce moment-même. Non ! Il se trompe ! C'est de sa faute à lui si j'ai du le faire ! Non, stop ! Je voudrais tellement lui boucher les oreilles. Je serre sa main. Je voudrait tellement lui arracher la langue. Je le fixe d'un regard noir. Il a beau être son frère, il ne se rend pas compte du mal qu'il lui fait. Je sais qu'elle s'inquiéterait pour moi si elle le savait, mais maintenant...
Il veut que je lui pose des questions ? Oh mais Monsieur, il peut bien aller parler avec ma dignité, installée quelque part dans un lointain pays ! S'il veut entendre une parole sortant de ma bouche et qui lui est adressée, il perd son temps ! Et puis cette manière de demander... D'exiger... Demande moi petite, que je récite mon beau discours préparé à l'avance et que je connais pas cœur !
La pièce me paraît étouffante. J'ai l'impression que ma tête va se mettre à tourner. Pardon Chiemi, je dois sortir. Je reviendrai... Mais maintenant je dois m'isoler...
Je me lève brusquement, lâche sa main et me dirige vers la porte. Je la déverrouille, l'ouvre et la claque violement derrière moi. Je ne sais pas où ce tunnel mène, mais je veux juste... un peu de solitude. C'est trop demandé ? Je marche, puis court. Mais ma vue est brouillée par mes larmes. Zut ! Je n'ai pas parcouru beaucoup de chemin, peut-être cent ou deux cents mètres, mais cela me semble assez. Je m'effondre contre la paroi. Je n'en peux plus... Je suis à cran, j'ai besoin de décompresser. Malgré tout, je n'ai jamais été très solide émotionnellement, c'est le terme employé par les docteurs et psychologues que j'ai été forcée de voir.
De quoi ai-je l'air, dans un tunnel sous-terrain, à pleurer agenouillée sur le sol ?

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Plume Noire le Jeu 24 Juil - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Être fou
Humeur : Fou et tout simplement fou
Messages : 1675
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 23 Juil - 23:55

"Bien, que tout le monde reste ici, je vais chercher Misa"
Hideki prononça ces paroles tout en sortant dans les tunnels. Il s'approcha de Misa, et lui mit une main sur l'épaule tout en lui intimant le silence de l'autre. Il l'obligea à la suivre, et ouvrit une porte dans laquelle ils entrèrent.
"Il va falloir que nous parlions chère Misa. Tu te demandes certainement pourquoi j'ai parlé de tes blessures devant Chiemi, non ? C'est très simple : elle croyait que tu la détestais. Le seule moyen de vraiment lui faire comprendre que ce n'était pas le cas, était celui-ci. J'en suis désolé. Si maintenant tu veux rester ici seule, je n'y vois pas d'objection. Par contre je me dois de te recommander de ne surtout pas sortir d'ici en attendant. La personne que nous allons affronter, si tu nous aides, est très puissante..."

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
     La vie est dure, nous avons beau cherché à la rendre meilleure, il suffit d'un instant d'inattention, un seul moment où nous n'agissons plus pour qu'une flamme s'éteigne.
     Le temps file, parfois lentement d'autre fois rapidement. Mais pourquoi doit-il en plus de ça tout détruire sur son chemin. Tout est éphémère malgré les dires des autres. Une amitié finie toujours par mourir sans aucune raison apparente.
     Nous sommes nos propres démons, mais se combattre est inutile, le seul moyen de vaincre l'ennemi est de le connaître ainsi que de le comprendre. Connaissez-vous, écoutez-vous, respectez-vous, comprenez-vous mais surtout, ne vous blessez pas, une plaie béante et irréparable ferait son apparition au fond de vous.
     Tu cours, tu cours pour échapper à ton destin. Retourne-toi et affronte-le. La meilleur façon de vivre est de survivre.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Jeu 24 Juil - 0:22

(Excusez-moi, je crois que l'histoire part un peu en cacahuète dans ce post. Je sais pas ce qui m'est arrivé, mais j'ai pensé à certaines choses et du coup je les ai mises dedans. Quant à savoir si ça a du sens, c'est une autre histoire... :/)

Des mensonges ! Et de la manipulation ! Il l'a dit lui-même ! Mais je ne suis pas sa marionnette !
Chiemi pensait que je la détestais ? Mais pour quelle raison ? Il lui suffisait tout simplement de lui parler, à sa sœur, avec ou sans ma présence ! Mais non, il a fallu qu'il s'amuse, encore une fois. Humilier les gens, voilà ce qu'il lui plaît en fin de compte.
Et pourquoi aller prendre en otage l'enfant de celui qui a tué leurs parents ? C'est absurde ! Je le laisse retourner auprès des autres, puis attends quelques minutes. Je ne veux pas faire parti de son complot. Et je ne suis pas la sombre idiote qu'il pense. Il a peut-être manipulé les autres, mais je ne peux lui pardonner.
Je sors de la pièce, et continue mon chemin dans ce grand tunnel, jusqu'à arriver à une sorte de trappe au bout. Je regarde derrière moi. Personne. Mais bien vite il saura que je suis partie, je ne me fais aucune illusion... Peut-être est-il déjà au courant...
Je me retrouve dans un petit placard, au milieu des balais et des seaux. Je ne bouge pas, tendant l'oreille. Je referme la trappe, essayant d'en bloquer l'ouverture en déplaçant balais et seaux. Je réfléchis une minute. Je sais où je veux aller. Où je dois aller. Je sors du cagibi, essayant de savoir où je suis. Je sais. Je n'en suis pas loin, tant mieux.
Personne dans les environs. Je me dépêche de me fondre dans les couloirs sombres. J'ai atteint la partie réservée aux enseignants. Je m'y enfonce, connaissant un peu le chemin. Je ne sais pas de combien de temps je dispose avant qu'il ne revienne. Il est fort, je ne pourrais pas me débattre contre lui et lui échapper. J'ouvre une petite porte, qui grince doucement. Je me fige. Personne, aucun bruit. Je monte les degrés, et arrive dans cette petite salle oubliée. Mais ce n'est pas assez. Je la traverse, ainsi que le bureau au bout, et arrive finalement dans la petite chambre. Les anciens locaux du gardien... Laissés à l'abandon depuis une cinquantaine d'années je crois. Je retiens de justesse un éternuement dû à la poussière. J'ouvre la petite fenêtre. Aucune chance que quelqu'un la remarque, elle donne sur un côté de l'établissement interdit aux élèves, et de toute manière, inaccessible, même pour les professeurs. Je soupire doucement, fais quelques pas, réfléchis à la meilleure cachette.
Sous le bureau ? Pour une fillette de cinq ans. Sous le lit ? Pour un mauvais film d'horreur. L'armoire ? Pourquoi pas... C'est l'endroit le plus fermé. Je ne sais pas exactement pourquoi je me cache, alors que la pièce est en elle-même un lieu sûr... En entrant dans le meuble, je glisse et mon coude cogne contre le fond. Un drôle de bruit... J'hésite. Je sors, et vais sur le côté. Je ne vois rien. J'essaie de pousser le meuble. Il s'écarte doucement. Bingo. Un trou dans le mur derrière.
Mais d'un coup j'ai un frisson qui me parcourt le corps. Je suis censée être morte. Hors je me suis infiltrée dans l'internat. Je suis censée être seule dans une pièce, non loin de celle où se trouvent le roi, Chiemi, Kana et Yosuke. Hors je suis sur le point de me cacher dans un trou dont j'ignore tout, derrière une armoire, dans une chambre sous les toits oubliée de tous. Mais bon sang, Misa, qu'est-ce qui se passe dans ta tête ? Pourquoi agis-tu ainsi ? Je n'ai aucune réponse.
Et malgré tout je rampe dans le trou. Il n'est pas très grand, mais en ramenant mes genoux contre moi et en pliant la tête, je tiens dedans. Il y a une étrange odeur. Je ne veux pas savoir. Je glisse mes bras hors du trou et tire l'armoire pour la remettre dans sa position initiale. C'est selon moi le lieu le plus sûr de l'internat.
Mais pourquoi Chiemi n'est-elle pas là ? Tout ceci est la faute du roi, c'est lui qui m'a poussée à faire ça. Peut-être après tout était-ce son but ?
En tout cas maintenant s'il veut que je vienne, il devra venir me chercher où je suis. Même si je sais pertinemment qu'il a dû voir ma fuite. Je n'ai qu'un regret : ne pas avoir pris la peine de chercher une caméra et la fixer d'un regard noir.
Bon, et maintenant ? Que va-t-il se passer ?

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Gneuh.
Messages : 2145

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Jeu 24 Juil - 11:02

=^-°=
PDV Yosuke

Vient-il de se mettre à parler ? Je ne rêve pas, cette voix me semble… familière. Alors que Kana se mit en mouvement pour fermer la porte selon ses ordres, je me recule, sous une fausse défensive et surtout sur l’effet de la surprise alors que celui-ci enlevait un par un ses accessoires. Masque, cape et uniforme dévoilait ainsi la personne à laquelle je n’aurait jamais pensé : Hideki. N’était-il pas mort à l’heure actuelle ? C’est impensable…  
Au fur et à mesure que ses paroles sortait de sa propre bouche, je me sentais impuissant. La colère et la honte…vient-il de parler de nos parents ? Je ne veux plus l’entendre, comment sait-il tout cela ! Je ne pus retenir une larme de mon regards qui le fixe d’un air meurtrier.
Mon corps resta immobile quand Kana tomba à genoux en lâchant d’un coup mon bras. Elle est trop jeune pour apprendre tout ça, nos vrais parents était… bien assassinés, je le savais déjà, mais pas elle. La haine me monte à la gorge mais aucun mot ne peut en sortir.

Le Roi était en fait le policier manipulateur… il cherche… tout en tuant. Pourquoi croit-il que le meurtrier se trouve parmi nous, parmi nous tous, dans ce seul lycée ? Je n’en ai pas la moindre idée. Mes pensées s’embrouillent. A peine vient-il de s’arrêter de parler, que j’agrippe un verre pour le lancer sous l’effet de la colère.
« Espèce de…
- NON !
», crie Kana. Je ne me suis pas rendu compte que j’avais également crié, et que le verre avait atterrit en mille morceaux sur l’un des mur de la pièce, juste à côté d’Hideki. Je reste immobile, son regard impassible posé sur moi pour ensuite le voir quitter la pièce à la poursuite de Misa. Je respire lourdement, toujours debout en fixant le sol. Il n’a pas le droit… non, pas le droit de nous faire ça.


Dernière édition par Luw le Mar 16 Déc - 19:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Jeu 24 Juil - 13:16

(Désolée, à un moment le récit s'accélère beaucoup mais je n'ai pas eu le choix, je suis sur le  point de partir et je voulais absolument poster, comme promis.)

Je réfléchis à la situation actuelle. Non, ce n'est pas moi, je ne suis pas comme ça... Ça ne me ressemble pas. Où est passée la petite Misa toujours calme, celle que j'étais avant ce King's Game, celle que j'étais même au début de cette horreur ? Elle doit être en chemin pour rejoindre ma dignité... Je dois me reprendre. Réfléchir à tout, et analysé chaque geste, chaque parole. Pour maîtriser la situation, agis comme celle qui veut la diriger, et l'a créée : penses comme le roi.
Je dois tout reprendre du début, en profiter que je sois dans un endroit calme et isolé. Il a dit avoir vu mes bandages et par la-même a fait savoir que je me mutilais. Bien. J'aurais toujours l'occasion de lui parler en tête à tête et lui expliquer pourquoi il a fait une erreur. Ce point est réglé. Ensuite ? Il a dévoilé son identité. Hideki Honda. Bon. De là, faire la liste de tout ce que je sais sur lui, du plus évident au plus subtil. Il est le roi. Il est le frère de Chiemi. De deux ans son aîné. Il est dans notre classe. Redoublant, ni bon ni mauvais élève. Très effacé. Solitaire. Il s'est parfaitement fondu dans la masse. Il a été l'un des premiers à mourir. L'un des premiers oubliés. Et puis ? L'histoire des parents de Yosuke et Kana. Ce n'est pas mon histoire, mais la leur.
Je sais ce que je dois faire, maintenant que je suis calme. Je pousse l'armoire, sors de mon trou, remets le meule à sa place, ferme la fenêtre et descends sans bruit les marches. J'espère ne croiser personne le temps de retourner au placard. Je ne pense pas avoir été vue. Je déplace seaux et balais, et retourne dans le tunnel. Je marche lentement, essayant de rendre mon visage impassible.
Quand je pousse la porte, tous les regards se tournent vers moi. Je fixe le roi, ou plutôt Hideki, droit dans les yeux, et accomplis une parodie de révérence :
"Si Sa Majesté le permet, j'aimerais m'entretenir quelques instants avec Elle. Maintenant ou plus tard, selon Sa volonté et Son bon plaisir évidement."
Défi remporté avec une jupe déchirée !
Puis comme si de rien n'était je retourne m'assoir à côté de Chiemi, lui prenant la main, et fixant mon regard dans celui de son frère. Je serre sa main.
Maintenant ou après l'annonce de son "plan", cela m'importe peu. Lui et moi avons des choses à mettre au clair. J'attends de voir la suite des évènements.

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Gneuh.
Messages : 2145

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Jeu 24 Juil - 19:15

A momo ou za de posté ;)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Ven 25 Juil - 17:38

Je garde les yeux dans le vague. Je suis assise sur le lit à côté de Misa, mais je ne remarque pas vraiment sa présence. Je suis perdu dans mes pensées. Je fixe d'un air absent les murs d'un gris uniforme et froid. Mes doigts jouent distraitement avec des mèches de mes cheveux. Je pense à tout ce qui a été dis, fait, et à tout ce qu'il reste encore à faire. Tellement de choses. Combien y aura t-il encore de morts ? Combien de temps encore devrais-je supporter la douleur sourde qui me tiraille le cœur ? Le poids de mes mensonges, de ma culpabilité me tombe dessus d'un coup. Je me sens faible. Impuissante. Ça me rend malade. Je suis secouée par un rire muet. Comment réagirait Misa en sachant que la Chiemi qu'elle croyait connaitre, forte et têtue, était en réalité à deux doigts de craquer ? Je ne suis pas courageuse. Je ne suis qu'une lâche. Une lâche qui n'a pas la force nécessaire pour avouer à sa meilleure amie qu'elle l'aime. Qui a peur. Peur de la perdre. Mais que je le dise ou non, elle partira surement un jour. Les secrets n'en restent jamais très longtemps. Ils sont des bombes à retardement, et lors de l’explosion, ils ne laissent rien. Rien d'autre que le vide et la solitude. L'isolement d'une communauté qui vous rejette. Celle-ci est très claire, seul un homme et une femme peuvent s'aimer. Une femme ne peut pas en aimer une autre, pareil pour les hommes. La société nous met des œillères impossibles à ôter tant que l'on n'a pas sauté à pied joint dans l'interdit. Ce que j'ai fait. Ce que je regrette. L'humanité est cruelle avec ceux qui ne sont pas conforment au schéma de l'être humain qu'elle a établi il y a longtemps. L'homme est égoïste de nature, il préfère garder la tête plongée sous l'eau et hocher bêtement la tête tel un robot plutôt que de se révolter contre des persécutions injustes. Je me rappelle vaguement ma mère, qui me répétait toujours que l'être humain était d'une méchanceté noire et profonde. C'est l'un des seuls souvenirs que j’ai d’elle, avec le jour où elle avait décidé de me couper les cheveux. Ses gestes avaient été doux et emplis de tendresse, et je m'étais dis que tout le monde ne devait pas être foncièrement méchant. Non, pas tout le monde. Mais la plupart, oui. La plupart jouent aux autruches avec la vérité pour garder leurs petits conforts. Et le pire, c'est que ça marche. Alors ils continuent. Pendant que moi et d'autres, nous nous enfonçons. Certains s'étonnent après que personne ne fait plus confiance à personne. Cela n'a rien de surprenant. Donner sa confiance à quelqu'un, c'est tendre le bâton pour se faire battre. Mais les faits étant que parfois nous n'avons pas le choix. Être battu vaux mieux qu'être seul, j'imagine.

Misa se lève. Elle part. Je ne la suis pas. Au lieu de cela, mes épaules s’affaissent, et je me recroqueville contre moi même. Mes yeux me piquent. Mais je ne veux pas pleurer. Pas maintenant, pas ici, jamais. Pleurer est une façon de s'apaiser. Je ne suis pas sure de méritais l'apaisement. Je regarde le bandage que j'ai à mon bras droit. J'appuie dessus. Ça me fait mal. Je m'en fiche. J’essaie d'oublier le fait que Misa aussi se soit entaillée les bras. Pourquoi ? Je ne sais pas. Je dois être trop bête pour comprendre. Mes pensées sont brèves. Je n'ai plus la force de penser, plus la force de faire quoi que ce soit. Je me sens lourde, comme attirée vers le planché. Je me prends la tête entre les mains et serre les lèvres pour réprimer un sanglot. Je n'ai pas le droit de pleurer. Je ne sais pas pourquoi je veux pleurer. Peut-être simplement parce que j'en ai marre. Parce que je me projette en ce moment même vers mon futur, et que je me rends compte que Misa n'y est pas. Et qu'elle me manque, cruellement. Mon cœur se serre, et je raffermie un peu plus la pression de ma main sur mon bras endolorie et douloureux. Ce rendre compte que l'on est dépendant d'une personne, ce n'est jamais agréable. Surtout quand cette personne est hors de portée. Parce que ça veut dire que ton bonheur ne te reviendra plus jamais, quoi que tu fasses. Et que tu sais très bien qu'un jour ou l'autre, cette personne dont tu ne peux te passer, elle te quittera. Et à ce moment la tu voudras mourir. C'est ce que tu feras surement. Ce que je ferais.

Je sens Misa s’asseoir de nouveau à côté de moi plus que je ne la vois. Elle me prend la main. Elle ne remarque pas mon état. T'en mieux. Je ne mérite pas qu'elle s'en rende compte. La tristesse est fatigante, usante. J'ai envie de dormir, et de ne plus jamais me réveiller. Mais je sais que c'est impossible. On ne meure pas comme ça dans son sommeil sans raison. Surtout à seize-ans. Mes paupières sont de plus en plus lourdes. Je lutte contre l'envie de m'endormir, mais au bout de quelques minutes je comprends que je ne gagnerais pas. Alors je me laisse aller, j’arrête de me battre. Et je m'endors en m'affalant sur Misa.
Quand je rouvre les yeux, il n'y a plus personne. Je suis toute seule. Alors je panique, et je me redresse d'un coup. Je tourne la tête dans tout les sens, avant que je ne sente une douleur au niveau de mes mains. Je baisse les yeux sur le matelas, et je me rends compte que je suis assise sur des charbons ardents. Je pousse un cri étranglé entre le gémissement et la surprise. Mes mains sont rouges, couvertes de cloque, et mon pantalon brûle. Comme le reste de mon corps. Je me lève d'un bond, hystérique. Je suis dans une vallée maintenant. L'herbe sèche et brûlait par le soleil de plomb m'arrive aux genoux. Le ciel est dégagé. Je regarde mes mains, elles sont redevenues normal. Et je ne prends plus feu. Mais il fait chaud, bien trop chaud. Je suffoque en m’éventant du mieux que je peux. J'entends Misa m’appeler derrière moi et je me retourne doucement, déjà couverte de sueur. Je reste figée par l'effroi, la bouche ouverte, tremblant de tous mes membres. Un immense corbeau aux ailes noirs d'encre et aux petits yeux rouges se tient derrière elle, ouvrant son bec comme pour la manger. Je m'élance vers elle mais je me cogne à quelque chose. Je reste confuse quelques minutes avant de me rendre compte que je suis prisonnière d'une cage de verre. Comment...? Je n'ai pas le temps de réfléchir plus, qu'une autre chose se produit déjà. Le corbeau s'est transformé en Ôno, et je me rends compte que les deux personnes se sont aussi approchées de moi. Misa n'est pas très loin. Elle me regarde et hilare, me désigne mes pieds. Je baisse les yeux... pour me rendre compte que la cage se remplis petit à petit d'eau. Mon cerveaux tourne à vide, je ne comprends pas très bien ce que ça signifie. Ce n'est que quand je suis trempée jusqu'aux hanches que je réalise. La cage se remplie. Je vais me noyer. Mes yeux s’ouvrent un peu plus qu'avant, et je sens la panique monter en moi. Je relève les yeux pour regarder Misa s'éloigner de moi en tenant le bras d'Ôno, en riant et en me faisant signe. Comme si elle n'en avait rien à faire que je me noie. Je commence à me débattre. Je veux pas mourir, pas maintenant, pas comme ça ! Pas en la voyant s'éloigner de plus en plus de moi, oubliant mon existence. Je commence à pleurer. Je crie, je donne des coups dans la vitre, j'appelle son nom à me déchirer la gorge. Je tape désespérèrent contre les parois de la cage, sachant très bien que je n'en ai plus pour très longtemps comme ça. Et ça me terrifie. Je me met à hurler d'une voix étranglée et transformée par la terreur. Misaki s'est arrêtée et me regarde en souriant. Un espoir fugace me traverse et je recommence à taper contre la vitre à m'en faire saigner les jointures.
- Misa ! Misa viens m'aider ! Je t'en supplie ! Misa !
Je vois Ôno lui apporter du pop-corn. C'est absurde, normalement- et le plus souvent- on ne mange du pop-corn que devant un film ou un spectacle. D'un seul coup je comprends. C'est moi le spectacle. Ma mort est le spectacle.

Je me réveille en sursaut en poussant un cri aigu et affolé qui ne me ressemble pas. J'ai le souffle coupé, je respire à grande peine. Il suffit que je pose ma main sur mon cœur pour me rendre compte qu'il battait la chamade. J'enfuis mon visage entre mes mains, pantelante. Ce n'était qu'un cauchemar. Rien d'autre qu'un cauchemar.  
Mais il pourrait bien se réaliser un jour, me souffle une petite voix dans ma tête. Je frémis, et rapidement je suis prise de violents spasmes. J'ai peur. Peur que cela arrive. Peur de ce que je suis prête à faire pour que ça ne se réalise pas. Je sens une main se poser sur mon épaule. Je relève les yeux, et je croise le regard inquiet de Misa qui me demande d'une voix douce si je vais bien. Je tente de sourire en hochant la tête, mais je n'y arrive pas. Et la, devant elle, devant les autre, je craque. Je me mets à pleurer toute les larme de mon corps, secouée par de violents sanglots. Je n'arrive plus à me maîtriser. J'ai retenue mes larmes trop longtemps. Je rend les armes. Tant pis si les quatre personnes présentes dans cette pièce se moquent de moi jusqu'à la fin de mes jour maintenant. Ils ne doivent pas comprendre pourquoi je pleure. Ils ne connaissent pas le poids de mes mensonges à toute la classe, de ma culpabilité pour la morts de déjà tellement de personnes. Mais le plus dur à porter sont sans doute mes sentiments inavouables. Ça serais facile pourtant, de relever la tête et de lui dire de bout en blanc " Je t'aime, mais plus que comme une amie." Mais cela ne serais possible que si je n'avais pas peur de sa réaction. Or, je suis pétrifiée. Alors par peur qu'elle ne me quitte, je ne dis rien. Et je ne pourrais jamais rien dire. Misa me prend doucement dans ses bras en faisant aller ma tête contre son épaule. Oh Misaki, si tu savais à quel point je me sens bien dans tes bras... Je devrais me dégager, ce n'est pas prudent. Mais je ne m'en sens pas capable. Alors je pleure, et pleure encore en m’accrochant à elle comme à une bouée de sauvetage. Car c'est tout ce que je peux faire.

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Ven 25 Juil - 22:35

J'ai ajoutée quelques trucs à la fin.

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]
» King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]
» Maps [Crusader]==>Gribouil
» Un revendeur pas cher !
» Corpse Party. [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Stories - Forum de Libre RPG :: Entrez dans l'aventure ! :: Fan Fiction ● Autre :: Fan Fiction-

CSS Valide !