Google+



 

Partagez | 
 

 L'Etranger.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: L'Etranger.   Sam 3 Jan - 22:26

Je viens tout juste de terminer ce livre, et sa lecture m'a donné très envie de faire un article dessus, alors le voici !

Pour commencer, pourquoi ai-je lu ce livre ? Il s'agit tout simplement d'une lecture cursive pour le lycée pendant les vacances de Noël. J'avoue que ayant pendant le collège dû acheter bon nombre de livres que je n'ai lus qu'une fois, l'idée de dépenser encore de l'argent pour ce genre de lecture me rebute un peu, et j'ai donc trouvé le livre sur internet, car les droits d'auteur au Canada ne sont que de 50 ans. Cependant je vous prie de rester dans la légalité et acheter ce livre, il vaut vraiment le coup.

Oui oui, je vais vous résumer l'intrigue. "Aujourd'hui, maman est morte". Ceci est la toute première phrase du roman, ce qui est assez surprenant. Cependant toute l'histoire est déjà enclenchée à ce moment, car c'est précisément cet évènement qui déclenche des réactions en chaîne. Nous suivons donc le fils de Mme Meursault pendant son trajet à l'asile où vivait la défunte, son enterrement, son retour chez lui et la création d'une relation amoureuse avec l'une de ses collègues. Puis une visite d'un couple à l'ami d'un ami et sa femme, au bord de la plage. Une journée tranquille, jusqu'à l'incident. En effet l'ami et voisin de palier de notre héros est en conflit avec le frère de sa maîtresse (qu'il a battue) et ses amis. Une bagarre commence, puis les Arabes s'enfuient et les trois amis qui se baladaient sur la plage rentrent. Plus tard dans la soirée, le personnage principal, seul, tue par accident ce frère, aveuglé par le reflet du soleil sur le couteau qu'il avait sorti, la sueur et la chaleur, en lui tirant dessus car il redoutait une attaque. La suite de son parcours se constitue d'un envoi en prison, son procès, sa condamnation à mort et le récit s'achève au moment où l'on voit le chercher pour l'exécuter.

Maintenant je vais passer à la partie commentaire et analyse.

Le personnage principal est très atypique de par sa manière de penser. Il est totalement dénué de sentiments, tout semble l'indifférer et ce caractère déshumanisé est en réalité ce qui a causé sa mort. Ce n'est pas du tout le héros traditionnel, ambitieux, souhaitant s'élever dans la société et y parvenant. C'est ainsi donc qu'il est l'un des exemples de référence pour ce qui est appelé l'anti-héros, un personnage décevant en quelque sorte les attentes du lecteur, habitué et souhaitant s'identifier à une figure plus "traditionnelle".

Cependant j'ai un avis différent, et pour moi c'est un héros au même titre que les autres personnages d'autres romans, car il possède cependant une certaine évolution, même si elle ne se produit qu'à la toute fin du récit.
Au début du texte le lecteur est simplement là à l'observer, puis subtilement la vision des autres personnages est mise en place : comme nous, ils sont un peu surpris de son attitude, et ne savent pas trop quoi en penser. Cependant au fil du texte il est décrit comme quelqu'un de solitaire, impassible, indifférent, froid, et finalement c'est un monstre à éliminer à cause de son insensibilité au cours de son procès. Je pense que de cette manière on peut amener le lecteur à penser comme tous, et être un peu rebuté par ce personnage que rien ne peut faire réagir.

Mais personnellement j'aime énormément la manière de penser du personnage, et je suis admirative de sa capacité à constamment avoir la totale maîtrise de soi. Mais je pense que vous ne savez pas vraiment de quoi je parle, et que je devrais disposer plusieurs exemples. Voici ainsi donc le comportement du personnage dans diverses situations, accompagné de sa justification, le tout très résumé évidemment :
-il n'est pas ému de la mort de sa mère, car après tout tous les Hommes finissent par mourir un jour ou l'autre.
-son voisin lui propose de devenir amis, et cela indiffère complètement notre héros. Il répond "oui" simplement car cela a l'air de faire plaisir à son interlocuteur.
-Marie, le nom de sa compagne, lui demande s'il l'aime, et pour toute réponse il ne sait pas, mais sans doute que non (bien qu'il avoue la "désirer" à plusieurs moments).
-quand Marie lui propose le mariage, il est encore dénué d'avis, si elle le veut il le fera, sinon non.

Enfin c'est assez dur à retranscrire en réalité, certains le traiteront de sociopathe ou psychopathe d'être à ce point insensible, mais pour vraiment comprendre je ne peux que vous inciter vivement à lire le livre. Il est très court en plus, aux environs de quatre-vingt-dix pages grand maximum, pas plus, et l'histoire se mange d'une traite.

Il est possible de dire qu'il a un regard très dur sur la condition humaine, cependant j'y adhère et je le qualifierais plutôt de réaliste, juste et cru. A noter que le personnage ne possède pas de nom, il n'est même pas appelé "Meursault" ou "M. Meursault", son nom est retranscrit au travers de celui de sa mère, "Mme Meursault". Ce qui ajoute un peu au rebut que crée le personnage, incapable d'empathie, il n'est pas considéré comme totalement humain, il est donc impossible de lui attribué pareillement à nous autres une identité, ou même une apparence. Du moins je ne crois pas qu'il soit décrit physiquement, ou alors c'est un passage très léger car je n'en ai pas le souvenir. Voici en tout cas l'analyse que j'y apporte.


Je pourrais passer encore longtemps à parler de ce livre, et décortiquer la psychologie de ce personnage, mais je doute que vous puissiez le supporter, et surtout que cela vous intéresse... ^^" A moins que vous ayez envie d'en discuter plus longuement, dans ce cas aucun souci, j'en serai plus que ravie, croyez-moi ! Mais je vais clore ici cet article (que je me refuse de qualifier de "petit" car je me ferais taper, mais il clignote dans mon esprit, promis !), en espérant vous avoir donné envie de lire ce livre ! Si c'est le cas (et j'inclus l'hypothèse qu'avant cet article vous connaissiez déjà ce récit, il est souvent donné) j'aimerais beaucoup connaître votre avis dessus. ;)

Pour ma part je l'ai vraiment aimé, certains diront qu'il est ennuyeux car il n'y a pas véritablement d'action, mais il faut juste entrer dans la psychologie du personnage, qui est fascinante, essayer de la comprendre, de l'analyser, et les pages ne se comptent plus !

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... ♥️
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant ♥️
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Etranger.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CONNEXION DE MON NATAZTAG/TAG A L'ETRANGER?
» achat sur site etranger
» brocante a l'etranger
» les pays etranger que vous avez visité
» Quelle PSP choisir... pour Monster Hunter bien sûr!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Stories - Forum de Libre RPG :: Espace Culture :: Littérature-

CSS Valide !