Google+

Liberty Stories - Forum de Libre RPG


 

Partagez | 
 

 La culpabilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Emploi/loisirs : Tout ce qui se réfère à l'imagination, jeux vidéo, lecture...
Humeur : Une étincelle d'intérêt dans un orage de morosité
Messages : 86
Âge : 17

MessageSujet: La culpabilité   Mer 18 Mai - 18:19

La culpabilité… Peu de gens l’éprouve vraiment. Peu de gens l’éprouve au quotidien. Peu de gens l’éprouve toute les nuits. Je me rappelle de tout ce que j’ai commis de mal, de toutes maladresses. Quand je vois une personne, je ne peux m’empêcher de repenser aux mots que je lui ai dits un jour et qui l’ont blessée, vexée, ou même simplement embarrassée. Je gesticule, mal à l’aise, j’ai du mal à me concentrer sur ce que je dis. J’ai peur de recommencer, ça me bloque. Je deviens rouge, j’ai honte de moi. Je suis incapable d’articuler correctement les mots.
Les images de ces situations me reviennent juste avant de m’endormir et ma couette me devient insupportable. J’ai chaud, je transpire. Le noir, la solitude, rien ne peut calmer ces bouffées de culpabilité. Je devrais me dire que tout le monde commet des erreurs, mais je n’arrive pas à me raisonner. C’est dur à vivre au quotidien. Très lourd.
N’importe quel reproche part en flèche droit dans mon cœur et les larmes me montent aux yeux. Je me donne au maximum pour tout réussir, ne décevoir personne. Lorsque je fais mal quelque chose, je lis toujours sur le visage la lueur, bien qu’imperceptible de tristesse, de déception.
Le pire, c’est quand je pense à mes amis, ma famille. Non, je me trompe. Le pire, c’est ce qui est écrit. Pour éviter la culpabilité, j’ai établi des relations longues distances. Je peux contrôler ce que je dis, faire en sorte de ne blesser personne, de quelque manière que ce soit. Mais je n’ai pas le don de voyance. Je ne peux pas prédire les évènements. En m’accordant un peu d’humour, je peux toucher une corde sensible, ou mettre un mot mal placé qui reflète la situation difficile (dont je n’ai pas connaissance) et qui lui fait mal. En le réalisant, l’image du message s’incruste dans ma mémoire, qui la fera ressurgir quand je me détendrais enfin.
J’ai tenté de me construire une muraille. La culpabilité et les reproches qui l’accentuent me faisaient trop l’effet de coup de poings mentaux, comme du vent violent qui fait pression, que je ne pouvais plus supporter de me faire balayer dans tous les sens. Au fil du temps, je me suis rendu compte que d’une chose. Ma carapace n’est pas rigide. C’est une éponge qui absorbe ma tourmente. Certes, cela m’a permis d’être bien plus à l’aise en société, mais c’est ce qui cause mes cauchemars, ce qui me réveille la nuit. Ce qui nuit à ma vie.
Pourquoi n’arrivé-je pas à être comme les autres ? Pourquoi ne réussis-je pas à faire abstraction des commentaires, des pensées des gens ? On dit souvent que c’est en grandissant qu’on mûrit et qu’on prend en assurance. Pour moi, cela veut dire qu’on s’affranchit du regard des autres. Je dois sans doute être l’exception à la règle, comme pour beaucoup de choses.
Je me fais souffrir moi-même. Je suis le tortionnaire et le prisonnier. Je suis le bourreau et le malfrat. Je comprends plus que personne l’expression « la culpabilité me ronge ».
J’ai conscience qu’en écrivant cela, je m’apitoie sur mon sort, alors que des personnes par milliers, dont certaines proches, vivent des malheurs bien plus graves que le mien, qui pourrait être celui d’une fille d’une douze ans. Mon attitude égoïste me répugne. J’ai honte de moi-même. Il faut que cela s’arrête.



Qu'en pensez-vous? Que je dois-je changer, améliorer voire supprimer?

___________
Chaque jour qui passe est un défi à relever. Et pour régner, je dois prouver que personne ne peut m'égaler!

Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué?

(Merci Haruka pour cet avatar!)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1987
Âge : 19

MessageSujet: Re: La culpabilité   Sam 28 Mai - 22:15

Je vais être rabat-joie, mais je pense pouvoir me le permettre, te connaissant. Le premier conseil serait donc la relecture, tu as fait quelques fautes, et souvent assez aberrantes. Je pense que c'est dû à l'inattention.
Je pense que comme c'est une introspection, tu devrais enlever l'inversion [sujet-verbe dans tes questions, généralement quand on pense on garde la construction d'une phrase déclarative pour une interrogative. Du moins la plupart des gens. Et ça rendrait le récit un peu plus fluide, je trouve que ça fait une sorte de rupture du niveau de langue. Certes on ne passe pas du "wesh cousin" à "Mesdames, auriez-vous l'obligeance et l'extrême bonté...", mais il y a quand une espèce de décalage. Avec un narrateur neutre, extérieur au personnage, on pourrait conserver cette forme, mais je ne pense pas que ce soit judicieux ici. Et ça permettrait à un plus grand nombre encore de s'identifier, en ayant la même construction de phrases en pensée.
Il serait intéressant de développer aussi la piste de la cause de cette culpabilité. Ça me semble logique que dans son introspection, le personnage revienne aux sources, se demande comment il en est arrivé là, ou revoit le cheminement depuis l'élément déclencheur. C'est généralement ce qu'on fait aussi lors de ce genre de phase où on se recherche.
Sinon, je ne vois pas vraiment ce que je pourrais ajouter, mais je pense déjà que c'est un bon début. Mais peut-être qu'en suite (non, ce n'est pas "ensuite", mais bien "en suite", dans le sens "si tu développes ton texte", je préfère préciser, sait-on jamais) il pourrait y avoir une avancée dans son raisonnement, après avoir vu le passé, il pourrait penser à l'avenir, et peut-être prendre une décision, qui servirait de conclusion. A voir. Mais en développant un peu, tu pourrais en faire une petite nouvelle.[

[Je le mets en remarque, mais bien sûr ne modifie pas le texte directement sur ton 1er message, postes la version corrigée à la suite, c'est tout l'intérêt de voir l'évolution justement.]

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... ♥
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Tout ce qui se réfère à l'imagination, jeux vidéo, lecture...
Humeur : Une étincelle d'intérêt dans un orage de morosité
Messages : 86
Âge : 17

MessageSujet: Re: La culpabilité   Sam 28 Mai - 23:34

Arf... Je me brûle les yeux moi-même en voyant que dès le début, je fais une faute que je répète... Je te demande pardon Plume Noire, de te faire subir ce genre d'affront. J'ai écrit ça tard, et mon cerveau était déjà en mode veille. En attendant de pousser davantage la culpabilité et ses raisons, je te donne une version comportant moins de fautes.

La culpabilité… Peu de gens l’éprouvent vraiment. Peu de gens l’éprouvent au quotidien. Peu de gens l’éprouvent toutes les nuits. Je me rappelle de tout ce que j’ai commis de mal, de toutes mes maladresses. Quand je vois une personne, je ne peux m’empêcher de repenser aux mots que je lui ai dits un jour et qui l’ont blessée, vexée, ou même simplement embarrassée. Je gesticule, mal à l’aise, j’ai du mal à me concentrer sur ce que je dis. J’ai peur de recommencer, ça me bloque. Je deviens rouge, j’ai honte de moi. Je suis incapable d’articuler correctement les mots.
Les images de ces situations me reviennent juste avant de m’endormir et ma couette me devient insupportable. J’ai chaud, je transpire. Le noir, la solitude, rien ne peut calmer ces bouffées de culpabilité. Je devrais me dire que tout le monde commet des erreurs, mais je n’arrive pas à me raisonner. C’est dur à vivre au quotidien. Très lourd.
N’importe quel reproche part en flèche droit dans mon cœur et les larmes me montent aux yeux. Je me donne au maximum pour tout réussir, ne décevoir personne. Lorsque je fais mal quelque chose, je lis toujours sur le visage la lueur, bien qu’imperceptible, de tristesse, de déception.
Le pire, c’est quand je pense à mes amis, ma famille. Non, je me trompe. Le pire, c’est ce qui est écrit. Pour éviter la culpabilité, j’ai établi des relations longues distances. Je peux contrôler ce que je dis, faire en sorte de ne blesser personne, de quelque manière que ce soit. Mais je n’ai pas le don de voyance. Je ne peux pas prédire les événements. En m’accordant un peu d’humour, je peux toucher une corde sensible, ou mettre un mot mal placé qui reflète la situation difficile de la personne à qui je m'adresse (et dont je n’ai pas connaissance) et qui lui fait mal. En le réalisant, l’image du message s’incruste dans ma mémoire, qui la fera resurgir quand je me détendrai enfin.
J’ai tenté de me construire une muraille. La culpabilité et les reproches qui l’accentuent me faisaient trop l’effet de coup de poings mentaux, comme du vent violent qui fait pression. Je ne pouvais plus supporter de me faire balayer dans tous les sens. Au fil du temps, je ne me suis rendu compte que d’une chose. Ma carapace n’est pas rigide. C’est une éponge qui absorbe ma tourmente. Certes, cela m’a permis d’être bien plus à l’aise en société, mais c’est ce qui cause mes cauchemars, ce qui me réveille la nuit. Ce qui nuit à ma vie.
Pourquoi n’arrivé-je pas à être comme les autres ? Pourquoi ne réussis-je pas à faire abstraction des commentaires, des pensées des gens ? On dit souvent que c’est en grandissant qu’on mûrit et qu’on prend en assurance. Pour moi, cela veut dire qu’on s’affranchit du regard des autres. Je dois sans doute être l’exception à la règle, comme pour beaucoup de choses.
Je me fais souffrir moi-même. Je suis le tortionnaire et le prisonnier. Je suis le bourreau et le malfrat. Je comprends plus que personne l’expression « la culpabilité me ronge ».
J’ai conscience qu’en écrivant cela, je m’apitoie sur mon sort, alors que des personnes par milliers, dont certaines proches, vivent des malheurs bien plus graves que le mien, qui pourrait être celui d’une fille d’une douze ans. Mon attitude égoïste me répugne. J’ai honte de moi-même. Il faut que cela s’arrête.

___________
Chaque jour qui passe est un défi à relever. Et pour régner, je dois prouver que personne ne peut m'égaler!

Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué?

(Merci Haruka pour cet avatar!)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1987
Âge : 19

MessageSujet: Re: La culpabilité   Dim 29 Mai - 12:10

Tu avais juste une dernière petite récalcitrante que j'ai corrigée :
"Peu de gens l’éprouvent toute les nuits"

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... ♥
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Tout ce qui se réfère à l'imagination, jeux vidéo, lecture...
Humeur : Une étincelle d'intérêt dans un orage de morosité
Messages : 86
Âge : 17

MessageSujet: Re: La culpabilité   Dim 29 Mai - 13:37

Je plaide coupable... Il était tard...

___________
Chaque jour qui passe est un défi à relever. Et pour régner, je dois prouver que personne ne peut m'égaler!

Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué?

(Merci Haruka pour cet avatar!)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1987
Âge : 19

MessageSujet: Re: La culpabilité   Dim 29 Mai - 13:45

Tu es acquitté. Surtout que tu n'as pas l'habitude de rester tard le soir toi...

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... ♥
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Tout ce qui se réfère à l'imagination, jeux vidéo, lecture...
Humeur : Une étincelle d'intérêt dans un orage de morosité
Messages : 86
Âge : 17

MessageSujet: Re: La culpabilité   Dim 29 Mai - 14:20

Acquitté... Je ne savais pas que c'était passable de... je ne sais quelle sanction.
Non. La nuit est faite pour dormir, surtout en période de révisions.

___________
Chaque jour qui passe est un défi à relever. Et pour régner, je dois prouver que personne ne peut m'égaler!

Pourquoi faire simple, quand on peut faire compliqué?

(Merci Haruka pour cet avatar!)
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1987
Âge : 19

MessageSujet: Re: La culpabilité   Dim 29 Mai - 15:30

Mais puisque tu plaides non-coupable, il faut bien qu'un jugement soit rendu.
Et chacun ses rythmes.

(Je pense qu'on va arrêter ici le flood/HS).

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... ♥
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Être fou
Humeur : Fou et tout simplement fou
Messages : 1674
Âge : 17

MessageSujet: Re: La culpabilité   Dim 29 Mai - 21:58

Personne ne sera acquitté sans l'autorisation de Kao :o SOYEZ TOUS COUPABLES pour mon bon plaisir, ma joie et mon bonheur <3<3

___________
signature kao
     La vie est dure, nous avons beau cherché à la rendre meilleure, il suffit d'un instant d'inattention, un seul moment où nous n'agissons plus pour qu'une flamme s'éteigne.
     Le temps file, parfois lentement d'autre fois rapidement. Mais pourquoi doit-il en plus de ça tout détruire sur son chemin. Tout est éphémère malgré les dires des autres. Une amitié finie toujours par mourir sans aucune raison apparente.
     Nous sommes nos propres démons, mais se combattre est inutile, le seul moyen de vaincre l'ennemi est de le connaître ainsi que de le comprendre. Connaissez-vous, écoutez-vous, respectez-vous, comprenez-vous mais surtout, ne vous blessez pas, une plaie béante et irréparable ferait son apparition au fond de vous.
     Tu cours, tu cours pour échapper à ton destin. Retourne-toi et affronte-le. La meilleur façon de vivre est de survivre.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1987
Âge : 19

MessageSujet: Re: La culpabilité   Dim 29 Mai - 22:16

Mais il y a une certaine logique, celle du sucre et du bâton : on acquitte, pour que la personne nous pense être redevable, soit plus heureuse qu'avant, pour mieux l'accuser ensuite et la faire tomber dans un gouffre de désespoir plus terrible encore.
(Je suis Merdo mais un peu Yakyra quand même, tu ne vas pas m'apprendre la torture ;) )

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... ♥
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Être fou
Humeur : Fou et tout simplement fou
Messages : 1674
Âge : 17

MessageSujet: Re: La culpabilité   Mer 1 Juin - 20:10

Kao aussi est doué en torture ma chère :)
Ne l'oublie jamais.

___________
signature kao
     La vie est dure, nous avons beau cherché à la rendre meilleure, il suffit d'un instant d'inattention, un seul moment où nous n'agissons plus pour qu'une flamme s'éteigne.
     Le temps file, parfois lentement d'autre fois rapidement. Mais pourquoi doit-il en plus de ça tout détruire sur son chemin. Tout est éphémère malgré les dires des autres. Une amitié finie toujours par mourir sans aucune raison apparente.
     Nous sommes nos propres démons, mais se combattre est inutile, le seul moyen de vaincre l'ennemi est de le connaître ainsi que de le comprendre. Connaissez-vous, écoutez-vous, respectez-vous, comprenez-vous mais surtout, ne vous blessez pas, une plaie béante et irréparable ferait son apparition au fond de vous.
     Tu cours, tu cours pour échapper à ton destin. Retourne-toi et affronte-le. La meilleur façon de vivre est de survivre.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1987
Âge : 19

MessageSujet: Re: La culpabilité   Mer 1 Juin - 20:24

Je ne l'ai pas évoqué, mais ce qui est dit n'est pas forcément faux. Je ne sous entends nullement que Kao n'est pas dans la torture, ne t'en fais pas. Et de ton côté, n'oublie pas que je dois être aux premières loges avec toi pour le paradis...

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... ♥
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: La culpabilité   

Revenir en haut Aller en bas
 
La culpabilité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» énigme numéro...
» La tête de ce chien suffit à prouver sa culpabilité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Stories - Forum de Libre RPG :: Vos histoires-

CSS Valide !