Google+

Liberty Stories - Forum de Libre RPG


 

Partagez | 
 

 Hachifuma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

Humeur : Ça dépend
Messages : 2
Âge : 21

MessageSujet: Hachifuma   Mar 7 Juin - 20:15

Ceci est ma toute première fiction, que j'essaie avec beaucoup d'effort (cerveau qui brûle) d'écrire en ce moment, alors soyez indulgent avec moi s'il vous plaît, un grand merci à Haruka <3 et à Jacque5 pour les conseils qu'ils m'apportent , Arigatô gozaimasu :)

Prologue :

An 2138,
La Terre, planète ravagée par l'espèce humaine. Guerres et conflits n'ont laissé derrière eux que ruines, désolation et destruction. Des têtes nucléaires pleuvaient dans le monde entier, la radioactivité contaminait tout sur son passage. Au fil des années les animaux et insectes s’habituant à cet habitat mutaient en des monstres hideux, avec cette mutation ils sont devenus agressifs envers l’être humain, on les surnomme « les prédateurs » et les hommes n’étaient que de la nourriture à leurs yeux. Bon nombre de survivants se sont réfugiés à la Capitale de Hachifuma, une grande ville avec des buildings, des fonderies et des forges à perte de vue. La technologie y était assez avancée, les ordinateurs étaient devenus des écrans visuels tactiles, et chaque personne devait avoir un TID (The Identifiant by Device), un pendentif qui servait à déterminer l’identité d’un individu en donnant le nom, l’âge, l’adresse et son rang dans la société. Un Tyran sous le nom de « Blackwar Kane », règne sur la Capitale en tant qu’Empereur. Lui-même ayant été {un enfant] bercé par les cris et le sang des champs de batailles, il idolâtre l'art de la guerre, le trouvant d'ailleurs d'un grand raffinement. Il prend un immense plaisir à sadiquement torturer les hommes qui osent lui faire l'affront de désobéir à ses ordres, admirant ainsi à sa guise cette souffrance qu'il apprécie tant. Il réduisait en esclavage les réfugiés et vauriens qui avaient enfreint la loi, les obligeant à vivre dans les fonderies jour et nuit pour travailler sans relâche, jusqu’à ce qu’ils deviennent « Des Atteints », pour ensuite les enfermer avec d’autres avant de les faire exécuter devant lui. Deux Orphelins du nom de Keita et Talia dont les parents ont été victimes de la Tyrannie de l’empereur. Recueillis par des individus sous le nom « Des Rebelles », une bande de hors-la-loi qui arpente les rues de la ville pour semer le trouble et le chaos au milieu des nobles afin de montrer qu’ils résistent face à l’idéologie de l’empereur.


Dernière édition par Kireek le Ven 10 Juin - 22:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1987
Âge : 19

MessageSujet: Re: Hachifuma   Jeu 9 Juin - 21:39

Nouveau texte posté oblige, ainsi que ma réputation il est vrai, je me dois de faire un "petit" (c'est subjectif) commentaire ! 

Pour commencer j'ai une impression globale assez bonne sur cette introduction, mis à part les points négatifs (que j'aurai largement le temps de développer ensuite, la nuit commence à s'installer en plus, c'est parfait, je gagne du temps, de l'énergie et de l'inspiration), j'ai vraiment le ressenti que tu as retravaillé tes phrases, tu ne t'es pas contenté d'un premier jet comme il est venu, tu es revenu plusieurs fois dessus. Et je ne peux qu'apprécier et encourager ce genre d'introspection du texte (ce qui permet d'éliminer en plus des fautes à chaque relecture non ?)
Je vais tenter d'y aller progressivement, de manière structurée, soit du plus apparent au chipotement (oui il m'arrive d'inventer des mots quand j'en ai besoin). Je vais donc évoquer une petite répétition que j'ai vue, avec "mutaient/mutation", qui sont très proches, juste pour en faire la remarque.
Ensuite, il reste un certain nombre d'erreurs, notamment en accords, je peux peut-être te les mettre en couleur pour que tu essaies de les corriger toi-même si tu le souhaites. Toujours en restant dans le registre des accords, tu as (comme j'ai constaté sur le post d'Haru pas plus tard que cet après-midi, elle peut me dire merci pour être passée derrière tout effacer et remettre correctement) un souci de concordance, tu ne te décides pas sur le système de temps à utiliser. Autrement dit, le début de ton texte est au système passé, puis on passe sans raison au système présent, le virage s'opère au niveau de ces deux phrases : "Un tyran sous le nom de "Blackwar Kane", règnent sur la Capitale. Lui-même ayant été un {enfant] bercé par les cris et le sang des champs de batailles, il idolâtre l'art de la guerre, la trouvant d'ailleurs d'un grand raffinement."
Dans la phrase concernant la répétition évoquée précédemment, il y a en plus une erreur de concordance : "ils sont devenus agressif envers l'être humain, on les surnomme "les prédateurs"", puisque les plus-que-parfait et imparfait sont respectivement nécessaires.
Par ailleurs, mais c'est quelque chose qui se retrouve dans tous les premiers textes, tu n'as selon moi pas assez développer. On reste sur du strict minimum, il n'y a pas de "véritable" description de l'environnement, des physiques, des mentalités, ou même des exemples. Je peux en version concrète te parler du passages des êtres mutés. Les animaux sont dangereux, et les hommes sont des proies. Mais est-ce un sujet tabou dans la société ? Se sert-on d'exemples d'imprudents tués pour garder les enfants dans les maisons ? Des armes ou des protection existaient-elles ? Les morts humaines sont-elles des cas isolés, ou quelque chose de très répandu et quotidien ? Quelle est la taille de cette population humaine ? Ce ne sont là que quelques pistes de réflexion possible pour approfondir ce point, mais des questions que pourraient se poser le lecteur (et tu remarqueras que la dernière permet également d'enchaîner sans grosse fracture sur le sujet non plus des animaux, mais des hommes). En tant qu'auteur il faut toujours se dire que si quelque chose est clair pour nous, il ne le sera pas forcément pour les autres, d'où la nécessité de décrire d'une manière qui nous paraît parfois un peu lourde ou répétitive, mais qui au contraire permet au lecteur d'entrer dans le monde qu'on veut lui faire partager. Parce que pour le moment, à vrai dire, il manque un vrai cadre spatial. En tant que lecteur nous avons des groupes (humains, animaux, et ensuite des sous-classe comme rebelles, atteints, orphelins, réfugiés), Hachifuma, la Terre, mais ils sont littéralement dans le vide, sans indications géographiques : montagnes, plaines, bord de mers ? Et les effectifs de chaque groupe ? Ce sont des choses qui peuvent se corriger au cours d'une V2, avec un vrai étoffement et enrichissement. Bien que ce soit le prologue (on préférera d'ailleurs ce terme à celui d'introduction, qui ne fait pas très littérature), il ne faut pas avoir peur de faire quelque chose d'assez long. C'est censé donner un cadre avant de débuter l'histoire en elle-même, donner les causes antérieures à la situation actuelle.
Je voulais aussi te parler de ton tyran. Tel qu'il est présenté, on dirait qu'il a le pouvoir absolu. Mais tu évoques ensuite un empereur, devant lequel il exécute des personnes. Soit j'ai mal compris et il s'agit de la même personne, soit c'est assez mal formulé, dans le sens où tout indique qu'il s'agit "du" grand méchant (règne sur la capitale, seul endroit supposé important et "humanisé" sur Terre, puisqu'aucun autre n'est évoqué, introduit dans l'histoire en premier, plusieurs lignes lui sont consacrées), mais soudain on se retrouve un peu perplexe, puisque la suprématie de ce personnage est remise en cause (il est soumis à l'empereur), et on se demande surtout le pouvoir de cet empereur, qu'est-ce qui en fait un être supérieur. Je pense qu'il faudrait parler aussi de l'image qu'a le peuple du tyran, ça peut être un moyen implicite de montrer sa puissance et la terreur qu'il inspire, d'un point de vue un peu plus interne et qui plongera un peu mieux le spectateur dans l'ambiance (un peu, grossièrement, comme un "eh, tu as vu ? Ce n'est pas que moi, le narrateur, qui te le dit, mais les gens eux-mêmes, tu dois les croire, je ne te mens pas, ce n'est pas une image fictive qui est instable").
Je ne voudrais pas m'appesantir sur les rebelles, simplement parce que j'imagine que puisqu'il s'agit du "groupe" qu'on va suivre, à travers les jumeaux, on va en apprendre bien plus sur eux par la suite, que ce soit leurs appartenances sociales (il y a donc le retour des classes ? Il faudrait l'évoquer auparavant, ou alors décrire la structure précise de la population dans le premier chapitre), leur nombre, leurs motivations (pourquoi eux s'élèvent contre, et non les autres), leurs méthodes opératoires (et leur efficacité), la relation avec le tyran et la répression... Enfin tout un tas de question possibles et auxquelles il faudra répondre pour garder le lecteur avec toi.


Si je devais brièvement résumer (oui j'expérimente de nouvelles méthodes un peu différentes de commentaire), je dirais que les points principaux sont :
- idée de départ assez solide et originale, mêlant SF et HF (moyenâgeuse)
- volonté de relecture et perfectionnement, recul et retour sur le texte
- quelques petites fautes restantes
- un système de conjugaison à définir et les concordances à corriger en conséquence
- un approfondissement psychologique nécessaire des personnages (et clarification tyran/empereur)
- une envie trop pressée d'emmener dans le vif de l'histoire, besoin de ralentir le rythme et véritablement construire un univers spatial et social, vraiment décrire pour que l'histoire soit vue non plus avec les mots, mais avec l'imaginaire.

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... ♥
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1987
Âge : 19

MessageSujet: Re: Hachifuma   Jeu 9 Juin - 22:41

Bon, comme demandé par Haru (coucou mon petit pigeon voyageur <3), je mets tes fautes en couleur (du moins les mots comportant les fautes). Je n'inclus pas les erreurs de concordance, ça sera à voir dans un deuxième temps, une fois ton système de narration fixé.

Introduction :

An 2138,
La Terre, planète ravagée par l'espèce humaine. Guerres et conflits n'ont laissés derrière eux que ruines, désolation et destruction. Des têtes nucléaires pleuvaient dans le monde entier, la radioactivité contaminait tout sur son passage. Au fil des années les animaux et insectes s’habituant à cet habitat mutai en des monstres hideux, avec cette mutation ils sont devenu agressif envers l’être humain, on les surnomme « les prédateurs » et les hommes n’étaient que de la nourriture à leur yeux. Bon nombre de survivant ce sont réfugié à la Capitale de Hachifuma, une grande ville avec des buildings, des fonderies et des forges à perte de vue. La technologie y était assez avancée, les ordinateurs étaient devenus des écrans visuels tactiles, et chaque personne devait avoir un TID (The Identifiant by Device), un pendentif qui servait à déterminé l’identité d’un individu en donnant le nom, l’âge, l’adresse et son rang dans la société. Un Tyran sous le nom de « Blackwar Kane », règnent sur la Capitale. Lui-même ayant été un enfant bercé par les cris et le sang des champs de batailles, il idolâtre l'art de la guerre, la trouvant d'ailleurs d'un grand raffinement. Il prend un immense plaisir à sadiquement torturer les hommes qui osent lui faire l'affront de désobéir à ses ordres, admirant ainsi à sa guise cette souffrance qu'il apprécie tant. Il réduisait en esclavage les réfugiés et vauriens qui avaient enfreints la loi, les obligent à vivre dans les fonderies jour et nuit pour travailler sans relâche, jusqu’à ce qu’ils deviennent « Des Atteints », pour ensuite les enfermés avec d’autres avant de les exécuter devant l’empereur. Deux Orphelins du nom de Keita et Talia dont les parents ont été victimes de la Tyrannie de l’empereur. Recueillis par des individus sous le nom « Des Rebelles », une bande de hors-la-loi qui arpente les rues de la ville pour semer le trouble et le chaos au milieu des nobles afin de montrer qu’ils résistent fasse à l’idéologie de l’empereur.

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... ♥
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant ♥
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Hachifuma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hachifuma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Stories - Forum de Libre RPG :: Vos histoires-

CSS Valide !