Google+



 

Partagez | 
 

 King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage


Messages : 1204

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mar 3 Mar - 22:52

Ce qu'elle me dit, ça me tue. C'est ce je pense tandis que je la regarde. Pourquoi ? C'est cette question qui tourne en boucle dans ma tête. Je me sens perdu, comme droguée, et je ne comprend pas. Non, je ne comprend rien. La seule chose qui me rattache à la réalité en ce moment c'est elle, son visage, sa présence tout simplement. Autrement je serais encore en train de divaguer...

Les événement qui se sont passés avant que je ne sois revenus dans cette chambre sont assez flou. Je me rappelle que mon corps s'est mis à bouger sans que je le veuille, ainsi qu'une immense douleur. Je n'avais jamais rien sentie de semblable auparavant. Comme si des milliers de clous s'étaient simultanément plantés dans mon corps et qu'une main invisible s'amusait à les bouger, pour que telle une marionnette, je me mette à exécuter les gestes demandés. Cette douleur s'évaporera petit à petit. Pour que je me rende compte que je me faisais posséder. Par ma meilleure amie. Contre mon grès. Une désagréable impression d'avoir été violée de l'intérieur persiste, même maintenant. Puis à chaque mouvement exécuté par ce corps qui ne m’appartenais plus, la sensation de me faire écarteler, écraser, de mourir de milles façons, à l'infinie, sans trêve ni pauses. S'ajoutait à cela la gêne d'être vu nue, de ne pouvoir rien y faire, car ne contrôlant plus rien. Se sentir à l'agonie alors que physiquement, tout va bien. Ce ne sont pas mes muscles qui criaient à la mort, c'était mon âme, suppliante, implorant la fin. Oh Ayaka, ne m'entendais-tu pas ? Avais-tu conscience de la souffrance que tu me faisais subir ? Te complaisais-tu de mes cris d'agonies ?

Suite à cela, je me souviens avoir été portée jusqu'à la salle principale, puis que l'on m'a rallongée ici. Je ne me rappelle plus très bien du visage de la personne m'ayant portée, juste une voix familière murmurant "Toi, je ne te laisserais pas mourir. Pas comme elle." Je ne suis pas sûre de comprendre, mais cette phrase me rassure et me terrifie à la fois.

Maintenant je me retrouve entre deux eaux, peinant à rester les yeux ouvert, des flash de couleurs dansant dans mon champ de vison, tandis que le monde tangue. Des tréfonds de mon esprit deux mots se détachent de la bouillie que forme mon esprit : Surcharge et médicament. Trop de médicament. J'ai pris une trop grosse dose. La peur me tord l'estomac. Quels sont les effets d'une sur-dose ? Ayaka ouvre la bouche et se met à parler. Mes inquiétudes s'évapores aussi vite quelles sont venues, et je me concentre sur sa voix, plissant les yeux. Essayant de capter des mots. Des phrases. D'en comprendre le sens. Il me faut quelque secondes pour que ma cervelle ralenti prenne pleinement consciences des faits exposés. J'ouvre la bouche, préparant ma réponse, voulant lui demander des explications, comprendre pourquoi rester auprès d'une personne telle que moi, enfin savoir pourquoi accorder autant d'attention à ma vie. A moins qu'elle n'en porte pas ? Qu'elle ne fasse tout cela seulement par...pitié ? Quelque part, au fond de ma conscience émoussée, je me fais pitié moi même.
Mais au lieu de ce flot de question, juste un gémissement étouffé, pitoyable. Je suis incapable de produire le moindre son. Ma tête me tourne. Ayaka fronce les sourcils. Elle veut une réponse, je le lis dans ses yeux. Je suis incapable d'en donner une. Mais si je ne le fais pas, elle partira, et je ne pourrai plus la voir. Cette idée, tout d'un coup, me terrifie. Je serais seule. Seule, atrocement seule. Sans Ayaka... je suis seule n'est ce pas ? Je n'ai personne. Personne, personne. Car toutes les gens en qui je croyais...m'on abandonnés n'est ce pas ? Cette réalité me percute de plein fouet. Je relève les yeux vers Ayaka qui commence à s'impatienter. J'ouvre la bouche, toujours rien. J'aimerais pouvoir lui dire combien elle compte pour moi, que je ne veux pas qu'elle me laisse toute seule. Je ne peux pas. J'aimerais la prendre dans mes bras, et qu'elle me tapote la tête, comme avant. Je ne peux pas. J'aimerais réparer notre amitié qui commence à ce fissurer. Mais ça ne non plus, je ne peux pas. Je ne peux rien faire. Esprit inutile, droguer, dans un corps qui n'en a plus pour très longtemps. Un déchet ? Oui, je pense que l'on peut dire cela.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Être fou
Humeur : Fou et tout simplement fou
Messages : 1675
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mer 4 Mar - 0:13

Deux ordres ont été annoncés sans même qu'il ne s'en rende compte, n'ayant pas bougé de la salle commune depuis qu'il y avait été déposé par la femme. Elle qui se disait lui… Enfin, peu lui importait cela actuellement, il ne comprenait toujours pas pourquoi Misa n'était plus de ce monde. Il se revoyait tous en train de sortir du lycée et tout le reste n'était que flou jusqu'à sa présence ici…
Alors Hideki se leva, son corps bougea pour lui et le temps s'accéléra. Il se retrouva bientôt devant la porte de leur chambre. Celle de sa sœur et de celle qui voyait les esprits. Haruka. Il avait réussi à retenir son nom. Cette fois il réussi à se contrôler et à ne pas surgir immédiatement. Il toqua à la porte puis entra en douceur. Elles étaient là. Il n'arrivait pas à dire si elles étaient surprises ou non de le voir. Qu'importe, il n'était pas réellement là pour ces deux filles là, plutôt pour les mortes.
Il s'approche de l'ombre floue cependant un peu plus nette que la première fois de ce qui fut autrefois Misaki Nakajima. Hideki Honda se saisit doucement et délicatement de ce qui était la main de l'ombre. Alors, lentement Misa pris une forme humaine et bientôt de nouveau soumise à la gravité son corps se rapprocha du sol majestueusement. Elle n'avait pas changé. Sachant ce qu'il se passerait s'il la lâchait maintenant, il lui parla en la tenant :
"Misa, pourquoi …? Je… je ne sais plus rien j'ai tout oublié, un trou de mémoire. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé après que nous soyons sortis de la pièce. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi tu es morte…
- Ne le sais-tu vraiment pas ?
- Non… mais je crains le pire.
- Tu as fait sauter le lycée, Hideki.
- Mais… je m'étais juré de ne le faire que dans le cas où je décidais de mettre fin à mes jours…
- Et pourtant tu l'as fait…"
Détournant le regard, elle mit fin à la discussion.
Mon ange, tu veux la ramener à la vie à ce que je vois ? Alors écoute-moi bien, la leçon commence. Si tu le souhaites vraiment je ne peux te refuser une telle chose vu que tu es moi. Prends sa deuxième main mon cher. Et maintenant pose les sur ton cœur. La suite va peut-être être un tout petit peu douloureuse, mais c'est le prix à payer non ? Bien maintenant récite après moi : ce qui a été défait par la mort peut être renoué par un sang divin.
"Ce qui a été défait par la mort peut être renoué par un sang divin, répéta-t-il à la suite de la voix."
Un bourdonnement sourd envahit la pièce qui se mit à baigner dans une étrange lumière bleue. Hideki laissa échapper un long hurlement de douleur au fur et à mesure qu'une partie de son énergie s'en allait vers Misa qui hurla à son tour. Une nouvelle naissance comme certains diraient. L'improbable miracle visant à ramener la jeune fille d'entre les morts dura une quinzaine de minutes qui parurent des heures pour Hideki.
Maintenant lâche-la.
Obéissant à la voix, il la lâcha avec quelques difficultés, laissant l'impossible se finaliser devant les yeux de tous. En arrière, Chiemi pleurait. Elle ne savait plus quoi penser et au final elle ne faisait qu'espérer. Le sale espoir d'Antigone, celui qui gâche les tragédies. Une machine infernale venait d'être rompue, le destin avait changé et ce qui était mort ne l'était plus.
Ne voulant pas laisser, après un tel miracle, Ayaka dans le royaume des morts alors qu'il venait d'en ramener Misa, Hideki s'avança vers elle. De surprise elle recula avant de se stopper. A vrai dire les sensations humaines lui manquaient, elle voulait de nouveau vivre malgré tout ce que cela impliquait. Et puis ainsi elle pourrait peut-être réellement protéger Haruka si c'était ce qu'elle voulait.
Encore une autre ? Réaliser une fois cette opération est risqué, une deuxième fois et à la suite de la première l'est encore plus.
"Et alors ? D'après ta formule, tu es une déesse et je suis ta réincarnation non ? Même si je ne suis pas immortel, j'ai tout de même des ressources, et j'ai fait assez souffrir par le passé alors cette fois même si cela implique un danger de mort, je veux faire le bien."
Comme tu le voudras Hideki. Je suis bien obligée de t'y aider de toute façon. Bon pour éviter que tu ne meures, si tu voulais bien aller te mettre au soleil juste une petite minute mon chou, tu serais vraiment un ange en le faisant.
Il obtempéra et se plaça devant la fenêtre grillagée pour empêcher toute tentative de fuite ou de suicide par celle-ci et se baigna dans la lumière du soleil. Un halo bleuâtre l'entoura et il sentit qu'il récupérait des forces. Ainsi, son hôte ou son autre lui tirait son énergie de la lumière ?
Oui oui, d'où crois-tu que tu tenais ce nouveau nom, Raito ? De moi mon petit ange. Je suis Raito, déesse du bien, de la vie et de la lumière. J'appartiens au duo nommé les Créateurs même si nous fûmes autrefois trois et bien que nous le soyons de nouveau. Mon nom peut porter à confusion mais je n'ai pas créé le monde, et mon frère non plus, ce sont plutôt nos enfants… Enfin maintenant ce sont nos grands-parents. Bref, le monde divin est complexe non ? Et si tu te poses la question, non Chiemi n'est pas l'hôte de mon frère Shidesu. Disons qu'il est toujours "puni" pour ce qu'il a fait auparavant. Bien, nous avons assez récupéré d'énergie pour lors. Tu peux commencer le deuxième sort.
Hideki se tourna de nouveau vers Ayaka, et s'agenouillant devant elle, il lui prit les mains. Il attendit que son corps se matérialise entièrement avant de réciter de nouveau la formule.
Si ça tourne mal, je t'aurai prévenue non ? Dis-le que ça ne me retombe pas dessus par la suite si cela venait à déraper, merci mon chou.
"Oui, tu m'as prévenu Raito…"
Levant les yeux au ciel, il se concentra puis regarda de nouveau Ayaka.
"Ce qui a été défait par la mort peut être renoué par un sang divin"
Le même processus démarra et bientôt la pièce fut de nouveau inondée d'une lumière bleutée. Hideki serra les dents mais ne put contenir un léger grognement tandis qu'Ayaka semblait plutôt pleurer de joie. Il aurait pu sembler qu'elle accueillait joyeusement la douleur, et c'était en réalité le cas. Elle éprouvait de nouveau des sensations. Elle sentait son cœur battre, son estomac gargouiller, le sang battre dans ses tempes. Elle voyait enfin le monde comme auparavant.
C'est bon mon ange, tu peux la lâcher.
Et il la lâcha, avant de s'évanouir et de tomber au sol comme une pierre.

___________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
     La vie est dure, nous avons beau cherché à la rendre meilleure, il suffit d'un instant d'inattention, un seul moment où nous n'agissons plus pour qu'une flamme s'éteigne.
     Le temps file, parfois lentement d'autre fois rapidement. Mais pourquoi doit-il en plus de ça tout détruire sur son chemin. Tout est éphémère malgré les dires des autres. Une amitié finie toujours par mourir sans aucune raison apparente.
     Nous sommes nos propres démons, mais se combattre est inutile, le seul moyen de vaincre l'ennemi est de le connaître ainsi que de le comprendre. Connaissez-vous, écoutez-vous, respectez-vous, comprenez-vous mais surtout, ne vous blessez pas, une plaie béante et irréparable ferait son apparition au fond de vous.
     Tu cours, tu cours pour échapper à ton destin. Retourne-toi et affronte-le. La meilleur façon de vivre est de survivre.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Jeu 5 Mar - 21:23

PDV Misa :

Je suis assez surprise quand Hideki entre dans la pièce. D'autant plus quand il s'approche de moi, et commence à me parler :

"Misa, pourquoi …? Je… je ne sais plus rien j'ai tout oublié, un trou de mémoire. Je ne sais pas ce qu'il s'est passé après que nous soyons sortis de la pièce. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi tu es morte…
- Ne le sais-tu vraiment pas ?
- Non… mais je crains le pire.
- Tu as fait sauter le lycée, Hideki.
- Mais… je m'étais juré de ne le faire que dans le cas où je décidais de mettre fin à mes jours…
- Et pourtant tu l'as fait…"

Je détourne le regard pour mettre fin à la discussion. Je ne veux pas en dire plus, par égard pour Chiemi aussi. Elle n'a pas à entendre et se rappeler. Déjà que je lui ai imposé de voir...
Seulement il y a un problème. Il m'a lâchée et... et... Je suis encore là. Je ne repars pas. Mes sensations humaines sont plus fortes qu'avant. Serait-ce... vrai ? La phrase, de simples mots les uns à la suite des autres, aurait-elle vraiment un pouvoir ? Je n'y crois pas. Ce n'est pas possible. Je ne suis pas là, je ne le suis plus. Les sensations vont s'estomper, comme mon corps, et je retournerai brume. C'est ainsi. Et pourtant... J'entends les sanglots de Chiemi. Mon coeur se serre et je me tourne vers elle. Elle n'avait pas réagi de cette manière la première fois. Pourquoi maintenant ? Serait-ce... ? Je tends le bras vers elle puis le ramène vers moi. C'est vrai qu'elle... Et je ne veux pas avoir la réponse. Car même si je garde cette apparence plous longtemps qu'avant, je ne pourrais définitivement pas avoir de contact si je suis un fantôme. Seulement... Je ne peux pas la voir dans cet état, j'en ai trop de peine. Je m'avance vers elle, bras tendus pour la serrer contre moi.
Mais tout se déroule autrement. Pour commencer je crois que je me prends les pieds dans la chaise. Et je tombe sur Chiemi, en criant. Elle ne s'attendant pas à cela, et part en arrière sous le choc, pour se cogner en mur. Toujours dans mon élan, je lui percute le menton avec ma tête, et la sienne part percuter le mur. Affolée j'essaie de me relever, mais ma main appuyée sur le mur glisse, et je crie en tombant, me prenant le bord de la table dans la tempe au passage. Je me relève comme si de rien n'était, souriant d'une manière gauche tandis que je sens du sang me couler sur le visage. Et mince, je me suis blessée...

"Toujours aussi maladroite, hein ?"

Je sursaute en me retournant. Ayaka, elle aussi elle... J'ai vraiment du mal à le croire. Hideki a disparu. Je fouille la pièce du regard, avant de le voir allongé par terre, inconsient. Avec tout ce chamboulement je n'avais même pas fait attention qu'il fasse revenir Ayaka et s'effondre.

"Euh oui... Désolée.
-Dis, on devrait leur dire.
-Maintenant ?! Mais...
-Oui, maintenant. Je ne sais pas si ça va durer, et j'en ai marre de faire semblant alors que...
-Je comprends.
-Tu commences, et je finirais.
-...
-Allez !"

Je soupire avant de regarder peureusement Chiemi, elle me fixe, toujours aussi hébétée. Elle ne doit pas savoir ce dont on parle, et dans ses yeux passent des lueurs de panique. Je dois lui dire, pour la rassurer. Je prends sur moi, mais je ne peux m'empêcher de trouver un intérêt soudain à mes chaussures, qui m'hypnotisent. J'ai la voix plus que tremblante quand je débute :

"Chiemi... Tu te rappelles quand je te parlais de ma famille ? Eh bien... Je t'ai menti. Sans vraiment le savoir. Parce que... En fait... Ayaka... Est "elle"... Celle qui... Enfin... C'est... Je ne l'ai su qu'une fois arrivée ici en la rencontrant en tant que fantôme mais... Ayaka... est... ma jumelle disparue."

J'avale difficilement ma salive sans oser regarder personne.


PDV Ayaka :

Quand il s'est approché de moi j'ai reculer. Je ne veux pas qu'il me touche. Pourtant j'ai eu un moment d'hésitation. J'ai vu ce qu'il avait fait à Misaki. Peut-être qu'après tout, quelques secondes même, pour la prendre contre moi... Je n'ai pas eu le temps de choisir, il m'a saisie et a récité la formule avant de tomber au sol. Je reste muette et immobile. Puis en voyant Misaki revenue elle aussi, je me suis dit que c'était le moment... Une fois qu'elle a terminé, comme on l'avait prévu tant de fois ensemble, je continue. Car oui, il faut leur dire. Le secret ne peut pas rester.

"Haruka... Tu te demandes pourquoi j'ai quelque chose à dire aussi. Je n'étais pas au courant pour mes parents, j'avais passé la journée en ville plutôt qu'à l'école. Et je ne suis pas rentrée le soir. Quand je l'ai découvert, je suis partie, loin. Me faisant passer pour une orpheline je suis allée dans une famille d'accueil. Je t'ai rencontrée, et en parlant, avec ta mère surtout, j'ai fait le lien et compris.
Enfin j'abrège : par mon père, tu es ma demi-sœur. Et donc celle de Misa. En te voyant je repensais à elle, vous avez un peu le même caractère, et cette maladresse en commun. (Je jette un coup d’œil à Misa, qui à ce moment regarde Haru, un peu gênée et se sachant pas quoi dire.)
Tu ne peux pas savoir comme j'avais envie de te le dire, que je puisse enfin être une sœur pour toi et non une simple amie. Je n'en pouvais plus de devoir faire semblant et me cantonner à ce rôle. Et cette fameuse nuit... C'est pour ça que je suis restée. Parce que je n'avais pas pu te le dire."

Je prends Haruka contre moi. Je le voulais tellement depuis tant de temps... Pouvoir enfin avoir un geste en étant ce que je suis vraiment. Elle ne réagit pas, peut-être encore sous le coup. Mes yeux tombent à nouveau sur le garçon au sol.

"Euh... Il faudrait peut-être s'occuper de lui aussi ?"

Personne ne semble bouger. Je soupire et l'attrape par les épaules pour essayer de le mettre sur un lit, ou du moins qu'il ne traîne plus dans le passage. A ce moment il y a un bruit de course précipitée et la porte s'ouvre en grand.

"Je... Je devais le faire, j'ai été obligé, je ne voulais pas, mais c'est mon rôle, je..."

Le stagiaire. Il semble en état de choc, il est couvert de sang. Il a un moment d'arrêt puis de recul en me voyant ainsi que Misa. Quelque chose dans son regard... Oui, il la connaît. Mais je ne vais pas le laisser s'échapper. Je lâche Hideki et le prend par le bras pour l’asseoir sur le lit, et me mets à côté de lui en lui prenant la main.

"On se calme, c'est fini. Explique-nous ce qu'il s'est passé, doucement, il n'y a pas de danger.
-Je... Ils sont venus me voir. A cause de l'ordre. Ils voulaient que... Ils ne voulaient pas le faire... Alors je n'ai pas pu dire non... (Sa voix devient un murmure.) C'est moi qui leur ai coupé les doigts. Avec un couteau de la cuisine émoussée. J'ai dû m'y prendre à plusieurs reprises pour chacun. Du sang. Des cris. Beaucoup. Partout. J'ai fait un pansement comme j'ai pu mais..."

Il éclate en sanglots. Pour quelqu'un qui n'y est pas habitué, toute cette horreur peut bouleverser. Je le comprends un peu, mais moi je ne suis pas touchée. Je ne pourrais plus, après ce que j'ai vu. Je le prends doucement par le cou pour le serrer contre moi. C'est vrai qu'il est vraiment mignon, et toutes les occasions sont bonnes pour qu'il fasse attention à moi et surtout me grave dans ses souvenirs.

"Haru, Misa, occupez-vous du garçon. Mettez-le sur l'autre lit par exemple..."

Elles s'exécutent, sursautant et semblant sortir de leur rêverie, puis retournent se positionner comme avant. Je reporte mon attention sur celui dans mes bras. Il commence déjà à se calmer. Dommage... Enfin c'est bien pour lui, et même s'il se libère de mon étreinte, je compte l'y remettre bientôt. Je ne lâcherais pas cette belle occasion, surtout maintenant que je semble être revenue. J'ai encore du mal à y croire, mais je ne le laisse pas paraître.

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Ven 6 Mar - 19:26

Flemme d'attendre dimanche pour écrire...



PDV Chiemi



Il me faut un peu de temps pour reprendre mes esprits. Je porte ma main à mon menton, puis à l'arrière de la tête. Je sens quelque chose de poisseux, une douleur vive me traverse quand je tâte avec trop d'insistance. Du sang. Je grimace et lève les yeux vers Misa. Réelle... Elle est bien réelle n'est-ce pas ? Après qu'elle m'ait donné un tel coup de boule, je ne pense pas pouvoir encore douter... Mais comment ? Je tourne la tête vers mon frère, allongé au sol et secoue légèrement la tête. Est-ce lui qui a fait ça ? Ça semble tellement... tellement.. .fou. Ce qui me fait me poser cette question : est-ce une hallucination ? Ou un rêve ? Je suis censée être folle, non ? Et pourtant, je me sens étrangement lucide. Je ne sais plus quoi penser... Mais en même temps... Pourrais-je seulement imaginer Misa aussi maladroite ? Trébucher sur une chaise de cette façon... A moins qu'elle ne voulait vraiment me donner ce coup ? Mais, pourquoi ? Ah cause de...ça, peut-être ? Pendant toutes ces années, devoir suivre une personne nourrissant à votre encontre des sentiments qui vous dégoutte... Peut-être... juste peut-être, qu'elle me déteste.
Je suis la discussion entre Misa et.... l'autre fille. J'essaie de suivre, mais c'est compliqué. De quoi parlent-elles ? Quel secret sont-elles en train d'énoncer ? Je plisse les yeux, soupçonneuse et inquiète. Finalement, Misa se tourne vers moi, me regarde quelques secondes, puis baisse les yeux. Ce geste me blesse énormément. Ma simple vue lui est-elle si insupportable ?

- Chiemi... Tu te rappelles quand je te parlais de ma famille ? Eh bien... Je t'ai menti. Sans vraiment le savoir. Parce que... En fait... Ayaka... Est "elle"... Celle qui... Enfin... C'est... Je ne l'ai su qu'une fois arrivée ici en la rencontrant en tant que fantôme mais... Ayaka... est... ma jumelle disparue.

Pendant quelques instants, je n'arrive plus à penser. Le temps que l'information passe, vous voyez. Mais à peine a-t-elle fini que la fameuse Ayaka reprend, à l'intention de ma camarade de chambre cette fois :

- Haruka... Tu te demandes pourquoi j'ai quelque chose à dire aussi. Je n'étais pas au courant pour mes parents, j'avais passé la journée en ville plutôt qu'à l'école. Et je ne suis pas rentrée le soir. Quand je l'ai découvert, je suis partie, loin. Me faisant passer pour une orpheline je suis allée dans une famille d'accueil. Je t'ai rencontrée, et en parlant, avec ta mère surtout, j'ai fait le lien et compris.
Enfin j'abrège : par mon père, tu es ma demi-sœur. Et donc celle de Misa. En te voyant je repensais à elle, vous avez un peu le même caractère, et cette maladresse en commun.
Tu ne peux pas savoir comme j'avais envie de te le dire, que je puisse enfin être une sœur pour toi et non une simple amie. Je n'en pouvais plus de devoir faire semblant et me cantonner à ce rôle. Et cette fameuse nuit... C'est pour ça que je suis restée. Parce que je n'avais pas pu te le dire.

Je me prends la tête entre mes mains, tandis qu'Haruka se fait étreindre par sa...sœur. Je lui jette un coup d’œil, elle pleure. Je suis contente qu'elles se soient retrouvées... Je veux dire, même si elle avait l'air de déjà lui parler avant, elle avait toujours l'air tellement...seule. Je compatissais pour elle, sans rien pouvoir faire. Car moi aussi j'étais seule. Et combiner notre solitude n'aurait pas été une bonne idée...

Puis, soudain, la porte s'ouvre en grand et nous apercevons dans son embrasure un Yosuke tremblant.

- Je... Je devais le faire, j'ai été obligé, je ne voulais pas, mais c'est mon rôle, je...

Je me redresse doucement. Je pense comprendre ce qu'il a fait... Je n'aime pas trop l'idée mais, si c'est ce que je crois... il n'avait certainement pas le choix. Ayaka le dirige vers le lit et s'asseyant près de lui, murmure :

- On se calme, c'est fini. Explique-nous ce qu'il s'est passé, doucement, il n'y a pas de danger.
-Je... Ils sont venus me voir. A cause de l'ordre. Ils voulaient que... Ils ne voulaient pas le faire... Alors je n'ai pas pu dire non... (Sa voix devient un murmure.) C'est moi qui leur ai coupé les doigts. Avec un couteau de la cuisine émoussée. J'ai dû m'y prendre à plusieurs reprises pour chacun. Du sang. Des cris. Beaucoup. Partout. J'ai fait un pansement comme j'ai pu mais...


Je secoue tristement la tête. C'est... tout ce qu'il gagne à leur mentir. Parfois ignorer la vérité nous protège... certes mais, à quel prix ? Tout le monde a le droit de savoir. Quand bien même la plus grosse moitié serait folle.

Je regarde distraitement Misa et Haru obtempérer aux ordres d'Ayaka. Mon regard se pose plus longuement sur Misa, tentant de mémoriser une nouvelle fois ses traits... Elle m'a tant manquée... Mais... je ne pense pas pouvoir me permettre de la toucher. Maintenant qu'elle est revenue... maintenant qu'elle est libre d'aller où elle veut, je dois m'effacer de sa vie. Elle ne m'a jamais fait part du genre de sentiments qu'elle me témoignait, je... je n'ai pas envie de connaitre la réponse. J'ai beaucoup trop peur... Beaucoup trop peur de l'entendre me dire que je la dégoûte. Et puis, à sa place, après tant de temps à suivre une personne que je n'aime pas, j'aimerais que cette dernière me laisse de l'air. Beaucoup d'air. Et même si jamais ce n'est pas ce qu'elle ressentait... Je ne veux pas qu'elle me dise qu'elle m'aime rien que pour me garder à ses côtés, se privant ainsi de vivre un jour un réel amour. Je préfère encore me forcer toute ma vie à faire semblant. Mais j'imagine qu'elle doit faire un point... toute seule. C'est donc ce que je vais devoir la faire laisser faire... La laisser vivre sa vie, faire ses choix... sans que je l'influence.

C'est sur cette pensée que je me relève, toujours une main pressée sur ma nuque, pour quitter la pièce sans un mot.

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Gneuh.
Messages : 2145

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Ven 6 Mar - 22:16

(Huhu, j'ai un énooorme retard du coup je dois tout reprendre depuis mon dernier post.. désolée si c'est pas clair, surtout au début. A et oui, finalement Yôsuke a des compétences en médecine, au revoir <_<)

Je ne sais plus combien de temps s'est écoulé suite à l'apparition de Kyouko, peut-être une heure déjà. Je me demande pourquoi elle tient tant à rester ici, à mes côtés et à me parler alors que les autres ont sans doute plus besoin de son aide que moi avec les mots qu'elle entend sur tout ce qu'il ce passe ici grâce à sa mère. C'est assis sur ma chaise que je passe mon temps à éplucher les fiches des patients, particulièrement celle de Rai Ichijo. Tous les événements vécus dans ce centre montrent une ressemblance avec une autre personne dont je n'arrive plus à me souvenir, ce regard vu dans la salle me parait singulier à celui de... non, je dois probablement me tromper. Puis bon... beaucoup de patients se ressemblent ici, ce garçon doit paraître extrêmement instable avec tous les événements qu'il a vécus depuis son entrée ici...
Je n'ai pas pu m'empêcher de m'attarder sur le dossier de Chiemi, là où l'on raconte ce qu'elle a vécu, là où l'on décrit ses souffrances et ses problèmes. A un moment précis de ma vie, je me suis rendu compte que j'étais vraisemblablement tombé amoureux d'elle, mais plus je lis, plus je vois le nom de Misaki écrit un peu partout et plus je m'empresse d'oublié ce sentiment. Son agressivité et ses visions l'ont changée à tout jamais, en sachant que les visions que tous les patients ont ici sont réelles. Pourquoi m'abandonner à de telles choses, dans une telle situation ? Je suis perdu entre l'envie de rester immobile et celle d'aller aider les autres.
Dans un long soupir, je referme tous ces dossiers et ces fiches médicales, me rendant presque malade à les lire et à les relire à la hâte, sachant que cela ne va pas changer grand-chose à la situation initiale : celle du jeu du roi. Je pose mes coudes sur le rebord du bureau, puis je m'affale en sortant mon portable de ma poche. Les yeux mis clos, je regarde le fond d'écran vide, puis, instinctivement, je me mets à regarder les anciens messages de Kana envoyés avant que je ne sois enfermé ici, sans plus aucun contact avec le monde extérieur. Je sursaute à l'entente des mots de Kyouko, qui parviennent comme un bruit sourd à mon oreille :

« Cette personne te manque... ?
-  ...Il s'agit de ma sœur, Kana. - marmonne-je.
- Oh, elle doit être ravissante...
»

Elle a quitté le coin de la pièce pour venir jusque derrière mon épaule. Je me relève un peu sur ma chaise, voyant son regard passé de la compassion à un vide inquiétant. Toujours de la même manière, elle prend de nouveau la parole :

« Ueda-senpai... tu devrais aller voir ce qu'il se passe là-bas... les gens sont affolés... quelqu'un est... »

Je reste fixe en baissant le regard jusqu'au sol, conscient que la mère de Kyouko vient de lui annoncer une mauvaise nouvelle. Le roi vient de frapper. La situation doit être certainement urgente, mais la victime en question est probablement déjà morte à l'heure qu'il est puis... bizarrement, je n'ai pas envie de bouger d'ici... je me sens si impuissant face à la situation, je me pose toujours les mêmes questions, alors que cela est inutile. Et pourtant...

« Ueda-sempai, pourquoi ne vas-tu pas aider les autres ?
- Peu importe, que je fasse quelque chose ou non, la situation ne changera pas.
- N'es-tu pas le plus âgé de nous tous ici présents et donc la personne en mesure d'aider les autres ou de prendre des initiatives... ?  -  elle parle d'un air plus triste que celui de d'habitude.
- Le plus responsable ici, ce n'est pas moi, mais ce fichu roi. Quoi que je fasse... le pire reste à venir.
- Ueda-sempai... tant que tu peux nous aider... fais-le... cela vaut mieux pour toi ici que pour nous tous... 
»

Je reste une seconde fois immobile. Elle a raison, je ne dois pas rester dans mon coin, même pour le temps qu'il nous reste à vivre... il faut que j'aille voir.

Je pousse la porte du bureau pour me mettre à courir jusqu'à la salle principale, il y a moins de monde qu'avant cependant, une couleur rougeâtre attire mon œil. Dans un petit groupe de personnes pleurant toutes leurs larmes et manquant d'étouffer dans leurs sanglots et dans leurs angoisses, une personne est allongée au sol, nageant dans une flaque de sang sortant des orifices de son visage. Effectivement, c'était déjà trop tard...
Je frotte mon front humide tout en apercevant la télé remise en place avec un deuxième ordre affiché dessus, je prends à peine le temps de lire les noms tellement mes pensées sont troublées. Je me demande quel est le premier ordre pour qu'une mort pareille soit arrivée. Dans tous les cas ce roi à l'air bien plus sérieux qu'Hideki, je n'ai aucun doute la-dessus.

Soudainement, mes oreilles sont attirées par une grosse vague de toussotement venant du couloir, je tourne la tête et découvre qu'une patiente tombe dangereusement au sol, boîte de médicament à la main. J'accours vers elle. Si je me souviens bien, il s'agit d'Haruka Aihara, souffrant d'une maladie musculaire.

« Il faut l'emmener à l'infirmerie. » dis-je calmement.

Lors du trajet, j'ai l'impression qu'elle murmure un nom, comme Ayaka... cette personne ne me dit absolument rien. Peut-être est-ce une connaissance de l’extérieur ? Peu importe, Aihara vient de s'évanouir, je la dépose sur l'un des lits, prenant soin de lui donner une gorgée d'eau. Elle va se réveiller mais j’espère qu'elle ira mieux d'ici là.
Je sors de la pièce tandis que je croise une autre personne, c'est Mei Kurai je crois. Peut-être est-ce une amie à elle... En sortant du couloir, je recroise le chemin de Kyouko, errant de nouveau dans les couloirs, peluche à la main et fixant tour à tour les personnes du regard sans rien faire d'autre.

« Kyouko... tout va bien ? - dis-je alors que je me trouve un peu plus loin.
- Merci d'avoir apporté ton aide, Ueda-senpai. - chuchote-t-elle. 
»

Je fais quelques pas afin d'entrer dans la salle mais je sursaute soudainement quand je vois Aihara et Kurai entièrement déshabillées en face de tout le monde. Pendant quelques secondes, elles me fixent, mais je baisse les yeux, gêné de ce qu'il se produit en ce moment-même. Quelques secondes plus tard, alors que l'ordre vient d'être exécuté, je fais un pas de côté alors qu'elles partent de là où elle sont venues.

Tous les patients viennent petit à petit dans la salle ainsi que les deux mêmes filles. L'ordre vient d'être annoncé et celui-ci n’arrange pas tellement les choses. Peu de temps après, alors que la salle redevient calme, je crois entendre des cris provenant d'une chambre non loin d'ici, mais mon attention est vite attirée par un autre patient, Shirasawa, l'une des deux personnes concernées par l'ordre. Celui-ci semble totalement paniqué…

« U-Ueda... écoute... i-il faut que tu nous aides, j'ai pas envie de mourir mais j'ai pas le courage de... de... je t'en supplie... fais-le... je t'en supplie... »

L'autre patient semble du même avis. Précipitamment, je suis pris d'une légère angoisse mais je n'ai pas le choix, c'est en me rappelant les paroles de Kyouko que je prends la décision de les emmener dans la cuisine alors que le stress monte de plus en plus... Je ne sais pas quoi dire, eux non plus, tout ce qu'ils veulent, c'est vivre et ils m'ont choisi... Sans réfléchir, je prends un couteau au hasard puis je me retourne lentement. L'un tend le bras, le visage couvert de sueur laissant comprendre qu'il est prêt. Après un moment d'hésitation et de panique, j'élance le couteau d'un mouvement sec sur l petit doigt. Le sang gicle et les cris deviennent de plus en plus forts lorsque je passe à la deuxième personne. Mon souffle ne s'arrête pas alors que la boucherie est totalement finie. C'est en calmant une crise d'angoisse que je donne rapidement des soins aux deux personnes, mais il me faut de l'air. Lâchant le couteau des mains, je cours vers la sortie puis j'essaie tant bien que mal d'atteindre le couloir des chambres. En risquant de tomber, j'ouvre la chambre censée appartenir à Chiemi, puis dans mon élan de panique incontrôlable je dis :

« Je... Je devais le faire, j'ai été obligé, je ne voulais pas, mais c'est mon rôle, je... »

Mon angoisse est vite accompagnée de surprise quand je vois les yeux de plusieurs personnes me dévisageant. Alors que ma respiration se calme difficilement, j'écarquille les yeux apercevant le visage de Misa, son visage à elle. Au bout de quelques minutes, j’ai l'impression d'être dans un cauchemar, mais dans tous les cas, je souhaite partir.
Cependant, une voix m'en empêche, celle d'une fille inconnue qui m'incite à me calmer puis à m'expliquer. A partir de là, j'ai du mal à comprendre ce qu'il se passe, mis à par que je me suis réellement confié sur ce qu'il vient de se passer, jusqu'à éclater en sanglots dans une nouvelle crise d'angoisse.

Mais qui est cette fille que je ne connais pas, rien ne me rappelle son visage ou son caractère dans les dossiers que j'ai pu lire... je ne comprends rien. La gène monte en moi lorsqu'elle me prend près de son cou et c'est à cet instant qu'une vague de souvenirs monte en moi. Des souvenirs, celui de Kana, de ma famille, puis celui de Chiemi. Non il ne faut pas que je repense à tout cela, je n'ai plus envie. Les sentiments me fatiguent et me laissent comme pour mort dans mon propre esprit. Je n'ai pas envie qu'on me prenne pour le garçon que j'étais il y a trois ans, car j'ai grandi et je ne suis probablement plus le même. Je n'ai plus la force de ressentir ça... pas aujourd'hui, pas maintenant, plus maintenant.

Alors que je reprends mes esprits, mes yeux s'arrêtent sur un corps gémissant au sol. Je me détache vite de l'étreinte de cette inconnue pour m'agenouiller sur le sol pour prendre son pouls, quelque peu paniqué.

« C'est pas vrai... Ichijo, tu m'entends ?... il faut l’emmener à l'infirmerie, cela sera sans doute mieux d'être allongé sur un lit qu'ici sur le sol. »

Je ne me suis pas rendu compte que Chiemi vent de quitter la pièce, mais en grande hâte, je prends le garçon à bout de bras pour le déposer sur l'un des lits de l'infirmerie. Je m'empresse de lui préparer une bassine d'eau chaude en me demandant comment ce fait-il qu'il est dans cet état.


Dernière édition par Luw le Ven 13 Mar - 18:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Ven 6 Mar - 23:48

PDV Misa :

Je vois Chiemi qui quitte la pièce, sans faire de bruit, mais avec l'allure d'une voleuse. Elle ne veut pas être vue ? Mais après tout ce temps, je ne peux pas... Non pas question de la laisser repartir seule, vu la manière dont ça s'est passé la dernière fois. Je déglutis difficilement. Je ne dois pas y repenser. Ne pas la revoir sous les décombres, avec sa jambe... Non.
Je me mets à la suivre, et la vois tourner au coin du couloir. Je cours pour la rattraper. Je ne sais pas ce qui me prend, mais avant que je comprenne j'ai sauté en avant pour l'attraper par la taille. Forcément elle tombe et je m'écrase sur elle. Mais Misa, qu'est-ce qui t'as pris ? Qu'es-ce qui t'es venu en tête de faire ça ? Tu veux la tuer ?!
Je ne bouge pas, me contentant de serrer un peu plus mes bras autour de sa taille :

"Chiemi... Ne pars pas. Ne me laisse pas seule. Je sais que c'est égoïste parce que pendant ces années écoulées tu t'es retrouvée sans personne, mais je ne veux pas que tu partes. Tu ne veux pas de moi ? Serait-ce une punition pour ce que je t'ai obligé à voir, à l'internat, au moment où... ? Je ne veux plus être séparée de toi, je ne veux même pas te lâcher. Ne me fuis pas Chiemi, s'il te plaît, ça fait mal... Et si c'est par rapport à Ayaka ou Haruka, tu sais bien que ce n'est pas la même chose. Avec le temps Ayaka et moi avons vécu chacune de notre côté, on s'est détachées. Et Haruka... c'est une inconnue pour moi, plus une soeur pour Ayaka. Ma Chiemi toute idiote, il faut vraiment que je te dise que je considère différemment ? Tu ne l'as vraiment jamais compris avant ?"

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Sam 7 Mar - 22:01

Bon pour le dialogue je vais faire un truc harchi court... J'ai du mal avec les sentimenntssss D= Je vais avoir besoin d'un câlin après ;-;


PDV Chiemi :

Toujours coincée par terre avec Misa m'enserrant la taille, les bras douloureux après avoir amorti ma chute et ma nuque toujours douloureuse, j'écoute Misa parler en silence. Et je ne réponds pas tout de suite. Je réfléchis. Plusieurs minutes passent ainsi, sans qu'aucune de nous n'esquisse le moindre geste. Misaki semble de plus en plus tendue. Elle me demande si j'ai connaissance de la façon dont elle me voit... Mais je n'en sais rien. Je ne veux rien affirmer, par peur de me tromper. Comment veut-elle que je connaisse la teneur de ses sentiments si elle ne me les dit pas clairement ?

Je bouge tout doucement et me mets à genoux, prenant garde à ne pas donner de coup à Misa, lui tournant le dos. Je crois sentir l'une de ses mains se poser doucement dans mon dos, mais peut-être n'est-ce que le sang coulant de ma blessure. Je pousse un petit soupir.

- De mon point de vue, je ne suis qu'une amie pour toi. Je fais une pause. Si vraiment il n'y a aucune chance que... Enfin, ça ne me dérange pas de ne rester que ça. Si jamais... ça te dérange... Je peux bien me forcer un peu...

J'essuie d'un revers de la main mes yeux qui commencent à être humide.

- Tu... tu m'as manquée tu sais. Tous ces jours... j'ai... vraiment cru mourir... Je pense que je n'en étais pas loin...

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Dim 8 Mar - 16:57

PDV Misa :

Je l'écoute parler. Tandis qu'elle se relève j'effleure son dos et le sang qui y coule. Quelle débile aussi, comme si lui ouvrir la tête ne suffisait pas, il a fallu que je tente de lui briser la mâchoire par terre... Mais je ne sais vraiment pas ce qu'il m'a pris à ce moment.
L'entendre dire qu'elle a envisagé la possibilité de mourir en mon absence... Je ne veux pas. Les larmes se mettent à couler alors que je passe mes bras autour de son cou et la serre contre moi, le visage caché sur son épaule. Tout sauf ça. Tout plutôt que sa mort. Je ne le supporterai pas. Ce n'est même pas quelque chose d'envisageable.
Je ne suis pas assez claire pour elle sur mes sentiments ? Je me redresse légèrement, et la tire doucement en arrière, sur le côté, puis fermant les yeux, je l'embrasse.
Quelques secondes plus tard, on m'attrape violemment par les épaules pour me relever et me tirer en arrière. Avant que je ne comprenne je suis traînée contre mon gré à travers les couloirs, n'ayant pu que lancer un regard choqué à Chiemi. Je dois courir pour tenir le rythme de la personne, un patient de l'institut, ce ne peut être que cela. Je suis amenée dans la salle commune, devant la télé. On me la montre du doigt, me collant presque les yeux dessus, en marmonnant des choses incompréhensibles. J'ai un peu peur, d'autant plus que la personne me broie le bras. Je prends un peu de recul pour lire le message :

"Moi, roi de ce King's Game, et ayant suivit les récents événements plus que troublants, j'ajoute ceci aux règles de ce jeu excitant et palpitant : si jamais le patient n°22 : Chiemi Honda venait à mourir, sa chère et tendre amie Misaki Nakajima la suivra dans la tombe. Aussi... étant donné que vous êtes des chiens moins bien dressés que je ne le pensais, l'obligation de se tenir dans la salle à 21 heures est annulée. Mais attention, une punition collective viendra bientôt... A moins que je ne tourne cela en jeu ! Ah ...!
Bien ! Maintenant que tout cela à été dit, le prochain ordre :

La patiente n°13 : Ayaka Kurosawa, et le stagiaire n°27 Yôsuke Ueda devront jouer aux cartes. Le gagnant aura tout pouvoir sur le perdant, qui devra accomplir le moindre de ses désirs, ou demandes. Si il n’obéit pas il se verra perdre un de ses sens. Au bout de trois ordres non observés, il perdra la vie par décapitation.

The King"

Toujours un peu tremblante je regarde la personne et essaie de faire des gestes d'apaisement, pour lui dire merci, et que j'ai pris connaissance du message. Mais cela ne semble pas lui suffire. Je suis de nouveau entraînée dans l'institut. Je connais cet endroit, pour avoir suivi Chiemi tout ce temps, mais je ne fais pas attention à l'endroit où je suis menée, trop occupée à me concentrer sur mes pieds, afin de les faire se mouvoir correctement. La personne ouvre une porte et me pousse dans un placard, avant de le refermer. J'entends un autre bruit. Immobile, je patiente. La porte se referme de nouveau. J'essaie d'ouvrir celle du placard mais impossible, quelque chose la bloque.
Je me laisse glisser le long de la paroi, et ramène mes genoux contre moi, pour les entourer de mes bras et y poser mon menton. Oui, malgré tout, je ne dois pas oublier qu'il y a principalement des fous ici. Et si les médicaments et la discipline les contenaient, maintenant ils peuvent laisser libre cours à leurs pulsions.

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Dim 8 Mar - 19:23

PDV Chiemi


Au moment où elle est arrachée à moi et que je la vois se faire traîner au loin, c'est comme si ma raison s'en allait avec elle. Je me lève, chancelante, et ferme les yeux.

Kitasato Masahiro, le n°18. Je ne le connais pas très bien, je n'ai jamais parlé à personne ici. Je sais juste qu'il a une peur panique des objets coupants... Je regarde le sol, et ne peux retenir un sourire. Cet idiot a dû marcher dans le sang de la personne morte dans le hall. Je pourrais donc retrouver Misa assez facilement... Je fouille dans ma poche, puis me mets en route. Je passe par le salon sans faire attention à la télé, le regard fixé sur les traces de pas semblant zigzaguer dans les couloirs presque au hasard. J'arrive juste à temps pour voir la chevelure brune-rousse de mon amie disparaître derrière l'une des portes. Je bloque celle-ci avec mon pied et observe le garçon, qui se prépare à ressortir après avoir placé une chaise devant l'armoire dont la poignée bouge légèrement. C'est ce moment que je choisis pour rentrer dans la pièce, claquer la porte derrière moi et, envoyant valdinguer la chaise au passage, me jette sur le jeune homme pour lui planter un scalpel dans la hanche.

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Dim 8 Mar - 21:35

PDV Misa :

Je sursaute en entendant un grand fracas, et me précipite contre la porte, qui s'ouvre. Je fais deux pas le temps de reprendre mon équilibre, et embrase la situation d'un regard. Alors que Chiemi retire l'arme et s'apprête à la lui replanter dans le corps, je me précipite sur elle :

"CHIEMI !!! Arrête-toi, calme-toi, ça suffit !"

J'essaie de lui prendre le scalpel, me coupe dessus au passage, et le jette sous l'armoire. Continuant de lui parler, je me dépêche de la relever pour l'emmener vite et loin d'ici. Je ne sais pas ce dont serait capable ce patient si on l'en lui laissait la possibilité... Cela me rappelle l'internat, quand elle avait défendu Kana. Je l'entraîne dans une chambre, mais elle est occupée, alors nous repartons. Dans une pièce vide je l'assois sur un lit et me mets à côté d'elle. Elle semble revenir de son moment d'absence. Tant mieux. Je ramène mes jambes sur le lit, passe mes bras autour de son cou et m'appuie contre elle.

"Chiemi... Pourquoi tant de violence ?"


PDV Ayaka :

Je suis le stagiaire, mais Haruka m'arrête avant l'infirmerie pour que je la suive dans le  salon. Je soupire mais lui souris, et passant une main sur sa tête je la laisse tirer ma main qu'elle ne veut pas lâcher. Quand je vois l'ordre, je suis assez surprise, mais heureuse. Je retourne d'un pas guilleret vers l'infirmerie, un jeu de cartes en main. Il était posé à côté de la télé. J'explique l'ordre au stagiaire, prenant un air indifférent et légèrement gêné.
Evidemment, il est hors de question que je perde. Raison pour laquelle je me permets de tricher, ajoutant des cartes à mon jeu ou en tirant celles cachées dans mes manches. Je ne sais pas s'il remarque mon petit manège. Toujours est-il qu'il a perdu. Il est à moi !

"Alors... Dis-m'en un peu plus sur toi. Je me rends compte que je ne connais même pas ton nom..."

Je m'installe à côté de lui sur le lit. Peut-être un peu trop proche, il a un très léger mouvement de recul. Je n'arrive pas à savoir ce qu'il pense, il est si mystérieux, et son visage est une façade. Connaître sa vie me permettrait d'être au courant de l'origine de ce masque, et plus facilement trouver une faille, m’immiscer dedans et le faire mien. C'est ma proie, je ne veux pas le lâcher. et je veux profiter des sensations humaines que je viens tout juste de retrouver...

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Lun 9 Mar - 19:15

J'adore Foxy. C'est mon animatronique préféré.  Mais j'aime bien Mangle aussi c:  En même temps Mangle c'est un peu Foxy kawaiisé... xd

------------

Je ne reprends mes esprits que quand Misa me fait m’asseoir sur un lit et me prend dans ses bras. Je la serre contre moi de toutes mes forces. Je me rends compte seulement maintenant que j'étais terrifiée de la voir se faire emmener par un inconnu... qui aurait pu lui faire n'importe quoi. Je suis presque soulagée qu'il ne l'ait qu'enfermée dans un placard... Ce qui n'explique toujours pas pourquoi je lui ai sauté dessus de cette façon... Je voulais... lui faire mal. Voir du sang gicler, qu'il se repente d'avoir osé toucher à ma Misa. Je voulais le tuer, tout simplement. Cette pensée dominait toutes les autres, m’empêchant de réfléchir par moi même... Telle une machine que l'on guide grâce à une télécommande. Je me sens perdue... Et j'ai peur. Je me fais peur... Être terrifié de sa propre personne, quand même...
Je prends une grande inspiration tremblotante.

- Je ne sais pas Misa... Je... Je n'en sais rien...

Je ne dis rien de plus. J'ai envie de lui confier mes craintes, mais... Je ne sais pas ce que je ferais si elle refusait de m'approcher si je lui disais que je n'arrive pas à contrôler ces "pulsions". Et puis, voudrait-elle vraiment savoir ? Elle n'a jamais aimé ce qui faisait peur... Même si c'est un de mes problèmes, je... Ah, je ne sais plus... Je me sens tellement perdue, en ce moment. Mais je n'ai pas le temps d'être faible... Non.

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Lun 9 Mar - 19:59

PDV Misa :


-Chiemi... On se connaît depuis si longtemps... Et tu n'as jamais été proche de beaucoup de personnes, tu les éloignais en les intimidant. Du coup, quoique tu dises elles ne mettaient pas en doute ta parole. Mais moi c'est différent. Et n'essaie pas de me le cacher ou de me dire que ce n'est pas vrai. Je sais que tu mens. Je ne te dirai pas pourquoi, mais je le sais.

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Plume Noire le Lun 9 Mar - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Lun 9 Mar - 20:22

- Mais je ne te mens pas ! Misa, je... C'est vrai je... je ne comprends pas ce qu'il m'arrive... Je ne contrôle rien... A ce moment là j'avais juste envie de... envie de le... et j-je ne pouvais rien y faire... J'avale ma salive en retenant les larmes qui menacent d’inonder mes joues. Je me sens tellement... tellement perdue....

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Lun 9 Mar - 21:15

PDV Misa :


-Chiemi... C'est de ma faute hein ? Ces pulsions que tu ne peux pas contrôler, parce que je t'ai abandonnée. Et surtout que là-bas, je t'ai imposé de regarder ça. C'est à cause de ça non ? Je te voyais, mais je ne pouvais rien faire. Et chaque jour, tu t'enfonçais un peu plus, et je restai simplement les bras croisés à te regarder. Pour moi tu es toujours la même, mais pour les autres... C'est de ma faute, je le sais."

Je détache mes bras de son cou et vais derrière elle. Je m'allonge sur le lit, tournée vers la fenêtre pour ne pas lui faire face.

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Plume Noire le Lun 9 Mar - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Lun 9 Mar - 21:34

PDV Chiemi


-Chiemi... C'est de ma faute hein ? Ces pulsions que tu ne peux pas contrôler, parce que je t'ai abandonnée. Et surtout que là-bas, je t'ai imposé de regarder ça. C'est à cause de ça non ? Je te voyais, mais je ne pouvais rien faire. Et chaque jour, tu t'enfonçais un peu plus, et je restais simplement les bras croisés à te regarder. Pour moi tu es toujours la même, mais pour les autres... C'est de ma faute, je le sais.

Le réconfort chaleureux que m'offraient ses bras autour de mon cou disparaît soudainement quand elle se retourne pour s'allonger, prenant bien garde à ne pas me regarder.
Je sens immédiatement une immense détresse s'emparer de moi. Je ne veux pas qu'elle se sente responsable, ce n'est pas sa faute ! C'est moi qui ai été trop fragile, j'essaie d'être forte pour elle, mais au fond...
Je me tourne vers elle et tire sur un de ses vêtements. Ma voix me sonne comme celle d'une petite fille...

- Misa... Ce n'est pas ta faute, alors s'il te plait... Misa...

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Lun 9 Mar - 22:01

PDV Misa :


Je ne supporte pas de la voir triste, surtout quand c'est de ma faute. J'attrape la main qui tire ma jupe et l'amène presque brusquement à moi. Chiemi, sans doute surprise, perd l'équilibre et tombe à moitié sur le matelas, à moitié sur moi. A moins qu'elle ne se sois laissée faire... Mais c'était mon but de l'allonger contre moi. Ne lâchant pas sa main, je me contente de murmurer :

"Tu mens encore..."

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mar 10 Mar - 18:27

Comment en est-on arrivées là ? Pourquoi n'arrivons-nous pas à comprendre ce que l'autre ressent ? Je me fais accuser de mensonge, sans pouvoir me défendre, je n'ai aucune preuve... Peut-être que je mens sans m'en rendre compte. Mais un mensonge en est-il toujours un quand nous sommes convaincu de sa véracité ? Je n'en ai aucune idée...
Je lâche un soupir et enfuis mon visage contre son cou. Je soupire presque pour moi-même :

- Je me demande si un jour, nous pourrons de nouveau nous comprendre aussi facilement qu'avant... Mais, peut-être... Peut-être que c'est trop demander, après tout...

Je reste quelques seconde sans parler avant de reprendre, d'une voix un peu tremblotante :

- Hey, Misa... tu peux me promettre de ne plus jamais, jamais me laisser seule ? On restera toujours ensemble à partir de maintenant, hein ?

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Mar 10 Mar - 19:01

PDV Misa :


Je me tourne pour lui faire face, collant mes front et nez contre les siens :

"Parce que tu crois qu'après ce qui s'est passé après... l'accident de l'internat, je vais te laisser seule ? C'était si frustrant d'être là et ne pas être vue, ne pas pouvoir être vue, et ne pas pouvoir communiquer. Quoi qu'il arrive, je serai de la super-glue, tu ne pourras pas te débarrasser de moi. Je ne veux plus te laisser seule. Et aussi, je ne veux plus être seule..."

J'avais baissé la voix sur cette dernière phrase, car j'en avais un peu honte, même si c'était la vérité.

"Et puis... ne rien se cacher. D'accord ? On ne se cache plus rien. Peu importe la situation, peu importe la réaction que pourrais avoir l'autre, plus de secrets. C'est comme ça que ça fonctionnait avant non ? Peu importe le poids que ça pouvait avoir, l'autre était une confidente. Enfin surtout de mon côté, tu m'as toujours épargné ce qui te rongeait, pour que je ne sois pas triste, et dans ces moments plus que jamais tu t'appliquais à me faire garder le sourire alors que tu n'allais pas bien. Je ne veux plus de ça. Parce que tout à éclaté après l'accident, je l'ai vu, et je ne veux plus que ça arrive. Tous ces beaux moments ensemble, je veux les revivre. On a aussi ces années écoulées à rattraper. Tu n'es pas d'accord ?"

Je reprends sa main, que je serre plus fort. A ce moment, dans la pièce silencieuse, un gros bruit résonne. Le rouge me monte aux joues alors que mon estomac n'en finit plus de gargouiller.

"Pa-pardon Chiemi, ça fait longtemps que je n'ai pas mangé et... je..."

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Plume Noire le Sam 14 Mar - 12:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Gneuh.
Messages : 2145

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Jeu 12 Mar - 21:19

Ce garçon est étrange et ses réactions le sont encore plus… il a l'air si différent des autres et pourtant, il est ici, coincé avec les autres, dans la même situation.
Après avoir administrer quelques soins au garçon, je sors de la pièce. Je soupire en ramenant mon regard sur une ombre remuante juste derrière moi. Kyouko est de nouveau là… comme si elle savait ce que je faisais à chaque instant. En même temps… c'est un peu vrai. Elle prend ma main dans un mouvement vague puis marche en direction de la salle principale, sans doutes pour voir un nouvel ordre, pour s'arrêter à quelques mètres juste en face de la télévision.
A cet instant précis, j'eus l'impression de perdre un peu l'équilibre. Je ne sais pas si c'est la première phrase… annonçant la mort de Misaki en cas de celle de Chiemi.. ou soit l'ordre donné à moi et Ayaka. Ce roi est décidément acharné à faire bouger les choses, mais de quelle façon, je me le demande bien. Je frotte de nouveau mon front avec la manche de ma blouse en soupirant de fatigue, on aperçoit déjà le soleil se coucher à travers les fenêtres, le temps passe tellement lentement et tout cela m’effraie de plus en plus.

Je retourne à l'infirmerie, la tête basse en m’asseyant lourdement en face d'une table sur l'un des fauteuils. Tout cela est sans doutes une belle partie de plaisir pour elle et le roi, alors que moi, j'en penses totalement le contraire. Je suis Ayaka du regard, s’asseyant lentement sur la chaise d'en face avec un petit sourire en coin. Elle lança sa chevelure en arrière, posant les deux mains sur le paquet de carte. Je me penche également sur la table ramassant une à une les cartes qu'elle me distribue. Le jeu débute dans un grand silence. Au fur et à mesure des manches, le sourire d'Ayaka s'accentue, c'est dire que je n'ai jamais été fort aux jeux de stratégie, donc cela va de soit que je perde plus de la moitié des manches. La fin du jeu est annoncée comme une petite étincelle qui ce lit parfaitement dans son regard. Maudit soit ce roi. Je jette mon jeu sur la table, déclarant ma défaite et passant mes deux mains de mes cheveux jusque mes joues, tout en soupirant.

« Alors... Dis-m'en un peu plus sur toi. Je me rends compte que je ne connais même pas ton nom… »

C'est tout en parlant qu'elle contourne la table pour s'asseoir à mes côtés. J'ai un mouvement de recule mais je ne peu rien faire d'autre à part répondre, avec un regard fixant le vide, quelque peu agacé.

« Je… je m'appelle Yôsuke. Et toi tu es Ayaka je suppose ? » dis-je d'un ton sec.

Pourvu que le temps passe vite.


Dernière édition par Luw le Ven 13 Mar - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Ven 13 Mar - 17:17

PDV Ayaka :


-Oui, c'est cela. Tu n'as pas très envie de parler ? Ce n'est pas grave. Tu sais, je ne suis pas pensionnaire en réalité. Jusqu'à il y a encore une demie-heure, j'étais un fantôme. Car je suis morte. Bon, je te laisse, à plus tard ! Si tu me cherches... Non, je ne serai nulle part en particulier, mais tu finiras bien par me trouver, si tu le veux vraiment."

Sans lui prêter plus d'attention je me lève et quitte la pièce, pour rejoindre Haruka dans la pièce principale. Timidement, elle tend sa main pour prendre la mienne, refusant peut-être encore un peu de croire que je suis vraiment revenue. Et que je suis sa demie-sœur. Je lui passe un bras derrière la nuque pour la tirer contre moi et la serrer dans mes bras.




PDV Misa :


"Chiemi ? Tu ne dis rien ni ne bouges, serais-tu morte ?"

Je la sens se crisper d'un coup, et deux secondes après elle se lève pour aller s’asseoir dans un coin de la pièce, face au mur. Qu'est-ce que... Qu'ai-je dit de mal pour la blesser ?

"... Chiemi ?
-Non Misa, tu ne comprends pas ? Tu n'as pas le droit d'en parler, et encore moins de plaisanter avec ça. TU N'AS PAS LE DROIT !"

Je sursaute quand sa voix tremblante se fait d'un coup stridente. Je me recroqueville sur moi-même, puis me lève et sors de la pièce, tête basse, murmurant un petit "désolée" en passant à côté d'elle. Mon estomac est contracté comme jamais. Je dois le faire maintenant car je suis incapable d'accomplir quoi que ce soit avant. Je me dirige donc vers la pièce, et une fois à l'intérieur je me jette sur un paquet de gâteaux sitôt repéré. C'est une sensation si douce que d'avoir de nouveau l'estomac plein... Je prends un autre paquet, et retourne dans la chambre pour le partager avec Chiemi. Mais elle est partie... Je laisse quelques gâteaux sur la table, au cas où elle reviendrait, et je me dirige vers la salle de détente. En chemin je croise ce garçon qui m'avait enfermée tout à l'heure. Je m'avance vers lui :

"Je voulais te dire merci pour m'avoir amenée voir la télé. Grâce à toi j'ai pu prendre connaissance des dernières nouvelles. Et je voudrais aussi m'excuser. A devoir venir me chercher et me conduire dans la salle cela a dû te faire perdre du temps, alors pardon pour avoir perturber ton emploi du temps. Oh, tant que j'y pense, tu veux un gâteau ? Oui, prends-un, allez !"

Sans attendre sa réponse je sors une sucrerie et prends une de ses mains pour la poser dedans. Je m'incline profondément devant lui, le visage face au sol, pendant cinq secondes puis repars d'un pas guilleret, un grand sourire aux lèvres. Cela aurait été impoli de ne pas le remercier et m'excuser, alors que sans lui je n'aurais pas su que mon sort est désormais lié à celui de Chiemi.
Une fois dans la salle, je m'assoie sur un fauteuil, le paquet de gâteaux posé sur les genoux, et j'attends. Chiemi va bien finir par venir non ? C'est plus simple de patienter ici que de courir partout ? Non ?

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Plume Noire le Sam 14 Mar - 12:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Gneuh.
Messages : 2145

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Ven 13 Mar - 20:53

« Oui, c'est cela. Tu n'as pas très envie de parler ? Ce n'est pas grave. Tu sais, je ne suis pas pensionnaire en réalité. Jusqu'à il y a encore une demie-heure, j'étais un fantôme. Car je suis morte. Bon, je te laisse, à plus tard ! Si tu me cherches... Non, je ne serai nulle part en particulier, mais tu finiras bien par me trouver, si tu le veux vraiment ».

J'écarquille les yeux l'espace d'une seconde, cette histoire de fantôme que voient les patients est alors en lien avec elle, avec cette Ayaka qui n'était donc pas une patiente avant… cela paraît impossible mais d'un autre côté, je sais déjà depuis quelques jours que toutes les visions des patients sont réelles mais… cette apparition n'est pas logique…
Je suis perdu dans un mystère qui ne semble pas avoir dévoilé toutes ses facettes, il reste encore à voir ce qu'il va se passer les prochains jours et qui sait, peut-être que d'autres personnes sont dans le même cas qu'Ayaka.

Je la regarde sortir calmement de la pièce avec une certaine impression de malaise après ce qu'il vient de se passer et que j'aurais probablement du mal à oublier. Je me lève en enlevant ma blouse tout en marchant vers le lit où repose Rai, derrière un rideau à moitié déplié. Je retrousse les manches de ma chemise, encore un peu tâchée du sang de l'incident de ce matin, pour venir prendre le pouls au niveau de son cou. Il se réveillera très certainement demain, le sommeil est le meilleur des remèdes pour tout le monde ici… et pour moi aussi… peut-être.
Je m'assieds sur une chaise, non loin du lit, mais j'oublie soudainement ce que je veux faire alors que mes paupières deviennent lourdes, il ne faut pas que je dorme maintenant… il ne faut pas…
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Ven 13 Mar - 23:48

PDV Ayaka


Je me détache d'Haruka, et lui fais signe de me suivre en direction des cuisines. Elle s'arrête dans la pièce, mais je vais dans les réserves. Etre un fantôme permet de découvrir certains secrets... Je sors les bouteilles d'eau et les plats déjà préparés, en comptant un par personne. Haruka m'aide à les poser dans le salon. Certains se servent, d'autres retournent dans leur chambre. Il est vrai qu'il est tard, la nuit est bien avancée. Je lui fais signe d'aller se coucher, en lui disant que j'arrive bientôt.
Je prends l'un des plateaux et me dirige vers l'infirmerie. Après tout, même le stagiaire est humain. Je pénètre sans bruit dans la pièce. Lui et Rai dorment. Je pose le plat sur une table, et reste quelques secondes à observer l'homme dormir sur sa chaise. Je m'apprête à sortir quand je remarque que sa chemise est encore tâchée de sang. Je devrais lui en sortir une propre de l'armoire de l'infirmerie, il ne sait peut-être pas qu'il y en a... Et je peux la lui changer pendant qu'il dort après tout...
Je m'approche, et m'agenouille devant lui. Je commence lentement à déboutonner sa chemise, en faisant des gestes délicats pour ne pas le réveiller, puis en écarte les pans. C'est dommage qu'il cache un si beau corps sous du tissu... Je lui enlève le vêtement sur un bras, puis l'autre. Il ne bouge toujours pas. Restant agenouillée sur le sol, une main sur son genou pour garder l'équilibre, j'effleure de l'autre sa peau, de la gorge à son pantalon. Je reporte mon attention sur son visage. Il a les yeux ouverts, et me regarde. Je lui souris en le fixant à mon tour. Je lui souris en le fixant à mon tour, ayant tout de même le bon goût de retirer ma main de la ceinture de son pantalon. Je ne voudrais pas qu'il s'imagine certaines choses peu recommandables à mon sujet et mes attentions à son égard... Trois secondes plus tard je me lève, vais à l'armoire et en sors une chemise propre que je viens lui poser sur les genoux. Coup d’œil au garçon endormi sur un lit, et soupir :

"Il va falloir que je lui en apporte un aussi je suppose ? Bon je reviens. Celui qui est sur la table est pour toi, j'en ai préparé un par personne. On a tous besoin de manger quelque chose ici..."

Je retourne donc chercher un plateau, et le ramène dans l'infirmerie. Entre temps il s'est rhabillé.

"Un lit est plus confortable pour te coucher tu sais. Alors va te reposer. Si ce n'est que surveiller ce garçon, je peux le faire."

Coup d’œil dans sa direction.

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Dernière édition par Plume Noire le Sam 14 Mar - 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Gneuh.
Messages : 2145

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Sam 14 Mar - 10:18

L'espace d'une seconde, j'ai l'impression de flotter dans les airs, avec une voix au loin. Mélodieuse et calme… mais si lointaine comme si le vent me séparait de cette voix… cette voix…

« A ton retour, je te promets de m'initier à la cuisine pour que tu ne sois plus fatigué, fréro !… Tu rentres bientôt ? Prends soin de toi surtout… n'attrape pas froid, d'accord ? Maman nous a fait promettre de veiller l'un sur l'autre, alors c'est ce que je fais…. Ne m'en veux pas… tu… es… mon frère… après tout…. »

Cette voix... celle de Kana. Pourquoi cette voix disparaît, non… pourquoi le paysage devient si sombre d'un coup et pourquoi le sang recouvre ma vue... non… Je suis ici… dans un cauchemar.


J'ouvre brusquement les yeux avec une sensation bizarre parcourant mon torse. Le temps de respirer et de cligner des yeux plusieurs fois, j’aperçois Ayaka avec une main sur mon genoux et l'autre agrippée à ma ceinture. L'espace d'un instant, j’ai du mal à comprendre, encore la tête enfouie dans la brume, qu'elle me regarde avec ma chemise salie dans les mains.

« Mais qu'est ce qu… ?! »

J'ai de nouveau un mouvement de recul en manquant de tomber de ma chaise. C'est en regardant de droite à gauche que je reprends mon équilibre, gêné de savoir qu'elle a enlevé ma chemise d'une telle manière. Je l'écoute parler, furieux, et prends la chemise qu'elle vient de déposer sur mes genoux d'un mouvement brusque.
Le temps qu'elle revienne avec un nouveau plateau pour Rai, je me rhabille en soupirant.

« Un lit est plus confortable pour te coucher tu sais. Alors va te reposer. Si ce n'est que surveiller ce garçon, je peux le faire. »

Je baisse le yeux en sortant de la pièce, ne prenant même pas la peine de répondre mis à part un petit « Mh » pour lui faire comprendre que Rai a effectivement besoin de compagnie. Je me dirige vers la salle principale, là où sont posés plusieurs plateaux repas à la disposition des patients. Sur le chemin, je croise Haruka, la patiente qui est tombée ce matin à cause d'une crise musculaire.

« Tout va bien  Aihara ? » dis-je.

Elle ne répond pas et s'en a vers le couloir des chambres. Ma grattant la tête, un peu surpris, je m'arrête derrière les fauteuils de la salle principale, regardant tour à tour les patients, divaguant un peu partout.
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Sam 14 Mar - 12:09

PDV Ayaka :


Je fais un petit tour dans l'infirmerie, et trouve ce que je cherche dans l'un des tiroirs. Un ordinateur et un lecteur de musique. Je connecte les deux, et m'occupe de faire quelques téléchargements avant de remettre l'ordinateur en place. En soupirant, je vais m'allonger sur le lit à côté de celui de Rai, écouteurs aux oreilles, et ferme les yeux.
Je dors par phases, mais jamais d'un sommeil trop profond, la musique me tient dans un état de demie-conscience, afin que je puisse réagir s'il y a du changement du côté du garçon. Le soleil petit à petit fait son apparition, et je dois me concentrer un peu plus chaque fois pour ne pas sombrer dans le sommeil. Je crois que ce demi-éveil forcé est plus fatiguant qu'une nuit blanche...
Je regarde la pendule. Il est 10h. Aujourd'hui le ciel est gris. Peu de temps après, Yosuke arrive. J'enlève mes écouteurs et pose l'appareil au pied du lit, mais il ne m'adresse pas un mot, juste un regard froid en arrivant. Il porte immédiatement son attention sur le garçon :

"Rien de nouveau à son sujet ?
-Non, tout est comme hier quand tu es parti.
-...
-Si ça ne te gêne pas, je vais essayer de dormir un peu, sinon je ne tiendrai pas."

Je m'allonge un peu mieux, sans prendre la peine d'enlever la couverture et les draps pour me glisser dessous. Je ferme les yeux et attends, espérant qu'il s'en aille. Je ne veux pas m'endormir alors qu'il est là, car mon masque tombe. Plusieurs fois Haruka m'a dit que quand je dors, je reprends mon visage de petite fille, cette lointaine époque de l'enfance où tout le monde est toujours heureux, avant que je ne prenne ce caractère, cette attitude, et ce masque de "dure à cuire".
Je l'entends traîner la chaise à côté du lit de Rai. Il ne devrait rester que quelques minutes, mais le bruit de ses pas ne me parvient pas.
Il est 15h quand j'ouvre de nouveau les yeux. Il est toujours là, mais a pris garde à placer la chaise de sorte qu'on ne puisse pas se voir directement. Je ferme les yeux pour profiter de ce moment où les muscles sont encore engourdis.
On me secoue. Je me réveille et vois une petite fille qui traîne un ours en peluche, la main encore sur mon épaule. 18h. Je me redresse et commence à m'étirer en silence. Le bruit doit attirer l'attention du stagiaire, car il tourne la tête vers nous, sans toutefois dire quelque chose. La petite fille, sans un mot, quitte l'infirmerie.
Je vais à la fenêtre, fais mine d'observer le paysage quelques minutes. Je me tourne vers Yosuke, qui détourne immédiatement la tête, un peu surpris de mon brusque retournement. C'est le moment que choisit Haruka pour ouvrir la porte et entrer dans la pièce. Elle a quelques secondes d'arrêt et nous regarde tous les deux, puis vient me voir :

"Aya, tu vas bien !
-Mais oui Haru...
-Tu n'es pas venue te coucher avec moi comme tu me l'avais dit...
-J'ai eu... d'autres occupations."

Coup d’œil en direction de Yosuke. Haru me prend dans ses bras, toujours un peu hésitante. On dirait presque qu'elle se demande si elle en a le droit. Je suis plus ferme qu'elle dans mon étreinte. Je me rends compte qu'avec elle mon visage s'apaise et mon regard perd cette flamme pour devenir beaucoup plus doux et protecteur, et qu'un fin sourire étire mes lèvres. Je ferme les yeux en posant mon menton sur la tête d'Haru, alors que je sens le regard de Yosuke posé sur moi. Mais c'est à moi de fuir pour l'instant. Du moins tant qu'Haruka est là. Je ne veux pas avoir à m'expliquer, à me justifier devant elle. Peut-être ne s'était-elle pas encore aperçue que depuis que je suis revenue, mon comportement change en sa présence...

PDV Misa :


Je crie. De surprise surtout, et ouvre brusquement les yeux. Plusieurs patients tournent le regard vers moi. En rougissant, et tout en ajustant ma jupe qui est remontée, je murmure un "excusez-moi" en regardant le sol. Mais qu'est-ce qu'il s'est passé ? J'essaie de comprendre, regardant le fauteuil où je m'étais assise, puis le sol où je suis à présent. Me serais-je endormie, puis serais-je tombée ? En tout cas ça fait mal à la tête... et aux fesses. D'un coup je me relève. Les gâteaux... Il ne faut pas espérer plus que des miettes alors que je suis tombée dessus. Je me mets à pleurer, sans vraiment savoir pourquoi. Ce n'est pas si triste, si ?
Chiemi arrive à ce moment, l'air paniqué. Quand elle me voit, son regard se fixe d'un coup, et elle me fonce dessus. Elle ne ralentit pas et me rentre dedans. Sous le choc et son poids, je pars en arrière, et me retrouve allongée par terre avec Chiemi sur moi. Les larmes redoublent :

"Je... pardon Chiemi... j'espérais qu'il y aurait encore quelques gâteaux intacts mais... étant allongée dessus en ce moment je... je suis vraiment désolée, excuse-moi !"

Je tourne la tête vers la télé pour fuir son regard. A ce moment, les mots apparaissent :

"Le patient n°23, Rai Ichijo devra trouver le patient n°5, Kano Shirasawa. Il sera aveugle durant toute la partie. S'il ne réussit pas à le trouver dans les 24 heures il restera dans les ténèbres... Le patient recherché doit changer de cachette toutes les demies-heure."

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Humeur : Le très détestable, détestable, détestable moi... va tout détruire ! Runpappa ~ https://www.youtube.com/watch?v=Ma4oH5oYM8w ~
Messages : 1204
Âge : 17

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Dim 22 Mar - 17:21

PDV Chiemi

    Quand je relève la tête, elle n'est plus là. La porte de la pièce, laissée grande ouverte, me confirme sa sortie. Je me lève sur mes jambes et, chancelante, sans plus me soucier de n'être habillée que d'un t-shirt et d'une culotte de dentelle noire, m'élance dans les couloirs sombres de la battisse. J'ouvre chaque porte, crie son nom sans trêve, tendant l'oreille dans l'espoir de recevoir une réponse. Je croise plusieurs patients dans les couloirs, certains ne font pas attention à moi, d'autres me toisent et beaucoup me regardent sans réellement me voir. Je parcoure ainsi la moitié du bâtiment dans cette espèce de transe, mortifiée à l'idée de ce qu'il pourrait lui arriver, culpabilisant pour la crise que j'ai piquée sous ses yeux, pour lui avoir crier dessus sans aucune raison.

    Une sonnerie stridente m'agresse soudainement les tympans, et j'ai tout juste le temps de porter mes mains à mes oreilles qu'elle a déjà cessé. Perplexe, je m’interroge sur son utilité, quand je remarque le flot de gens se diriger vers le grand salon. Je les suis en me rongeant les ongles, priant pour que Misa fasse de même. Je rentre dans la grande pièce, la balayant du regard. Mon regard se cramponne à celui de Misa, qui m'a elle aussi aperçue. Je cours vers elle en criant son prénom et m'écrase contre elle, nous envoyant toutes deux au sol. Je la serre contre moi, la tête pressée contre sa poitrine, me permettant d'entendre galoper son cœur à toute vitesse. J'ai dû lui faire la peur de sa vie...

- Je... pardon Chiemi... j'espérais qu'il y aurait encore quelques gâteaux intacts mais... étant allongée dessus en ce moment je... je suis vraiment désolée, excuse-moi !

Elle détourne la tête et je suis son regard, juste le temps d'enregistrer l'ordre dans un coin de ma tête.

- Mais de quoi tu parles ?

Je n'attends pas de réponse pour poursuivre :

- Oh Misa, j'ai eu tellement peur quand j'ai vu que tu n'étais plus là ! J'ai vraiment cru qu'un autre taré t'avait emmenée ou...

Je pousse un profond soupir.

- Je suis tellement soulagée que tu ailles bien...

___________
NEVER FORGOT

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~~~~~~~~~
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
~ "私ト一ツノ心臓ヲ" ~
Warau yorokobi, namida no shimai
Anata wa watashi de, watashi wa anata
Jiseki no nen wa itsushika kiete
Shinde mo kirei na anata ga hoshī

Spéciale dédicace à Mikoto [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas


avatar

Emploi/loisirs : Confisquer les ciseaux d'Haruka et corriger les fautes sur le forum.
Humeur : Bof bof, passable cependant.
Messages : 1988
Âge : 19

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   Dim 22 Mar - 21:26

PDV Misa :

Je ne peux m'empêcher de refermer et serrer mes bras autour d'elle.

"Mais enfin Chiemi, que voulais-tu qu'il m'arrive ? Et puis... d'où vient cette culotte ? Ce n'est pourtant pas l'une de celles que l'on vous distribue... Il va falloir que tu m'expliques où tu l'as trouvée. En plus elle est assez "travaillée", pas juste un morceau de coton..."

___________
"Laisse le tourbillon de tes émotions t'emporter, il guidera
ta plume sur le papier, pour faire du rêve une part de réalité.
Un but inatteignable, c'est le fascinant cadeau de l'écriture,
qui devient poison dès que l'on s'en approche un peu trop."


Ask

Merci à ma petite Haruka chérie pour cette merveilleuse signature que j'aime beaucoup,
l'atmosphère qui s'en dégage est sublime *-*
Un superbe cadeau pour mes 16 ans... [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 


Un autre grand merci à Haruka pour ces deux signatures et cet avatar,
offerts pour les 17 ans.
Le temps passe mais je t'aime toujours autant [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» King's Game [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]
» Maps [Crusader]==>Gribouil
» King's Game 2 - 王様ゲーム2 [DECONSEILLE AUX MOINS DE 16 ANS]
» King's Game 2 - 王様ゲーム2
» des joueurs de dinosaur king TCG dans le coin ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liberty Stories - Forum de Libre RPG :: Entrez dans l'aventure ! :: Fan Fiction ● Autre :: Fan Fiction-

CSS Valide !